enfr
Accueil / CINEMA / [Critique] « Maléfique : Le Pouvoir du Mal » (2019) : bataille et émotion au programme
Maléfique : Le Pouvoir du Mal de Joachim Rønning affiche

[Critique] « Maléfique : Le Pouvoir du Mal » (2019) : bataille et émotion au programme

Suite au succès du premier opus sur la fée noire, tout simplement intitulée Maléfique, les studios Disney continuent d’explorer le conte de La Belle au Bois Dormant en nous proposant cinq ans plus tard Maléfique : Le Pouvoir du Mal. Ce long métrage de Joachim Rønning est une bonne surprise. L’avis et la critique cinéma de Bulles de Culture.

Synopsis :

Aurore (Elle Fanning) vit désormais avec Maléfique (Angelina Jolie) dans la forêt enchantée à côté du royaume de son prince Philippe (Harris Dinckinson). Lequel décide de la demander en mariage et l’invite à rencontrer ses parents. Maléfique désapprouve l’idée et pressent une menace arriver…

Maléfique : Le Pouvoir du Mal : qui de nous deux ?

C’est reparti ! Maléfique revient pour un tour… et M6 a déjà célébré cela il y a quelques jours en vous reproposant le premier opus sur son antenne. C’est plutôt une bonne idée à la vue de ce second opus qui est réellement complémentaire et a encore été pensé — c’est plutôt réjouissant — par rapport à La Belle au Bois Dormant en y glissant deux clins d’œil bienvenus. On comprend mieux maintenant pourquoi l’histoire de cette sorcière et de ce baiser romantique entre un prince et une jeune fille, qui se connaissaient à peine, a été racontée comme telle au fil des années, des décennies, voire même des siècles.

Le film compte même sur la présence de Michelle Pfeiffer dont c’est le retour dans un film grand public. Il manquait sans doute un.e adversaire de taille à Angelina Jolie dans le premier épisode et c’est maintenant chose fait dans ce Maléfique : Le Pouvoir du Mal, tant le rôle de la reine Ingrith pour Pfeiffer est vénéneux. Il sert aux scénaristes dans leur démonstration du bien et du mal. Qui de nous deux a les plus noirs desseins ? Qui répond le mieux au titre original « mistress of evil » (maîtresse des enfers) ?

Angelina Jolie, reine des enfers… et des costumiers

Rassurez-vous, Angelina Jolie tient toujours la dragée haute ! A chaque nouveau plan, à chaque battement de cil, à chaque regard perçant et profond de son personnage, on est ébloui. Charismatique, l’actrice bénéficie d’une garde-robe totalement renouvelée, d’un grand maquillage, de lentilles de contact et de cornes redevenues très tendance pour Halloween en 2019. Quelle fantastique idée Disney a eue en allant vers elle pour lui proposer d’incarner la sorcière de La Belle au Bois Dormant. C’est un bonheur de la voir virevolter de manière si gracieuse dans les airs.

Angelina Jolie semble garder la tête froide et se montrer sereine dans de nombreuses circonstances, tout comme son personnage, même si le but était a priori ici de la faire sortir de ses gonds. En tout cas, toutes les images promo de Maléfique : Le Pouvoir du Mal, dévoilées en amont de la sortie, vont dans ce sens. Or, si le film manque parfois de subtilité à ce niveau-là — mais est-ce encore utile de le dire lorsqu’on discute d’une production disneyienne ? — et que les intentions de chacun se dévoilent très rapidement, la surprise se situe ailleurs…

L’émotion au milieu de l’action

Le film Maléfique : Le Pouvoir du Mal contient en effet pas mal de scènes émouvantes. Que ce soit dans celles où on a peur pour l’avenir de certains personnages ou celles où le lien d’attachement entre Maléfique et Aurore se renforce. Le film gagne en intensité au fil des minutes, l’apothéose se situant dans la bataille (déjà dévoilée dans la bande-annonce) qui dure une vingtaine de minutes à l’écran et qui montre que Disney a explosé son budget. Question effets spéciaux et beauté des décors, il n’y a rien à redire. Par contre, zéro pointé pour le choix de la chanson du générique de fin. A Season Of the Witch d’Audiomachine ft. Molly ou à l’excellent Darknessdu groupe X V I, entendus tous les deux dans les trailers officiels, Disney a préféré la musique niaise You Can’t Stop The Girl de Bebe Rexha. Absolument pas représentatif du film…

En conclusion, Maléfique : Le Pouvoir du Mal célèbre le talent d’Angelina Jolie et marie action et émotion dans un déluge d’images parfaites, qui montrent encore une fois le savoir-faire de Disney en la matière. Un beau partage familial. Car c’était absolument tout ce qu’il fallait en attendre.

En savoir plus :

  • Date de sortie France : 16/10/2019
  • Distribution France : The Walt Disney Company France
  • Film à partir de 7-8 ans

Luigi Lattuca

Rédacteur / Editor chez Bulles de Culture
Journaliste culturel fasciné par les comportements humains, aimant se retrouver défendant le ciné en solo et se délectant aussi de séries télé et d'essais percutants.

TOP 3 TV : "Desperate Housewives" (2004-2012), "Revenge" (2011-2015), "2 Broke Girls" (2011-...)
TOP 3 Cinéma : "Batman, le défi" (1992), "La Belle et la Bête" (1991), "8 Femmes" (2002)
TOP 3 Littérature : "Le bilan de l'intelligence" (1935) de Paul Valéry, "Robert des noms propres" (2002) d'Amélie Nothomb, "A nous deux, Paris !" (2012) de Benoît Duteurtre

Site personnel : Les caprices de Luigi
Luigi Lattuca

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.