enfr
Accueil / SPECTACLES / ♥ [Critique Avignon Off] « Nos années parallèles » par Virginie Lemoine : quand l’amour nous lie
Nos années parallèles par Virginie LEMOINE AFFICHE théâtre musical

♥ [Critique Avignon Off] « Nos années parallèles » par Virginie Lemoine : quand l’amour nous lie

C’est à un spectacle musical et bouleversant qu’a assisté Bulles de Culture au Festival OFF d’Avignon 2019 avec Nos années parallèles, le récit de quelques années partagées entre une mère qui s’éteint et son fils qui s’ouvre à la vie. L’avis et la critique de Bulles de Culture sur ce spectacle coup de coeur.

Synopsis :

C’est une mère (Valérie Zaccomer), que le cancer éteint, et son fils (Alexandre Faitrouni), qui se découvre. Il a vingt-trois ans. Tous les deux vont vivre les cinq ans de combat de façon parallèle. L’élan de l’un, les souvenirs de l’autre ; une vie qui s’achève et l’autre qui commence.

Nos années parallèles au Festival OFF d’Avignon 2019 : un spectacle à l’écriture sublime

Quelle émotion que le texte et les chansons de Nos années parallèles. L’un et l’autre sont signés Stéphane Corbin, qui met en récit et en musique ce qu’ont été les cinq dernières années qu’il a partagées avec sa mère avant que le cancer ne l’emporte. Son écriture est à la fois fluide et d’une densité réelle ; la poésie affleure souvent et sublime les récits croisés qui constituent le fil du spectacle.

La mise en scène de Virginie Lemoine est somptueuse, et sert d’écrin à ce texte splendide. Trois fois rien sur le plateau. L’antre d’un salon, un escabeau et une boite à souvenirs. De ces quelques objets surgissent pourtant l’univers qui relie la mère et le fils, deux sphères temporelles parallèles et entrelacées. La musique de Stéphane Corbin, qui accompagne le spectacle au piano, magnifie encore la force de l’émotion qui éclôt.

Nos années parallèles : un spectacle mémoriel qui réconcilie avec la vie

Nos années parallèles par Virginie LEMOINE image théâtre musical
© Ginna Nonne

Contrairement à ce que l’histoire pourrait laisser entendre, Nos années parallèles est tout sauf une pièce morbide. Elle vibre même d’un élan vital extraordinaire. Saluons à ce titre l’interprétation magnifique de Valérie Zaccomer et Alexandre Faitrouni, qui incarnent à merveille cette mère et son fils. Leur jeu est d’une tendresse incroyable, d’une sensibilité superbe. Jamais ils ne font sombrer les personnages dans le pathétique ; toujours leurs personnages frémissent d’une vie qui prend le dessus.

Nos années parallèles est de ces oeuvres essentielles qui disent l’importance de la mémoire et du souvenir. En cela, Stéphane Corbin rend un hommage merveilleux à cette mère qu’il a aimée et qu’il a eu peur d’oublier. La mise en parallèle de son éveil à l’amour et des souvenirs de sa mère est touchant, le regard que porte celle-ci sur ce jeune homme différent, attiré par les hommes et malmené par eux, chamboule encore davantage.

Stéphane Corbin signe ainsi une oeuvre tout entière tournée vers la tolérance et l’acceptation de soi, de l’autre. Nos années parallèles fourmille aussi d’une réflexion intéressante sur la place qu’occupent ceux que l’on a aimés quand ils nous ont quitté, sur ce qu’ils laissent en nous une fois l’épreuve du deuil traversée. Bulles de Culture ne saurait que vous recommander Nos années parallèles et son extraordinaire intensité. C’est un spectacle coup de coeur.

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une grande émotion à la fin de #NosAnnéesParallèles au #TheatreBuffon @avignonleoff

Une publication partagée par Bulles de Culture (@bulles_de_culture) le

En savoir plus :

  • Nos années parallèles se joue au festival Avignon Le Off 2019, au Théâtre Buffon, du 5 au 28 juillet à 16h20. Relâches les 8, 15 et 22 juillet
  • Durée du spectacle : 1h15

Morgane P.

Rédactrice/Editor chez Bulles de Culture
Littéraire dans l’âme, cœur tendre, j’aime que l’on me raconte des histoires, que l’on m’emmène à la rencontre de personnages qui me fassent vibrer, qui m’emportent, qui me touchent, et vivre à travers eux de belles et incroyables aventures.

Top 3 Littérature : Laurent Mauvignier ; "Journal" de Jean-Luc Lagarce, "Aurélien" de Luis Aragon
Top 3 Poésie : "Les Planches courbes" d'Yves Bonnefoy, "Les Chimères" de Gérard de Nerval, "Un Été dans la Combe" de Jean-Claude Pirotte
Top 3 Théâtre : Jean-Luc Lagarce, Anton Tchékhov, Euripide
Morgane P.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.