enfr
Accueil / MUSIQUE / [Critique] « Madame X » (2019) : quand le fado portugais, en mode électro, sauve Madonna
MADONNA image pochette album MADAME X STANDARD COVER musique

[Critique] « Madame X » (2019) : quand le fado portugais, en mode électro, sauve Madonna

La reine de la pop est-elle toujours reine ? Madonna a sorti son album Madame X voici tout juste deux mois, le 14 juin 2019. Remarqué dans les charts et dans les médias, il est aujourd’hui passé au peigne fin par Bulles de Culture. Notre avis et critique musique.

Madame X est tout : mère, professeure, agent secret, putain… Comme ça, c’est calé et on peut tout se permettre. Tel est le credo de Madonna pour cette nouvelle ère de carrière dès le commencement de son teasing sur Instagram d’un album entièrement inspiré par le Portugal… depuis bientôt quoi ? Deux ans ? Il faut arriver à la suivre, la Madonna. Oh pardon, nous devons désormais dire Madame X, un surnom qui lui a été donné quand elle avait à peine 25 ans lors de ses débuts à New-York. Madonna se voulait déjà caméléon quand elle n’était qu’une inconnue et elle voudrait revenir à cette spontanéité. L’album part donc sur des discours différents mais qui se rejoignent et construisent une jolie cohérence mais pour un résultat moins abouti que pour d’autres galettes de la même artiste. Explications.

Madame X : le ballet des armes et du jeunisme pour Madonna

MADONNA image MEDELLIN PRESS SHOT musique
© Steven Klein

L’album s’ouvre sur Medellin, le duo de l’Italo-Américaine avec Maluma, jeune star latino qui monte. Il a 25 ans et elle un âge plus important, fêté en grande pompe l’été 2018 et facilement trouvable sur le net — nous resterons galants ! En deux mots, Madonna croit bon de montrer encore qu’elle peut séduire de « la chair fraîche ». Même refrain qu’avec Justin Timberlake en 2008 sur 4 Minutes. Le mythe — très médiatique — de la cougar ayant vécu, on attendait donc plus de contenu.

Et heureusement, le reste de l’album est intéressant. Si Madonna propose un Dark Ballet en second piste assez chargé (avec des inspirations cinéma très Stanley Kubrick), elle fait de même sur God Control qui se révèle plus intéressant. Elle en a d’ailleurs fait un titre-phare de son album en proposant un clip long d’environ huit minutes le 26 juin 2019. C’est avec du disco que la Madone entend passer ce nouvel été. God Control, produit par le Français Mirwais — dont c’est le grand retour aux manettes —, mélange électro et disco avec du psychédélique donnant le vertige. Il lui fallait des images fortes et Madonna a fait sensation en reproduisant (parfois avec de vraies archives d’époque) la fusillade de masse du club d’Orlando dans la boîte de nuit LGBT le Pulse en 2016.

On y retrouve la machine à écrire présente dans les spots promotionnels du net sur Madame X et l’arrière du disque, là où apparaissent les titres. Madonna propose donc un univers cohérent. Elle a d’ailleurs tenu à la Gay Pride de New-York fin juin 2019 à mixer d’anciennes chansons à l’univers visuel de Madame X, histoire de déjà faire le lien entre passé et présent comme l’attendent les détenteurs d’un ticket pour l’une des douze dates de son concert au Grand Rex de Paris en février 2020. Une grande première pour Madonna : l’intimité durant toute une tournée.

(A moitié) portugaise

© Steven Klein

Globalement, c’est ce que retiennent les critiques musicales du monde entier : l’artiste propose un album intéressant pour lequel il faut apporter des nuances et où le travail est clairement établi. Mais à force de brasser parfois large, Madame X est un disque de Madonna moins homogène qu’ont pu l’être Ray of Light, Music, American Life ou bien encore Confessions on a Dance Floor… et où l’excès de vocoder (instrument permettant de modifier la voix) finit par lasser l’auditeur. Fado, rap, raggaeton, pop expérimentale (matinée d’électro) ont au moins le mérite de reposer sur des thématiques engagées déposées sur le papier par Madonna herself — tous les textes sont de sa plume. Les morceaux les plus réussis sont ceux en langue étrangère (portugais, espagnol) et nous nous mettons à rêver pour la suite à un album complètement en portugais. La star chante juste et correctement quand elle emploie cette langue latine. D’ailleurs, sa voix est douce et fraîche comme au premier jour lorsque nous la retrouvons avec plaisir sur des morceaux où elle prend la peine de se poser avec nous (Killers who are partying, Crave, I Rise…).

Madame X sur Amazon Prime Video

Ce n’est pas tout ! Si ce nouvel univers de Madonna vous intrigue et si vous voulez savoir pourquoi Madame X fut un disque né au Portugal, sachez que la chanteuse a signé une exclusivité avec Amazon Prime Video pour y diffuser The World of Madame X, un documentaire de 22 minutes dans lequel Madonna revient sur ses inspirations et comment elle a poussé Mirwais à mixer fado et électro (avec brio).

En savoir plus :

  • Madame X, l’album de Madonna, est disponible depuis le 14 juin 2019 sur le label Interscope Records
  • Madonna est toujours produite musicalement et scéniquement par Live Nation. Live Nation France a d’ailleurs annoncé que le Madame X Tour s’arrêtera dans la capitale française : Madonna foulera ainsi la scène du Grand Rex à Paris du 18 février au 4 mars 2020 (avec jours de relâche). Tickets à partir de 84,00€
  • Le documentaire The World of Madame X est accessible via ce lien sur la plateforme d’Amazon Prime Video

Luigi Lattuca

Rédacteur / Editor chez Bulles de Culture
Journaliste culturel fasciné par les comportements humains, aimant se retrouver défendant le ciné en solo et se délectant aussi de séries télé et d'essais percutants.

TOP 3 TV : "Desperate Housewives" (2004-2012), "Revenge" (2011-2015), "2 Broke Girls" (2011-...)
TOP 3 Cinéma : "Batman, le défi" (1992), "La Belle et la Bête" (1991), "8 Femmes" (2002)
TOP 3 Littérature : "Le bilan de l'intelligence" (1935) de Paul Valéry, "Robert des noms propres" (2002) d'Amélie Nothomb, "A nous deux, Paris !" (2012) de Benoît Duteurtre

Site personnel : Les caprices de Luigi
Luigi Lattuca

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.