enfr
Accueil / ACTU / « Alice et le Maire » au cinéma : l’avis de la presse
Alice et le maire - Photo Anaïs Demoustier, Fabrice Luchini critique avis film
© BAC Films

« Alice et le Maire » au cinéma : l’avis de la presse

Alice et le Maire de Nicolas Pariser est dans les salles de cinéma depuis le 2 octobre 2019. Le film avec Fabrice Luchini et Anaïs Demoustier a été présenté à la Quinzaine des Réalisateurs au dernier Festival de Cannes. (Re)découvrez le critique film de Bulles de Culture, publiée au moment de la présentation cannoise du film, ainsi que les avis de nos confrères de la presse. 

Synopsis :

Le maire de Lyon, Paul Théraneau (Fabrice Luchini), va mal. Il n’a plus une seule idée. Après trente ans de vie politique, il se sent complètement vide. Pour remédier à ce problème, on décide de lui adjoindre une jeune et brillante philosophe, Alice Heimann (Anaïs Demoustier). Un dialogue se noue, qui rapproche Alice et le maire et ébranle leurs certitudes.

Notre avis et celui de la presse sur Alice et le maire

Alice et le maire s’inspire beaucoup de la filmographie d’Eric Rohmer. On note « la force de ses dialogues« . Fabrice Luchini est « tel un parolier, au centre de la réussite d’un film frais et agréable« . 

Le Figaro est complètement conquis par le film en déclarant « une fête des maires qui fait des étincelles« . 20 Minutes relève également la performance exceptionnelle de l’acteur principal, « Fabrice Luchini occupe le terrain » selon eux. Si Libération ne trouve pas « le film révolutionnaire », le quotidien est séduit par sa « fraicheur » et son « partage« . Le Parisien ne partage pas l’engouement général en jugeant le film « assez vite ennuyeux ».

En savoir plus :

  • Date de sortie France : 02/10/2019
  • Distribution France : Ad Vitam

Antoine Corte

Rédacteur en chef adjoint / Deputy editor in chief chez Bulles de Culture
Toujours à défendre le cinéma français, j'aime particulièrement faire découvrir les films à petites sorties mais à portée universelle.

Top 3 Cinéma : "Moulin Rouge !" (2001), "Titanic" (1997), "Les Parapluies de Cherbourg" (1964)
Antoine Corte

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.