enfr
Accueil / ACTU / Exposition « Olivier Theyskens, In praesentia » à la Cité de la Dentelle et de la Mode de Calais
Exposition Olivier Theyskens In praesentias La Cité de la dentelle et de la mode

Exposition « Olivier Theyskens, In praesentia » à la Cité de la Dentelle et de la Mode de Calais

La renommée Cité de la Dentelle et de la Mode de Calais fête ses dix ans en beauté en donnant carte blanche à celui qu’on a nommé « le prince du gothique belge », Olivier Theyskens. Il a notamment habillé Mylène Farmer pour deux clips. Bulles de Culture vous présente l’exposition Olivier Theyskens, In praesentia, accessible jusqu’au 5 janvier 2020.

Olivier Theyskens, In praesentia : l’exposition anniversaire de la Cité de la Dentelle et de la Mode

Sombre, sensible, poétique et en majesté : Olivier Theyskens a eu carte blanche à Calais.

Olivier Theysken photo
© Thomas Deschamp

Le 15 juin 2019, la Cité de la Dentelle et de la Mode des Hauts-de-France a inauguré son exposition In praesentia (du latin : en présence, actuellement, maîtrisé là et maintenant). Mais qui est-il ? Un peu un disciple d’Alexander McQueen dans la façon de concevoir des silhouettes avec bustiers, corsets, tissus fragiles et très haute couture.

Pour les dix ans de la Cité de la Dentelle et de la Mode (inauguré sur un site historique et hautement symbolique le 11 juin 2009), lieu célébrant la tradition textile de la région Hauts-de-France, le choix s’est donc porté sur le créateur belge Olivier Theyskens qui a justement utilisé beaucoup de dentelle dans son travail. Ses créations préparent merveilleusement bien le visiteur, le spectateur même, à découvrir ensuite la collection permanente du lieu.

Exposition Olivier Theyskens In praesentias photo
© Julien Claessens et Thomas Deschamp

Il a habillé Mylène Farmer

Les amoureux de longue traîne, de crinoline et de la signature visuelle des opéras en auront pour leur compte. Dans l’exposition Olivier Theyskens, In praesentia plutôt rapide (30 à 45 minutes), le visiteur pourra palper l’atmosphère du travail d’Olivier Theyskens (mise en valeur grâce à des couloirs noirs). Au fur et à mesure qu’il apprend l’art de la coupe chez Nina Ricci — laquelle était justement depuis 1979 installée en face de Dior sur la célèbre avenue Montaigne —, le style de ce créateur devient plus parisien, moins particulier, moins mélancolique ou gothique… lui qui avait dès ses premières années de création, à l’âge de 22 ans, su séduire l’icône dark et ténébreuse Mylène Farmer pour le clip (et les passages télé) de Je te rends ton amour en 1999.

Exposition Olivier Theyskens In praesentias photo
© Julien Claessens et Thomas Deschamp

La chanteuse prend d’ailleurs part, à sa manière, à l’exposition : elle signe un texte déposé devant la robe en coton rayé rouge (l’habit du Diable selon les croyances ancestrales !) pour décrire celle-ci et y évoquer le sang. Ça tombe bien, tout se rejoint : cette robe était pour un clip qui s’est vu censuré par les chaînes de télé voici pile vingt ans.

Toujours gothique mais en moins sulfureux, le styliste belge lui a ensuite ajouté une veste et un manteau pour Désobéissance, clip tourné à l’automne 2018.

Collections nobles

Avant In praesentia, Olivier Theyskens avait déjà exposé ses œuvres au MoMu Anvers (Belgique) en octobre 2017 pour fêter ses vingt ans de carrière. Une exposition plus importante et plus riche que celle de Calais.

Olivier Theyskens, printemps- été 1999
© Julien Claessens et Thomas Deschamp

Mais ne boudons pas notre plaisir car la collection permanente de la Cité de la Dentelle et de la Mode (dentelle à la main, dentelle mécanique, galerie des professions…) est toujours accessible et permet de considérer d’un œil plus aguerri l’héritage d’une ville — entre artisanat et industriel — s’étant auto-proclamée « capitale mondiale de la dentelle ».

En savoir plus :

  • Olivier Theyskens, In praesentia, une exposition de la Cité de la Dentelle et de la Mode de Calais du 15 juin 2019 au 5 janvier 2020
  • Tarifs : de 3 à 7€
    Ouvert tous les jours de 10 à 18h, sauf le mardi
  • Ateliers pour petits et grands (stylisme, arts plastiques) tout au long de l’année, à partir de 8 ans
  • L’exposition bénéficie de partenariat médias avec France 3 Hauts-de-France et Télérama
  • Pendant dix ans, plus de 450 000 visiteurs ont franchi les portes de la Cité de la Dentelle et de la Mode à Calais
  • Cité de la Dentelle et de la Mode (site officiel)

Luigi Lattuca

Rédacteur / Editor chez Bulles de Culture
Journaliste culturel fasciné par les comportements humains, aimant se retrouver défendant le ciné en solo et se délectant aussi de séries télé et d'essais percutants.

TOP 3 TV : "Desperate Housewives" (2004-2012), "Revenge" (2011-2015), "2 Broke Girls" (2011-...)
TOP 3 Cinéma : "Batman, le défi" (1992), "La Belle et la Bête" (1991), "8 Femmes" (2002)
TOP 3 Littérature : "Le bilan de l'intelligence" (1935) de Paul Valéry, "Robert des noms propres" (2002) d'Amélie Nothomb, "A nous deux, Paris !" (2012) de Benoît Duteurtre

Site personnel : Les caprices de Luigi
Luigi Lattuca

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.