enfr
Accueil / TELEVISION / VOD / SVoD / FILMS / TELEFILMS / [Critique] « Les murs du souvenir » (2019) avec Gaëlle Bona et David Kammenos
Les murs du souvenir de Sylvie Ayme image téléfilm
© Jérôme PRÉBOIS / FTV / DALVA PRODUCTIONS

[Critique] « Les murs du souvenir » (2019) avec Gaëlle Bona et David Kammenos

Après le téléfilm Les brumes du souvenir en 2017, Gaëlle Bona et David Kammenos font à nouveau équipe pour une nouvelle intrigue mêlant enquête policière et Histoire. L’avis et critique de Bulles de Culture sur le téléfilm Les murs du souvenir de Sylvie Ayme, diffusé sur France 3 le samedi 12 octobre 2019.

Synopsis :

Alors qu’elle est en pleine procédure de divorce au Palais de justice, Clara Merisi (Gaëlle Bona) est prévenue, qu’à l’occasion d’une rénovation, une momie en uniforme SS a été découverte emmurée dans un vieil immeuble de Colmar. Son adjoint Guillaume Barot (Mhamed Arezki)  contacte aussitôt François Gilbert (David Kammenos), historien et anthropologue judiciaire, pour l’accompagne dans son enquête. Celui-ci est formel : l’homme a été assassiné il y a plus de 70 ans ! 

Les murs du souvenir  : grande et petite histoire en Alsace et Lorraine

Avec un tournage dans la région du Grand Est (Andlau, Colmar et Niedermorschwihr) et à Lyon, un scénario de Gilles Cahoreau et Nathalie Hugon, une image de Philippe Lardon, une réalisation de Sylvie Ayme et une musique originale de Nicolas Jorelle — plus la chanson Calme plat de Bertrand Commère et Jean-François Berger —, Les murs du souvenir signe donc les retrouvailles du duo d’enquêteurs interprétés par Gaëlle Bona et David Kammenos, la première étant une capitaine de police désormais en plein divorce et le second un anthropologue et historien toujours célibataire et séduisant.

Après Verdun dans Les brumes du souvenir, c’est l’histoire de l’Alsace et de la Lorraine pendant la Seconde Guerre mondiale (SS, déportés, camp de concentration de Natzweiler-Struthof [désormais Centre européen du résistant déporté], Malgré-Nous, biens spoliés…) qui vient se superposer dans Les murs du souvenir  à une nouvelle enquête policière suite à la découverte dans un mur d’appartement du squelette d’un homme assassiné pendant cette période sombre de la France. Côté casting, Gaëlle Bona et David Kammenos sont entourés des acteur.rice.s Mhamed Arezki toujours adjoint du personnage de Bona, Maelia Gentil en voisine de l’appartement du squelette, Olivier Chantreau en homme d’affaires, Clément Aubert en personnage travaillant au Centre européen du résistant déporté et Bulle Ogier en mère d’une des victimes.

Résultat ? Mêlant toujours grande et petite histoire, l’unitaire Les murs du souvenir est un polar plutôt bien rythmé, porté par des acteurs solides et qui réserve quelques rebondissements.

En savoir plus :

  • Les murs du souvenir est diffusé sur France 3 le samedi 12 octobre 2019 à 21h05. Le téléfilm est également diffusé en streaming et disponible en replay sur France.tv
Follow me

Jean-Christophe Nurbel

Rédacteur en Chef / Editor in Chief chez Bulles de Culture
Accro aux films, aux pièces de théâtre, aux séries et à la culture en général, j'aime les œuvres qui me surprennent.

Top 3 Cinéma : "À bout de souffle" (1960), "Blade Runner" (1982), "Casablanca" (1942)
Top 3 TV : "Engrenages" (2005-...), "The Wire" (2002-2008), "Twin Peaks" (1990-1991)
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.