enfr
Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
Angoulême 2020 : le palmarès du festival 1 image
© Anne-Françoise Brillot

Angoulême 2020 : le palmarès du festival

Le Festival du Film Francophone d’Angoulême 2020 a rendu ce mercredi 2 septembre son palmarès lors de la cérémonie de clôture. Le jury, présidé par les réalisateurs Gustave Kervern et Benoît Délépine (Effacer l’historique), a souhaité mettre largement en avant le film Ibrahim de Samir Guesmi avec pas moins de 4 prix, dont le Valois de Diamant.

Plébiscite pour le film Ibrahim qui remporte 4 prix

En plus du Valois de Diamant, récompense suprême du Festival d’Angoulême, le long métrage  qui fait partie de la sélection Cannes 2020 récolte également le Valois de la mise en scène, le Valois de la musique pour son compositeur Raphaël Eligoulachvili et le Valois du scénario. Le film évoque le parcours d’un jeune homme qui va prendre tous les risques pour réparer ses fautes et redonner dignité à son père. Le long métrage sera disponible en salles le 9 décembre 2020.

A côté de ce plébiscite, Un triomphe d’Emmanuel Courcol a convaincu le public en obtenant le Valois du Public. Les jeunes acteurs, Sofian Khammes et Pierre Lottin, qui jouent deux prisonniers inscrits en cours de théâtre pendant leurs détentions, lèvent également le Valois de l’acteur ex aequo pour ce film. Isabelle Kabano, époustouflante dans Petit Pays d’Eric Barbier, actuellement en salles, obtient le Valois de l’actrice.

Slalom de Charlène Favier remporte le Valois Magelis des étudiants francophones. Le Festival d’Angoulême 2020 honore d’un Valois René Laloux deux courts métrages ex aequo : Machini de Tétshim et Frank Mukunday ; Le Mal du siècle de Catherine Lepage.

Palmarès complet du Festival d’Angoulême 2020

  • Valois du Public : Un triomphe d’Emmanuel Courcol
  • Valois Magelis des étudiants francophones : Slalom de Charlène Favier
  • Valois René Laloux décerné au meilleur court métrage d’animation : Ex aequo Machini de Tétshim et Frank Mukunday ; Le Mal du siècle de Catherine Lepage
  • Valois du scénario : Samir Guesmi pour Ibrahim
  • Valois de la musique : Raphaël Eligoulachvili pour Ibrahim
  • Valois de l’acteur : Ex aequo Sofian Khammes dans Un triomphe d’Emmanuel Courcol ; Pierre Lottin dans Un triomphe d’Emmanuel Courcol
  • Valois de l’actrice : Isabelle Kabano dans Petit Pays d’Éric Barbier
  • Valois de la mise en scène : Samir Guesmi pour Ibrahim
  • Valois de Diamant : Ibrahim de Samir Guesmi

En savoir plus  :

Antoine Corte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You cannot copy content of this page