enfr
Accueil / CINEMA / [Critique] « Un Jour de Pluie à New York » (2019) de Woody Allen
Un Jour de pluie à New York affiche film critique avis

[Critique] « Un Jour de Pluie à New York » (2019) de Woody Allen

Un Jour de pluie à New York de Woody Allen avec Timothée Chalamet, Elle Fanning et Selena Gomez est dans les salles de cinéma depuis le 18 septembre 2019. Découvrez la critique film et l’avis de Bulles de Culture. 

Synopsis :

Deux étudiants, Gatsby (Timothée Chalamet) et Ashleigh (Elle Fanning), envisagent de passer un week-end en amoureux à New York. Mais leur projet tourne court, aussi vite que la pluie succède au beau temps… Bientôt séparés, chacun des deux tourtereaux enchaîne les rencontres fortuites et les situations insolites.

Un Jour de pluie à New York : comédie romantique pimpante et inspirée

Il est notable de constater que le monde de l’art a du mal à faire la part des choses entre l’homme et l’artiste. L’actualité n’a de cesse de rappeler les frasques judiciaires de Roman Polanski, transformant en scandale la présentation de son dernier film J’accuse à la dernière Mostra de Venise. Ecouter Michael Jackson n’a jamais été aussi honteux depuis la diffusion du téléfilm Leaving Neverland qui revenait sur les agressions sexuelles du chanteur contre des mineurs. Il y en a bien un autre dont les oeuvres ont pâti de l’opprobre à sa personne : Woody Allen. Alors que les films du cinéaste octogénaire était il n’y a pas si longtemps attendu annuellement avec un certain entrain, sonnant parfois la messe du début du Festival de Cannes, Un Jour de Pluie à New York a été privé de sortie en salles aux Etats-Unis, suite aux accusations d’attouchements sexuelles dont il fait l’objet contre sa fille adoptive. En France, le destin de cette dernière production n’est pas beaucoup plus réjouissante. Une sortie imposée par son distributeur historique et un appel au boycott, on irait presque voir ce dernier Woody Allen avec la même discrétion que celle de se rendre dans un cinéma pornographique.

Un jour de pluie à New York : Photo Elle Fanning, Timothée Chalamet critique avis film
© Mars Films

Pourtant, artistiquement, Un Jour de Pluie à New York ne mérite absolument pas de rester dans un oubli collectif tant il est une petite bulle d’air réjouissante. Dans les constantes du réalisateur, on retrouve son attrait à filmer un lieu urbain qui le fascine. Celui qui s’est déjà attaqué à Paris, Barcelone, Rome ou encore Hollywood dans ces derniers films revient ici au centre de New York, fief de sa filmographie des années 90. Pour autant, le long métrage s’écarte des peurs nourricières de son concepteur en quête d’un passé souvent salvateur. Au contraire, Un Jour de Pluie à New York laisse la place aux amours de jeunesse avec une grande légèreté dans les propos. Ce virage vers cette cure de jouvence commence par un casting composé des acteurs les plus prometteurs de la jeune génération d’Hollywood, à commencer par Timothée Chalamet, déjà nommé aux Oscars pour Call me by your name, Elle Fanning, plus jeune jury de l’histoire du Festival de Cannes, ou encore Selena Gomez, chanteuse phénomène auprès des adolescents. D’une manière très stylisée avec des filtres ocres, l’ambiance dépeint avec légèreté un jeune couple d’amoureux débarquant dans la grande ville et qui se retrouve attiré chacun de leurs côtés par des inconnus. Les bouleversement du premier amour passé, le film s’intéresse aux successions de désirs qu’il est possible de ressentir par la suite. 

On est complètement charmé par cette exaltation de bons sentiments. Elle Fanning, récemment vue dans Mary Sheller ou Galveston, est particulièrement brillante. L’actrice dégorge de spontanéité, voir de naïveté, dans un rôle de jeune fille ingénue qui ne voit pas qu’elle se fait draguer par un bel acteur connu. La mise en scène est construite avec panache et burlesque, notamment lors d’une course poursuite impromptue dans le Metropolitan Museum entre Gatsby et sa belle famille alors que le premier est avec sa récente conquête. Le récit est un chassé croisé incessant entre les destins parallèles des deux tourtereaux séparés dans New York. Le prénom du protagoniste, en référence à Gatsby le Magnifique de F. Scott Fitzgerald, démontre bien la génétique de cette comédie romantique pimpante et inspirée. A ne pas fuir !

En savoir plus :

  • Date de sortie France : 18/09/2019
  • Distribution France : Mars Films

Antoine Corte

Rédacteur en chef adjoint / Deputy editor in chief chez Bulles de Culture
Toujours à défendre le cinéma français, j'aime particulièrement faire découvrir les films à petites sorties mais à portée universelle.

Top 3 Cinéma : "Moulin Rouge !" (2001), "Titanic" (1997), "Les Parapluies de Cherbourg" (1964)
Antoine Corte

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.