enfr
Accueil / MUSIQUE / ALBUMS / EP / [Critique] « DNA » (2019) des Backstreet Boys : déjà le 9e album !
Backstreet Boys image pochette cover album DNA musique

[Critique] « DNA » (2019) des Backstreet Boys : déjà le 9e album !

DNA est la neuvième galette studio du groupe américain Backstreet Boys. Il a été publié le 23 janvier 2019 par RCA Records (Sony), donc le groupe est toujours soutenu par une grosse structure. Les cinq garçons ont ainsi toujours autant de succès en live. Bulles de Culture, qui a assisté à leur dernier concert belge le 22 mai 2019, vous présente l’album DNA.

DNA : le grand retour en Europe des Backstreet Boys

Petit champagne spécial pour ce nouvel album des Backstreet Boys. En effet, avec DNA, le groupe a officiellement sorti 10 disques dans le commerce — si on compte le best of Greatest Hits – Chapter One de 2001, seul et unique album résumant leur carrière. A quand le second ? DNA marque également le retour du groupe sur le continent européen grâce au DNA World Tour qui fait suite à une croisière Backstreet Boys (si, si) et à une résidence à Las Vegas. Des projets kitch mais totalement dans l’esprit des années 90. Pas de trahison au royaume ds Backstreet Boys.

La folie sur scène

Sur la scène du Sportpaleis d’Antwerp en Belgique, ou quatre jours plus tôt sur celle de l’AccorHotels Arena de Paris, le groupe a fait salle comble. Le public était survolté… Certaines Parisiennes ont même remis le couvert en répondant présentes à cette date sur le sol belge tandis que des admiratrices étaient même venues avec leurs enfants pour admirer un spectacle sans excès de pyrotechnie et qui se suffisait à lui-même. Tout ce qu’on peut attendre d’un concert pop donc.

Côté setlist, le groupe Backstreet Boys a fait le choix d’en chanter certains en solo durant 1 min 50 maximum avant de céder à chaque fois la place à une chanson plus ancienne et un peu plus culte. Il faut le reconnaître, DNA comporte des titres plus faibles et passables comme Breathe, No Place or Is It Just Me.  

L’essence du groupe au milieu de titres peu utiles

Des paroles simples, un désir d’aimer à chaque chanson, un joli mariage de toutes les voix, une envie de fredonner dans une voiture, … Sur DNA, à aucun moment, les Backstreet Boys ne se trahissent mais remplissent leur cahier des charges. « Avec cet album, nous avons pu combiner toutes nos influences et nos styles pour créer un ensemble cohérent. Les titres montrent aussi très bien qui nous sommes, en tant qu’individus d’une part et en tant que groupe d’autre part. C’est notre ADN (DNA). Et nous en sommes extrêmement fiers », déclare  l’un des membres, Kevin Richardson.

En savoir plus :

Luigi Lattuca

Rédacteur / Editor chez Bulles de Culture
Journaliste culturel fasciné par les comportements humains, aimant se retrouver défendant le ciné en solo et se délectant aussi de séries télé et d'essais percutants.

TOP 3 TV : "Desperate Housewives" (2004-2012), "Revenge" (2011-2015), "2 Broke Girls" (2011-...)
TOP 3 Cinéma : "Batman, le défi" (1992), "La Belle et la Bête" (1991), "8 Femmes" (2002)
TOP 3 Littérature : "Le bilan de l'intelligence" (1935) de Paul Valéry, "Robert des noms propres" (2002) d'Amélie Nothomb, "A nous deux, Paris !" (2012) de Benoît Duteurtre

Site personnel : Les caprices de Luigi
Luigi Lattuca

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.