enfr
Accueil / TELEVISION / VOD / SVoD / On a visité l’exposition « Espions » à la Cité des sciences et de l’industrie
image visite d'Exposition "Espions"
© Jean-Christophe Nurbel / Bulles de Culture

On a visité l’exposition « Espions » à la Cité des sciences et de l’industrie

Basée sur la série Le Bureau des Légendes de Canal+, l’exposition Espions plonge le visiteur dans la peau d’un agent des services de renseignements français depuis le mardi 15 octobre 2019 à la Cité des sciences et de l’industrie à Paris. Retour sur la visite de cette expo par Bulles de Culture ainsi que notre avis.

Exposition Espions : une exposition interactive et multimédia sur les services du renseignement français

Cet automne, la fiction prend vie à la Cité des sciences et de l’industrie. Fermez les yeux et imaginez-vous, soudain, plongé au cœur du monde du renseignement contemporain. Dans la peau d’un officier traitant, vous allez être chargé d’une mission qui vous plongera dans une histoire d’espionnage inédite. Tout commence avec ce qui ressemble à un essai nucléaire de faible intensité à l’étranger. La suite est à vivre à la Cité des sciences et de l’industrie, dans une exposition originale. Pour la première fois, les services nationaux de renseignement, dont la discrétion est une seconde nature, ont accepté de prêter leur concours à une présentation de cette envergure ; grâce à eux, le parcours de visite est au plus près de la réalité que vivent celles et ceux qui exercent les métiers du renseignement d’aujourd’hui.
— Bruno Maquart, président d’Universciences

S’appuyant sur l’univers de la série Le Bureau des Légendes d’Eric Rochant, la nouvelle exposition temporaire de la Cité des sciences et de l’industrie, Espions, offre au visiteur la possibilité de se glisser dans la peau d’un agent secret et de découvrir les coulisses d’un métier riche de clichés et de fantasmes. Assigné à une mission (nom de code : Isotope) par Moule à gaufres, le directeur du renseignement interprété par l’acteur Marc Lauré dans la série télé de Canal+ citée plus haut, le visiteur doit collecter les renseignements pour mener à bien celle-ci. Au programme donc une exposition interactive et multimédia autour du travail du premier cercle des services du renseignement français : DGSE (Direction Générale de la Sécurité Extérieure), DGSI (Direction générale de la Sécurité intérieure), DRM (Direction du Renseignement militaire), DRSD (Direction du renseignement et de la sécurité de la Défense), DNRED (Direction nationale du renseignement et des enquêtes douanières) et Tracfin (Traitement du renseignement et action contre les circuits financiers clandestins).

Une visite immersive

Si au début, l’absence d’indication de sens de visite pour l’exposition Espions peut dérouter, on se prend ensuite très vite au jeu dès qu’on a compris. Ainsi, dans un espace d’exposition divisée en trois espaces (sol français, sol étranger et espace d’analyse), nous voici en train successivement d’interroger un suspect, d’analyser des images de vidéosurveillance et des écoutes téléphoniques, de « dépoussierer » un décor pour y dénicher micros et caméras à l’aide de scanner audio, détecteur optique et caméra endoscopique  — à noter qu’il faut en général, 10 personnes et 10h pour explorer une pièce comme celle reconstituée dans l’exposition —, de superviser une filature avec six agents sur le terrain, de déchiffrer un message crypté… avant de procéder au débriefing final dans un centre de situation, identique à celui de la série d’Eric Rochant, en compagnie du coordinateur général et des directeurs des six services de renseignement mentionnés plus haut.

Une passionnante exposition en forme de jeu de piste

Au passage, le visiteur de l’exposition Espions aura pu voir également de près du matériel d’espionnage — tels que le polygraphe (le fameux « détecteur de mensonges »), l’IMSI-catcher (un appareil permettant d’intercepter les conversations téléphoniques) ou autre détecteurs de caméra et de composants électroniques —, aura pu lire de nombreuses explications sur les multiples facettes du métier d’agent du renseignement à travers du texte mais aussi de l’audiovisuel tels que les témoignages filmés à visage caché d’un agent de surveillance, d’un interprète images, d’un linguiste d’écoute…

Bref, co-produite par Universcience et TOE-The Oligarchs Editions, Espions est une passionnante exposition en forme de jeu de piste qui offre aux visiteurs immersion, documentation et témoignages sur les différents aspects du métier d’officier traitant.

En savoir plus :

  • L’exposition Espions a lieu du 15 octobre 2019 au 9 août 2020 à la Cité des sciences et de l’industrie (Paris, France)
  • Tarifs : 12 € ; Tarifs Réduits : 9 € (+ de 65 ans, enseignants, – de 25 ans, familles nombreuses et étudiants). Le billet inclut l’Argonaute et le planétarium
    Gratuit pour les moins de 2 ans, les demandeurs d’emploi et les bénéficiaires des minimas sociaux, les personnes handicapées et leur accompagnateur
  • Réservation recommandée pour l’exposition
  • Langues de l’exposition : Français, anglais, espagnol
  • Accessibilité : accessible au public sourd et malentendant. Non accessible au public malvoyant
  • Durée : 1h30
  • Exposition à partir de 12 ans
  • Site officiel de la Cité des sciences et de l’industrie
Follow me

Jean-Christophe Nurbel

Rédacteur en Chef / Editor in Chief chez Bulles de Culture
Accro aux films, aux pièces de théâtre, aux séries et à la culture en général, j'aime les œuvres qui me surprennent.

Top 3 Cinéma : "À bout de souffle" (1960), "Blade Runner" (1982), "Casablanca" (1942)
Top 3 TV : "Engrenages" (2005-...), "The Wire" (2002-2008), "Twin Peaks" (1990-1991)
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Un commentaire

  1. Exposition complète pour bien comprendre le fonctionnement et les enjeux du renseignement; très bien mise en scène…on s’y croirait presque! C’est vraiment original, intéressant et ludique. Dommage qu’elle soit victime de son succès…une heure de queue même en ayant réservé ses billets…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.