enfr
Accueil / TELEVISION / VOD / SVoD / [Critique & Interview] « ConneXion intime » (2019) de Renaud Bertrand
ConneXion intime de Renaud Bertrand image téléfilm
© Bernard BARBEREAU / CINETEVE / FTV

[Critique & Interview] « ConneXion intime » (2019) de Renaud Bertrand

Initialement intitulé Faim d’amour, ConneXion intime de Renaud Bertrand est un téléfilm sociétal sur la pornographie et les adolescents. L’avis et la critique de Bulles de Culture sur cette fiction unitaire diffusée sur France 2 le mercredi 9 octobre 2019, ainsi que notre interview de la scénariste Laure de Colbert lors du Festival de la Fiction TV de La Rochelle où le film a été primé en 2019.

Synopsis :

Chloé (Luna Carpiaux), 15 ans, nouvelle venue au lycée, noue une amitié intense avec Luna (Marilyn Lima), une fille charismatique et affranchie qui l’aide à s’intégrer rapidement. Chloé rencontre aussi Félix (Jules Houplain), l’ex de Luna, un bad boy à la beauté angélique, addict au porno, dont elle tombe amoureuse. Un triangle amical et amoureux se met alors en place, Luna devenant le mentor sentimental de son amie. Ainsi, quand Félix demande une fellation à Chloé à peine leur premier baiser échangé, Luna explique à son amie que c’est la nouvelle norme…

ConneXion intime : « une histoire d’amour ratée »

Au début, j’étais dans quelque chose de plus dur mais comme je me suis rendu compte que les gens avaient peur qu’on leur parle de ce sujet, il fallait que je sois moins frontal et trash. Il fallait que les gens entendent le message et ne soient pas choqués en se disant que leurs enfant et eux n’étaient pas concernés.
— Laure de Colbert

Chloé a 16 ans quand elle quitte avec sa mère son petit village pour une grande ville. Elle se fait de nouveaux amis dans son nouveau lycée et se lie notamment avec une fille prénommée Luna, considérée comme populaire parce qu’elle a beaucoup de « likes » sur les réseaux sociaux. Chloé tombe également amoureuse d’un jeune homme, Félix, qu’elle va rencontrer dans de drôles de circonstances puisque ce sera après que celui-ci ait eu une fellation dans les toilettes du lycée. Attirés l’un vers l’autre, ils vont se tourner autour avant de finir par s’embrasser et entamer une relation. Le problème est que très vite, cette histoire d’amour adolescente va être perturbée par l’imagerie porno dans laquelle baigne ce jeune homme incapable de prendre du plaisir sans reproduire ce type d’images. « Dans toute bonne histoire d’amour, il y a un obstacle. Généralement, c’est la famille, la religion, etc., nous a expliqué la scénariste Laure de Colbert. Je me suis donc dit que ce serait super intéressant si l’obstacle à cet amour soit la pornographie, que ces images viennent s’interposer entre les deux amoureux et casser leur relation. C’est comme ça que j’ai construit l’histoire, une histoire d’amour ratée ».

Le trio amoureux

Pour moi, il fallait que cette histoire soit vue du point de vue d’un personnage féminin parce que ce sont souvent les femmes qui font les frais de ça, avec le revenge porn notamment. Et je trouvais plus vraisemblables que ce soit un garçon qui soit addict au porno.
— Laure de Colbert

Côté casting, le personnage principal, Chloé, est incarné à l’écran par Luna Carpiaux. Elle est la révélation du téléfilm ConneXion intime et a d’ailleurs reçu le Prix de la meilleure interprétation féminine ex-aequo lors du Festival de la Fiction TV de La Rochelle en 2019. « J’aimais l’idée d’une fille qui soit innocente, qui découvre la sexualité et qui ne tombe pas sur le bon garçon, nous a confié la scénariste Laure de Colbert. Un personnage de naïve mais qui ne l’est pas tant que ça car elle a un peu de jugeote et elle sait dire non de temps en temps. Mais le problème est qu’elle est amoureuse et au bout d’un moment, on perd la tête ».

Son amoureux, Félix, le mauvais garçon de l’intrigue, est campé par Jules Houplain. « Je voulais que ce garçon soit à la fois toxique et très séduisant avec un côté musicien qui lui permet de ne pas sombrer dans quelque chose du geek qui regarde du porno toute la journée mais avec peut-être l’espoir qu’il puisse se raccrocher à ça plus tard, nous a dit Laure de Colbert. Je me disais aussi que si Luna tombe amoureuse de lui, c’est parce qu’il a aussi des qualités mais pas seulement parce qu’il est beau. C’est un peu l’image du bad boy un peu tourmenté ».

Enfin, la pétillante Marilyn Lima joue Luna, la meilleure amie de Chloé. « L’idée du trio permet de créer une vraie intrigue, nous a confié Laure de Colbert, avec un coup de foudre amical entre les deux filles puis une rivalité amoureuse parce que Luna est jalouse que Chloé et Félix se rapprochent. Elle joue un rôle un peu trouble avec eux. Ses intentions ne sont pas forcément malveillantes mais c’est compliqué parce qu’elle a été blessée par ce garçon et sa meilleure amie s’intéresse à lui ».

Un téléfilm fort sur un sujet tabou

Il y a une petite scène dans le téléfilm qui a l’air d’être juste un peu comique mais qui est en fait très emblématique, c’est celle qui parle de l’épilation. L’épilation intégrale, qui est la norme pour les femmes, vient de l’imagerie pornographique. Et le problème est que cette dernière véhicule des images de l’homme et de la femme qui sont extrêmement stéréotypées. On essaie d’aller vers plus d’égalité mais la pornographie nous ramène en arrière et nos enfants voient ces images.
— Laure de Colbert

Films porno, réseaux sociaux, live chat, revenge porn… le téléfilm ConneXion intime rend vraiment concrète cette problématique des ravages de la pornographie sur la sexualité et les amours des adolescents, tout en montrant les réactions différentes que peuvent avoir les adultes face à ce sujet tabou, à travers notamment la mère de Chloé, interprétée par Armelle Deutsch, complètement dépassée ou le déni de la mère de Félix, jouée par Élodie Navarre.

Bref, avec un tournage dans la région Hauts-de-France (Armentières, Croix, Englos, Ennetières-en-Weppes, Escobecques, Hallennes-lez-Haubourdin et Lille), une image de Marc Koninckx, un scénario de Laure de Colbert, une réalisation de Renaud Bertrand et une musique originale de Grégoire Hetzel, ConneXion intime est une fiction unitaire réaliste, choc et nécessaire sur un phénomène particulièrement inquiétant car il touche de plus en plus de jeunes et de familles — selon de récentes études (OpinionWay 2018 et Ipsos 2018), un cinquième des jeunes de 14 à 24 ans affirme regarder au moins une fois par semaine du porno et 9 % des 14-17 ans regardent ces images une ou plusieurs fois par jour. Et Laure de Colbert d’ajouter : « Dans le film, on a voulu montrer quelque chose qui ne soit pas de l’ordre du fait divers mais qui touche tout le monde. Parce que je me suis aperçue que la pornographie, elle s’est infiltrée dans toute la société. Ce n’est pas un jugement mais ce qui m’ennuie, c’est que derrière, il y a des gens qui gagnent de l’argent avec ça. Ce n’est pas un film contre le sexe mais contre les gens qui font de l’argent en utilisant des jeunes gens ».

Mais si ce téléfilm soulève un problème inquiétant, il offre tout de même une note d’espoir à la fin : « Pour moi, l’espoir, ce sont les mots et la littérature, nous a confié Laure de Colbert. A un moment donné, je me suis dit que ce garçon pouvait être sauvé par l’écriture car c’est un jeune poète au fond. J’ai relu Lettres à un jeune poète de Rainer Maria Rilke parce que je savais que cela parlait d’écriture et d’amour. A un moment donné, je tombe sur cette phrase magnifique : ‘La volupté corporelle est expérience sensuelle, (…) c’est une expérience grande, infinie, qui nous est donnée, un savoir du monde…’ Les mots sont importants, ils mettent de la beauté dans le monde et peuvent contrer ses images violentes ».

Propos recueillis au Festival de la Fiction TV de La Rochelle le vendredi 13 septembre 2019.

En savoir plus :

  • ConneXion intime est diffusé sur France 2 le mercredi 9 octobre 2019 à 21h05. Le téléfilm est également diffusé en streaming et disponible en replay sur France.tv
  • ConneXion intime est diffusé le 9 octobre dans le cadre de la Soirée continue « Pornographie: jeunesse en danger ». Il sera suivi du documentaire Pornographie : un jeu d’enfant d’Anne-Marie Avouac (à 22h40) puis d’un débat « Pornographie : jeunesse en danger » animé par le journaliste Julian Bugier (à 23h35)
Follow me

Jean-Christophe Nurbel

Rédacteur en Chef / Editor in Chief chez Bulles de Culture
Accro aux films, aux pièces de théâtre, aux séries et à la culture en général, j'aime les œuvres qui me surprennent.

Top 3 Cinéma : "À bout de souffle" (1960), "Blade Runner" (1982), "Casablanca" (1942)
Top 3 TV : "Engrenages" (2005-...), "The Wire" (2002-2008), "Twin Peaks" (1990-1991)
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.