enfr
Accueil / SPECTACLES / ♥ [Critique] « Les Bijoux de pacotille » : quand miroite l’absence
Les Bijoux de pacotille par Pauline Bureau image spectacle
© Pierre Grosbois

♥ [Critique] « Les Bijoux de pacotille » : quand miroite l’absence

Pauline Bureau met en scène Céline Milliat Baumgartner dans le texte autobiographique de cette dernière, Les Bijoux de pacotille. Un texte et une mise en scène bouleversants. L’avis et critique théâtre de Bulles de Culture sur ce spectacle coup de coeur.

Synopsis :

Les Bijoux de pacotille, c’est l’histoire de Céline Milliat Baumgartner, celle de l’existence d’orpheline qu’elle mène depuis ses neuf ans, depuis cette nuit où ses parents sont morts brûlés dans l’accident de leur voiture. En quête de souvenirs réels ou construits et dans la nécessité de mettre des mots sur le vide laissé par cette disparition, la jeune autrice, seule en scène, porte un spectacle empreint de sensibilité et d’émotion.

Les Bijoux de pacotille : un spectacle avec l’écrin d’un texte ciselé d’or

Dès les premières minutes du spectacle Les Bijoux de pacotille, dès que les mots adviennent, la splendeur du texte de Céline Milliat Baumgartner rayonne et éblouit. C’est de ses perceptions de petite-fille que la jeune autrice part, au coeur de l’enfant qu’elle a été qu’elle trouve sa voix. Nous traversons avec elle l’effroi de l’événement, les non-dits, nous voyons vivre en elle les personnages qu’elle fait de ses parents avec une émotion tangible.

Pour donner vie à ce récit, Pauline Bureau crée une mise-en-scène à la fois simple et somptueuse : un carton, un miroir placé au dessus de la scène. Et de ce presque rien naissent les mondes imaginaires de l’enfant : les vagues viennent s’échouer, le carton devient l’écran de petite scènes vidéographiées. Le jeu du reflet de la vidéo-projection sur le miroir est d’une poésie rare et subtile, et épouse entièrement l’univers que fait naître Céline Milliat Baumgartner.

Cette atmosphère traversée d’enfance est encore incarnée par la robe bleue de la comédienne, les chaussons de danse qu’elle enfile, par la composition musicale que signe Vincent Hulot. Sur scène, comme au coeur du texte, on oscille ainsi entre présent et passé, entre souvenirs et fantasmes, entre présence et absence.

Les Bijoux de pacotille : les absents

Avec Les Bijoux de pacotille, Céline Milliat Baumgartner et Pauline Bureau mettent à l’avant de la scène ceux qui ne peuvent l’occuper, ces parents absents et rêvés. Sans sombrer dans un pathos facile et réducteur, jouant d’un équilibre subtil entre révélation et silence, Céline Milliat Baumgartner dessine le chemin jamais terminé du sens à donner à l’absence.

À la fois cathartiques et universels, épousant à merveille l’enfant qui sommeille en chacun-e, les mots de Céline Milliat Baumgartner sont d’une douceur paradoxale, tissés dans une prose poétique pénétrante, poignante et légère à la fois. Les jeux habiles de lumière, les déliés gracieux de la jeune autrice, les reflets miroitants donnent entièrement corps à cette poésie radieuse, tout emplie de lumière. Cette délicatesse traverse le spectacle, emplit la salle, transperce les coeurs.

Avec une sincérité sensible, Les Bijoux de pacotille offrent à voir le chemin long et compliqué du deuil jusqu’à cette résilience qui précède l’adieu. Peut-être pas définitif mais un adieu qui soit acceptation de laisser partir les absents. De vivre enfin. Un adieu qui veuille dire que l’on veut construire à partir de cette absence, parce que chaque vide un jour demande à être comblé. C’est un spectacle coup de coeur.

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Un magnifique spectacle avec #DesBijouxdePacotille de #PaulineBureau #Theatreenmai @theatre_dijon_bourgogne Grande émotion dans le public 😢❤👏

Une publication partagée par Bulles de Culture (@bulles_de_culture) le

 

En savoir plus :

  • Les Bijoux de pacotille a été joué du 31 mai au 2 juin 2019 au Théâtre Mansart / CROUS BFC dans le cadre du festival Théâtre en mai du Théâtre Dijon Bourgogne
  • Les Bijoux de pacotille sera joué du 03 mars au 06 mars 2020 à La Manufacture CDN Nancy Lorraine
  • Durée du spectacle : 1h05

Morgane P.

Rédactrice/Editor chez Bulles de Culture
Littéraire dans l’âme, cœur tendre, j’aime que l’on me raconte des histoires, que l’on m’emmène à la rencontre de personnages qui me fassent vibrer, qui m’emportent, qui me touchent, et vivre à travers eux de belles et incroyables aventures.

Top 3 Littérature : Laurent Mauvignier ; "Journal" de Jean-Luc Lagarce, "Aurélien" de Luis Aragon
Top 3 Poésie : "Les Planches courbes" d'Yves Bonnefoy, "Les Chimères" de Gérard de Nerval, "Un Été dans la Combe" de Jean-Claude Pirotte
Top 3 Théâtre : Jean-Luc Lagarce, Anton Tchékhov, Euripide
Morgane P.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.