enfr
Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
PINOCCHIO de Matteo Garrone film cinéma

Critique / « Pinocchio » (2019) : un nouveau conte merveilleux sur Amazon Prime Video

Le nouveau conte adapté en live-action (mais pas estampillé Disney) est Pinocchio. Évidemment, pas de sortie cinéma pour ce film en ce mois de mai 2020. Confinement oblige, il a donc rejoint le catalogue de milliers de séries et films d’Amazon Prime Video. La critique et l’avis film de Bulles de Culture

Synopsis :

C’est l’histoire d’un vieux sculpteur sur bois, Italien, solitaire et nommé Geppetto (Roberto Benigni), qui crée une marionnette. Quelque chose de magique se produit, et la marionnette prend vie et commence à parler, à marcher, à manger comme n’importe quel petit garçon. Geppetto le baptise Pinocchio (Federico Ielapi), et l’élève comme son propre fils. Mais Pinocchio a du mal à tenir en place et va aller de péripétie en péripétie, à travers un monde merveilleux empli de créatures imaginaires. C’est le début d’une grande aventure pour une marionnette qui rêve de devenir un vrai petit garçon.

Prévu normalement au cinéma peu avant les congés scolaires du printemps (le 18 mars 2020 exactement), la nouvelle adaptation cinéma de Pinocchio est disponible depuis le 4 mai 2020 sur la plateforme Amazon Prime Video. Déçu récemment par le long métrage Forte avec Valérie Lemercier — film ayant aussi trouvé refuge sur cette plateforme —, Bulles de Culture a beaucoup apprécié cette nouvelle version du conte de la si célèbre marionnette. 

Pinocchio enchante le catalogue d’Amazon Prime Video

Pinocchio Photo Maurizio Lombardi Rocco Papaleo film 2020 critique
© Amazon Prime Video

Pinocchio rejoint les milliers de séries et films du catalogue d’Amazon Prime Video. Mystère était jusqu’à présent tenu sur son avenir. Comment ce conte esthétique et poétique, dont la conception au budget important de 11 millions d’euros a pris du temps, allait-il sortir ? Lors de la réouverture des salles de cinéma ? Finalement, non. La douceur printanière nous a cueillis, en même temps que ce film visionné au moment où le soleil se couchait. La poésie du ciel et de la télévision se sont rejointes grâce à ce Pinocchio 2020 du réalisateur Matteo Garrone qui est une réussite, aussi bien du point de vue de sa réalisation, de ses dialogues, du jeu de ses comédiens que de la fluidité de son récit.

Des adaptations en pagaille

Pinocchio Photo film 2020 Roberto Benigni
© Amazon Prime Video

Le conte n’est pas un style aisément adaptable au cinéma et beaucoup de ceux gravés sur pellicule ont été critiqués. Mais force est de constater qu’il continue malgré tout, et ce depuis la nuit des temps et l’invention du cinéma, de constituer un matériau artistique et créatif très usité. Pinocchio est donc un pur conte : les événements merveilleux y apparaissent presque comme naturels et peu de personnages semblent s’en étonner. Ou alors ils sont justifiés rapidement et de manière ultra rationnelle. Pour autant, attention à celui qui veut l’adapter.

Vous l’avez lu  plus haut : ce n’est pas The Walt Disney Company qui produit cette version du conte italien de Carlo Collodi. Un conte d’ailleurs assez noir à l’origine car rempli de punitions pour les enfants « qui désobéissent ». Considéré un peu comme un garde-fou et une mise en garde aux bambins, Pinocchio est un phénomène de société — même un personnage public tel que Donald Trump est souvent qualifié de Pinocchio moderne — qui aura l’honneur d’une autre adaptation « fantasy » sombre dans quelques mois. En effet, prévue en 2021 sur Netflix, celle-ci comptera Ewan McGregor au casting et Guillermo Del Toro au scénario et à la réalisation. Tout le monde semble donc être fasciné par cette sculpture en bois, à commencer par Roberto Benigni. Le célèbre acteur transalpin avait d’ailleurs déjà interprété la marionnette dans un film du même titre — réalisé par ses soins ! — en 2002. Il change donc de rôle pour ce film mais non, il n’est pas la fée bleue mais le papa-créateur, soit l’artisan Geppetto. Avec un cœur « gros comme ça », celui-ci se sentira pourtant seul et décidera d’acheter du bois… Un bois magique. La suite, vous la connaissez.

Une très belle réussite

Pinocchio Photo film 2020
© Amazon Prime Video

Et ici, cette suite vaut le coup. On ne voit pas le temps passer devant ce Pinocchio. La marionnette distraite, candide et naïve à qui le long-métrage ne fait pas la leçon. Ce dernier n’a pas le budget des dernières adaptations en chair et en os de Disney, mais a su tirer parti de toutes les richesses du livre et donner des aspects luxueux à ses scènes, en soignant ses décors de tournage (la Toscane et les Pouilles notamment). Certaines scènes n’ont d’ailleurs rien à envier à l’univers magique de Tim Burton et son Alice au pays des merveilles, par exemple ! La qualité de jeu des acteurs arrive, en outre, à ne rendre aucun personnage du récit caricatural, et il faut mentionner à ce titre le nom du comédien Federico Ielapi, qui a le plus de scènes car jouant cet enfant-objet désirant devenir enfant-sujet.

Pas de Disney donc et pas de mauvaise idée idée d’aller chercher Johnny Depp pour un énième rôle fantastico-burlesque qui a un peu lassé le public au fil des ans. Vraiment, cette adaptation 2020 de Pinocchio est limpide, onirique, visuellement belle  et nous fait reconsidérer les richesses et les niveaux de lecture de ce célèbre conte. Une très belle réussite.

En savoir plus :

  • Pinocchio, un film de Matteo Garrone, est disponible depuis le lundi 4 mai 2020 sur la plateforme Amazon Prime Video
  • Distribution France : Le Pacte
  • Pinocchio devait concourir à La Berlinale 2020, 70e édition du festival international du film de Berlin
Luigi Lattuca

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.