enfr
Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
Scandale film affiche 2020 critique avis

Critique / « Scandale » (2019) de Jay Roach

Bien que décédé en 2017, Roger Ailes continue à faire l’actualité. Après la mini- série The Loudest Voice qui a valu à Russel Crowe un Golden Globe en ce début d’année, Jay Roach s’offre Nicole Kidman, Margot Robbie et Charlize Theron, trois bombes, dans la peau des femmes qui ont fait sauter le monument de Fox News dans Scandale. L’avis et la critique film de Bulles de Culture. 

Synopsis :

Inspiré de faits réels, Scandale nous plonge dans les coulisses d’une chaîne de télévision aussi puissante que controversée. Des premières étincelles à l’explosion médiatique, découvrez comment des femmes journalistes ont réussi à briser la loi du silence pour dénoncer l’inacceptable.

Scandale : Quand Roger perd ses Ailes

Dans la série actuellement diffusée sur Canal+, c’est l’ascension de Roger Ailes, monument de la télévision américaine qui est relatée en commençant par la création de la chaîne Fox News.  Le film quant à lui se concentre sur tous les événements qui ont précédé et amorcé la chute d’un homme alors (presque) au-dessus de tout. Jay Roach, que l’on connu avec les films Austin Powers ou encore Mon Beau-père et moi, continue ainsi sur sa lancée politique.

En effet, si le film relate l’histoire de trois femmes au cœur de la tempête, il nous ouvre également les coulisses du plus grand outil de propagande du Parti Républicain Américain. Ceux qui l’ignoraient encore peuvent ainsi se rendre compte du degré d’implication qu’avait la chaîne avec le fameux parti, sous la houlette de celui qui a instauré la manipulation médiatique en règle. 

Alors que dans  The Loudest voice, Russel Crowe dépeint un homme certes détestable mais néanmoins doté du charisme douteux que confère le pouvoir, dans Scandale, John Lithgow n’est finalement réduit qu’à incarner un vieux malin que ses dérives très libidineuses ont rattrapé. Ce qui n’enlève évidemment rien à sa prestation, son talent d’acteur étant assez grand pour déborder du tas de gras dont il a dû se parer. Il n’est d’ailleurs pas le seul dont le talent va transcender le maquillage dans ce casting 5 étoiles. 

Les Blondes qui ont fumé Roger

Scandale surfe sur la vague #Metoo. Mieux, il relate des événements qui ont apporté une des pierres les plus importantes à l’édifice de ce mouvement.  3 profils de femmes qui ont croisé la route de Roger Ailes et 3 contextes différents: Une ancienne favorite qui a perdu ses avantages à partir du moment où elle a dit non, une qui a pu résister et s’en sortir néanmoins professionnellement, et une toute jeune dont on va vivre le harcèlement.

Si Nicole Kidman et Charlize Theron sont déjà des actrices installées, oscarisées, Margot Robbie (Once Upon a time in Hollywood), dans le rôle de  Kaila Pospisil, jeune femme sacrifiée sur l’autel de l’ambition, prouve une fois de plus qu’elle a l’étoffe d’une grande. On peut voir défiler sur son visage toutes les émotions qui la traversent, mention spéciale pour le battement de cils de biche effarouchée exécuté à la perfection !

3 femmes, 3 blondes et l’occasion de se rendre compte de l’ampleur du phénomène, du côté quasi-incontournable qu’il pouvait avoir, des carcans que la société impose aux femmes, des risques qu’elles prennent à dire non. Comme si le débat pour les femmes était de savoir si elles peuvent ou pas avoir de l’ambition.  Avec un aspect documentaire,  et sans doute parce qu’il s’inspire de faits réels, Jay Roach fait de Scandale (intentionnellement ou pas), un pamphlet féministe.

Alors que tout le film utilise une lumière blanche bleutée criarde, limite aveuglante, à l’image de la propagande que diffuse la chaîne, Jay Roach  la tempère, la jaunit, pour renforcer le côté sordide. Il arrête la musique et semble suspendre le temps renforçant le côté sordide, odieux qu’a l’entretien subi par la jeune kaila, certainement une des scènes les plus difficiles à tourner ET à regarder pour une femme…

Comme toute minorité concernée dont l’histoire est mise en lumière, une femme sortant de la projection de Scandale peut-être reconnaissante ou à l’inverse, très en colère. Il faut juste espérer que cela crée un électrochoc chez le public masculin…

 

En savoir plus:

  • Date de sortie France : 22/01/2020
  • Distribution France : Metropolitan FilmExport
  • 2 nominations aux Golden Globes: Meilleure actrice dans un film dramatique pour Charlize Theron et Meilleur actrice dans un second rôle pour Margot Robbie
  • 3 nominations aux Oscars: Meilleure actrice pour Charlize Theron, Meilleure actrice dans un second rôle pour Margot Robbie et Meilleur maquillage et coiffure pour Kazuhiro Tsuji
  • Film découvert dans le cadre du Club 300 AlloCiné
Fanny N.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.