enfr
Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
Anthologie de la poésie kazakhe contemporaine visuel

Critique / « Anthologie de la poésie kazakhe contemporaine » (2019)

Que la poésie soit une littérature sans frontières, les Éditions Michel de Maule n’en doutent pas. En témoigne la publication d’une vaste Anthologie de la poésie kazakhe contemporaine dirigée par Thierry de la Croix. L’avis et la critique livre de Bulles de Culture.

Synopsis :

Ils/elles s’appellent Kadyr Myrza Ali, Toumanbaï Moldagaliyev, Oljass Souleïmenov, Marfouga Aïtkhojina, Fariza Ongarsynova, Moukhtar Chakhanov, Vladimir Goundarev, Akkoutchap Baktyguereeva, Temirkhan Medetbek, Shomishbaï Sariyev, Koulesh Akhmetova, Valery Mikhaïlov, Nadejda Tchernova, Iran-Gaïp (Iranbek Orazbaiev), Sérik Aksounkarouly, Nesipbek Aïtouly, Bakhytjan Kanapyanov, Lioubov Chachkova, Tynychtykbek Abdikakimouly, Essenkoul Jakypbek, Ouloukbek Esdaoulet, Essengali Raouchanov, Svetkali Nourjan, Goulnar Salykbaï, Maraltaï Raïymbekouly, Tanakoz Tolkynkyzy, Alya Daouletbayeva, Akberen Elguezek, Nazira Berdaly, Baouyrjan Karaguyzouly et Erlan Jounis. Ils/elles sont les poète-sse-s kazakh-e-s de notre époque.

Une Anthologie de la poésie kazakhe contemporaine ou comment faire résonner les mots pour s’affirmer face aux puissants

Le Kazakhstan, c’est ce pays de steppes aux confluents de la Russie et de la Turquie, une ancienne république d’URSS encore marquée par le soviétisme aujourd’hui. Pays aussi qui pèse principalement dans la communauté internationale à travers ses exportations de pétrole…

De cette envie de peser face aux grandes puissances est née une campagne de sensibilisation à la culture kazakhstanaise : « la culture kazakhstanaise contemporaine dans un monde globalisé ». Deux anthologies ont donc été constituées, l’une dédiée à la littérature, l’autre à la poésie. Traduites dans les six langues de l’ONU, c’est aux Éditions Michel de Maule que ces anthologies sont publiées en France.

Bulles de Culture a découvert pour vous celle dédiée à la poésie, l’Anthologie de la poésie kazakhe contemporaine. Celle-ci regroupe 31 poète-sse-s qui vont de la génération née dans les années 1930 à celle née dans les années 1980. Dix femmes, vingt-et-un hommes. 634 pages pour partir à l’aventure et à la découverte d’une culture peu connue. Pour donner vie à une telle entreprise, c’est encore tout un comité de traductions à l’oeuvre : Khaliolla Baïmen, Aitkali Bakitov, Mourat Ergaliev, Zemfira Erjan, Oumit Tajken, Roman Tokberguénov et Tanakoz Tolkynkysy. Ajoutons enfin la titanesque opération d’adaptation menée aux Editions Michel de la Maule et à laquelle ont participé Christine de Clinchamps, Christian Dumay-Lwoski, Patrick Imhaus, Thierry de la Croix, Ronan de la Croix, Werner Lambersky, Chantal Liégeois, Philippe Rigaud, Dina Topeza et Dominique Vergnon.

Une Anthologie de la poésie kazakhe contemporaine ou comment s’aventurer dans la traversée épique de ses plaines

Si le Kazakhstan a été constitué initialement de peuples nomades, force est de constater que ce nomadisme est profondément ancré dans la culture kazakhe et imprègne profondément la création poétique contemporaine. Mais ce n’est pas là le seul emprunt de cette culture. On sent également la proximité des poète-sse-s avec la littérature russe – ils/elles l’ont d’ailleurs parfois traduite – et avec la religion musulmane. Il en résulte une culture singulière qui a de quoi fasciner.

Comme cela peut être le cas dans la culture européenne, la poésie kazakhe célèbre ses racines, s’inquiète des mutations de sa société et des changements que le progrès apporte. L’idéal d’une vie mouvante, vécue à dos de cheval et au fil des saisons, traverse aussi le recueil Anthologie de la poésie kazakhe contemporaine. Les textes poétiques du celui-ci magnifient alors l’étroite relation qui unit les peuples à la nature qui les entoure et aux animaux qui les accompagnent. On découvre au fil de ces textes différents rituels : ceux associés aux saisons et au mariage, ceux qui ponctuent l’année et la vie. On découvre aussi une foi profondément ancrée, parfois proche d’une forme de ferveur.

On décèle encore d’émouvants textes qui célèbrent la force de la nature à travers les montagnes, les rivières et torrents, les steppes, les beautés sans cesse renouvelées du passage du temps, les transitions saisonnières… Le sublime de l’insaisissable Mère Nature n’est pas sans rappeler le romantisme européen et n’exclut pas nos inquiétudes actuelles sur la destruction amenée par l’Homme.

La quête de l’universelle vérité

Il est une langue universelle que l’Anthologie de la poésie kazakhe contemporaine fait entendre, c’est celle du voyage intérieur que la poésie permet, auquel elle invite, auquel elle participe. Des vicissitudes du temps au tumulte des sentiments, la poésie kazakhe vient raviver en nous l’intranquille loi de l’humanité partagée.

Mélancolie, tristesse, amours déçues, amour chéri, dureté du deuil, dureté des seuils, c’est tout le paysage varié de la subtile sensibilité qui se dévoile au fil des textes et des poète-sse-s. On se trouve, au travers de cette lecture, ramené-e à notre statut de petit être, forcément modeste face à l’infinie perplexité des nœuds intimes. On se trouve aussi, au travers de cette lecture, comme grandi-e par la main que nous tend cette riche poésie.

Il faut savoir s’ouvrir à l’inconnu et voyager avec autrui pour cheminer en soi, c’est ce que l’Anthologie de la poésie kazakhe contemporaine vient nous rappeler avec bonheur. Un seul regret pourtant nous effleure au fil de la lecture, l’impression de n’avoir eu accès qu’à une poésie d’État, excluant toute voix politique dissidente.

En savoir plus :

  • Anthologie de la poésie kazakhe contemporaine, ouvrage collectif, édition dirigée par Thierry de la Croix, Éditions Michel de la Maule, Septembre 2019, 634 pages, 28€
Morgane P.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.