enfr
Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
Au-delà des apparences image série télé
© Benoît LINDER / Kam&Ka / FTV

Critique / « Au-delà des apparences » (2018) avec Helena Noguerra et Hélène Seuzaret

Dernière mise à jour article : 20 juillet 2020 à 22:38

Diffusé sur France 3 à partir du mardi 22 janvier 2019, Au-delà des apparences est une nouvelle mini-série réalisée par Eric Woreth, avec Helena Noguerra et Hélène Seuzaret dans les rôles-titres. La critique et l’avis série de Bulles de Culture.

Synopsis :

Une fratrie de quatre enfants qui ont grandi ensemble. Parmi eux, des jumelles : Manon Verdet (Hélène Seuzaret), une discrète institutrice qui vit dans l’ombre et travaille dans l’école du petit village des Vosges où elle a été élève étant enfant. Alexandra Verdet (Helena Noguerra), une comédienne qui vit dans la lumière à Paris. La nuit qui précède leur 40e anniversaire qu’elles doivent fêter en famille, Manon disparaît…

Au-delà des apparences : une histoire de famille avec ses mensonges et ses secrets

Au-delà des apparences image série télé
© Benoît LINDER / Kam&Ka / FTV

Avec la série Counterpart, le téléfilm Deux gouttes d’eau, l’épisode de Capitaine Marleau avec sa soeur et maintenant la mini-série Au-delà des apparences, la gémellité à la côté dans les fictions actuellement. Adaptée de la série québécoise Apparences (2011) de Serge BoucherAu-delà des apparences s’ouvre par le survol d’une belle route de montagne enneigée — le tournage de la série a eu lieu du côté de Strasbourg et de la région Grand-Est — et sur une jeune femme, habillée d’une robe rouge et traînant une valise, marchant sur cette route déserte jusqu’à ce qu’une mystérieuse voiture la croise et s’arrête.

Si Au-delà des apparences rejoint la cohorte des fictions débutant par une disparition, cette série s’intéresse moins à l’enquête sur ladite disparition mais plus à ses conséquences sur une petite communauté, en l’occurence la famille de la disparue. Cette dernière, prénommée Manon (Hélène Seuzaret), devait en effet fêter ses 40 ans avec sa soeur jumelle, Alexandra (Helena Noguerra), ainsi qu’avec tout le reste de sa famille, c’est-à-dire sa mère et ses deux frères.

Sur six épisodes de 52 minutes, la série va donc brosser le portrait « au-delà des apparences » des membres de cette famille touchée par cette tragédie : Manon, la discrète et énigmatique institutrice disparue, sa soeur Alexandra, la vedette d’une série télévisée grand public que Manon admire, et ses deux frères, Benoît (Clément Aubert), époux infidèle, et Guillaume (Pascal Demolon), père alcoolique et auto-destructeur. Enfin, il y a la mère, Jeanne (Sylvie Granotier), qui va être hantée par de mystérieux flashback suite à la disparition de sa fille.

Une mini-série sur la relation fusionnelle et dysfonctionelle entre les deux soeurs jumelles

Au-delà des apparences image série télé
© Benoît LINDER / Kam& Ka / FTV

Ecrit par Cristina Arellano, Anastasia Heinzl, Stéphane Kaminka, Akima Seghir et Catherine Siguret, réalisé par Eric Woreth, mis en musique par David Carroll et Laurent CabrillatAu-delà des apparences n’est donc pas réellement une série policière, même si un capitaine de la PJ, campé par Bruno Wolkowitch, va mener son enquête sur cette disparition originelle, mais plus une histoire de famille avec ses mensonges et ses terribles secrets.

Notre avis ?

Si Au-delà des apparences est une mini-série chorale qui se laisse regarder, elle ne propose au final pas vraiment d’intrigues secondaires intéressantes et originales en dehors de la relation fusionnelle et dysfonctionelle entre les deux soeurs jumelles.

 En savoir plus :

  • Au-delà des apparences a été diffusé sur France 3 à partir du mardi 22 janvier 2019 à 21h
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You cannot copy content of this page