enfr
Accueil / LITTERATURE / La Maison de Balzac fait peau neuve : nouveaux aménagements et nouvelle exposition
Maison de Balzac image maison et jardin
© Jean-Christophe Nurbel / Bulles de Culture

La Maison de Balzac fait peau neuve : nouveaux aménagements et nouvelle exposition

Après un an de travaux, la Maison de Balzac a rouvert ses portes cet été avec de nouveaux aménagements et propose cet automne une nouvelle exposition temporaire, Balzac & Granville, une fantaisie mordante. Retour sur la visite des lieux par Bulles de Culture.

Maison de Balzac : un très joli lieu à découvrir

Sis en contrebas de la rue Raynouard dans le 16e arrondissement de Paris, le Musée de Balzac est un très joli lieu. Après des travaux de rénovation pendant un an pour repenser l’accueil, le jardin et la scénographie de la visite, ce musée parisien, consacré à un auteur français dont la particularité est d’être plus lu à l’étranger que dans son propre pays, accueille donc à nouveau le public depuis le 23 juillet 2019. Après avoir traversé le bâtiment d’accueil et le salon de thé flambants neufs puis le joli petit jardin qui invite à la détente, nous pénétrons dans la maison où de la cuisine au cabinet de travail, nous attend un parcours de visite repensé dans l’oeuvre de l’écrivain Honoré de Balzac.

Sont notamment évoqués sa famille et ses amours, les regards portés sur son oeuvre par d’illustres lecteurs — citons Fiodor Dostoïevski (« Balzac est grand »), Gustave Flaubert (« Quel homme eût été Balzac, s’il eût su écrire ! Mais il ne lui a manqué que cela ! »), Marcel Proust (« On l’aime, avec un tout petit peu d’ironie qui se mêle à la tendresse ») et Oscar Wilde (« Balzac is our most important magazine of documents on human nature ») —, sa perpétuelle recherche de perfection dans l’écriture — présentation de plusieurs épreuves de correction de son roman La Vieille Fille, paru une première fois en 1837 mais qu’il ne cessera de modifier jusqu’à sa mort le 18 août 1850 à l’âge 51 ans — et l’impressionnant arbre généalogique que tisse les très nombreux personnages de son cycle de plus de quatre-vingt ouvrages, La Comédie humaine (1829-1850).

Balzac & Granville, une fantaisie mordante : une amitié artistique de 15 ans

La visite du Musée de Balzac se poursuit ensuite au sous-sol par une interessante exposition temporaire autour du caricaturiste, illustrateur et lithographe français Granville (1803-1847). Honoré de Balzac a rencontré celui-ci quand il était journaliste et qu’il s’intéressait au développement de la presse illustrée. L’exposition Balzac & Granville, une fantaisie mordante offre un bel aperçu de leur collaboration sur une quinzaine d’années et du travail du dessinateur. Les séries de lithographies de ce dernier, Les Métamporphoses du jour (1829), son premier succès, et Voyage pour l’éternité (1830), ont révélé son approche fantastique et zoomorphe qui s’épanouira aussi bien dans la caricature politique (La France livrée aux corbeaux, Descente dans les ateliers de la liberté de la presse…) que, suite à de nouvelles lois de censure, dans l’illustration, notamment pour les nouvelles écrites par Balzac pour le recueil Scènes de la vie privée et publiques des animaux (1840-1842), édité par Pierre-Jules Hetzel et Paulin.

En savoir plus :

  • Maison de Balzac
    Adresse : 47, rue Raynouard, 75016 Paris, France
    Horaires : du mardi au dimanche de 10h à 18h (sauf certains jours fériés)
    Tarifs : Collections permanentes gratuites ; Expositions temporaires payantes
  • L’exposition Balzac & Granville, une fantaisie mordante a lieu du 26 septembre 2019 au 13 janvier 2020
    Tarifs : 8 € (Plein tarif) ; 6 € (Tarif réduit) ; Gratuit (moins de 18 ans, demandeurs d’ emploi, bénéficiaires des minima sociaux, étudiants en histoire de l’art, handicapés et leurs accompagnateurs, carte ICOM)
  • Site officiel de la Maison de Balzac
Follow me

Jean-Christophe Nurbel

Rédacteur en Chef / Editor in Chief chez Bulles de Culture
Accro aux films, aux pièces de théâtre, aux séries et à la culture en général, j'aime les œuvres qui me surprennent.

Top 3 Cinéma : "À bout de souffle" (1960), "Blade Runner" (1982), "Casablanca" (1942)
Top 3 TV : "Engrenages" (2005-...), "The Wire" (2002-2008), "Twin Peaks" (1990-1991)
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.