enfr
Accueil / TELEVISION / VOD / SVoD / SERIES / [Critique] « Game of Thrones » saison 8 : Épisode par épisode
GAME OF THRONES saison 8 afffiche OCS série

[Critique] « Game of Thrones » saison 8 : Épisode par épisode

Game of Thrones saison 8 épisode 5 : Les Cloches

Synopsis :

Aux portes de Port-Réal, un terrible siège se prépare. Cersei (Lena Headey) est notamment défendue par les mercenaires d’Essos.

Scénaristes : David Weiss & D.B. Benioff
Réalisateur : Miguel Sapochnik
Durée :
80 minutes

Avant dernier épisode de la série culte Game Of Thrones, Les Cloches (The Bells en V.O.) sonne le glas prochain d’une épique et merveilleuse saga tant adulée. 74 minutes où chaque image est scrutée pour en déceler les indices, chaque mot pesé et analysé. Le souffle retenu, coupé parfois, l’air surpris souvent, les théories sur l’évolution de cet épisode se trament dans un recoin de notre esprit. L’histoire et ses ressorts défilent, l’attention est de tout instant, l’attente toujours aussi grisante.

Mais si l’excitation et les suppositions rythmaient le temps et l’humeur avant la diffusion de cette ultime Game Of Thrones saison 8, la réalité s’avère plus amère que celle espérée. En effet, au cours de cette huitième saison, la désillusion hante les esprits d’épisodes en épisodes. Les raccourcis scénaristiques sont légion. L’histoire, livrée à la hâte, ternit peu à peu toute la substance de la série, plus subtilement délivrée au fil des saisons précédentes. L’émotion peine à se frayer un chemin, tant l’action prime sur le fond.  En tête, l’impression de s’être fait quelque peu dupé : tous ces épisodes si précieux et si sophistiqués par le passé pour en en arriver à de conclusions si vite bouclées.  

Alors que l’épisode précédent, The Last of The Starks, s’achevait sur la décapitation de Misandei (Nathalie Emmanuel), et le visage animé de haine et de colère de Daenerys (Emilia Clarke), la suite ne présageait rien de bon. De l’encre noire glisse sous la plume de Varys (Conleth Hill), Jon Snow (Kit Harington) « est l’héritier légitime du trône de Fer ». Fidèle à ses convictions contre Daenerys, le secret ne devrait donc plus êtrelongtemps gardé au vu des différents messages écrits — au moins deux déjà prêts à côté de celui qu’il rédige. A qui écrit-il ? Le récit laissera place à l’imagination des spectateurs. Et malgré le projet d’empoisonnement, sous-entendu lors de son échange avec la jeune cuisinière, Martha (Bronte Carmichael), le sort de Varys semble bien scellé à celui d’une condamnation sans pitié. Si Tyrion (Peter Dinklage) lui avait laissé le choix de décider quel serait son camp lors du précédent épisode, celui-ci se résout désormais à en avertir sa reine. Apparaissant, le visage meurtri par la douleur et la haine, la sentence de Daenerys  sera sans équivoque quant au sort de Varys. Sans pitié, le feu de Drogon mettra fin à son existence, lui si habile d’habitude à mener à bien ses objectifs. Une exécution en guise de mauvais présage quant à la détermination future de Daenerys.

Entre la perte de ses fidèles alliés, Sir Jorah (Iain Glen) et Misandei, la mort de deux de ses dragons, la rivalité avec Sansa (Sophie Turner) et la fidélité entachée de ses conseillers, Daenerys confie à Jon Snow savoir qu’elle n’inspire plus la confiance. « Ici, le peuple t’aimera et t’acceptera alors que moi non, je n’inspire d’amour à personne, juste de la frayeur ». Même un « Je t’aime » de la part de Jon Snow (peu convainquant d’ailleurs !) et un « Tu seras ma reine pour toujours » ne réussissent pas à convaincre Daenerys (c’était évident !). « Ne suis-je que cela pour toi, ta reine ? » Visiblement oui.  Et bien soit, « la frayeur suffira ». Nul doute, les dés sont jetés après cette ultime et vaine tentative de manipulation de Jon par sa reine. Même les propos de Tyrion n’auront pas d’écho favorable auprès de Daenerys. La compassion envers les innocents devient faiblesse. Seul le son des cloches avant l’attaque de Port Réal, pourraient laisser entrevoir encore une lueur d’espoir pour leur futur sort.

L’assaut final se dessine. Mais un dernier adieu s’impose avant ceux de Tyrion et de Jaime Lannister (Nikolaj Coster-Waldau), arrêté alors qu’il tentait de franchir leurs lignes. Confiée par Daenerys à Tyrion, cette information divulguée aura le mérite d’être claire : si jamais Tyrion fait encore défaut à sa reine, cela sera bien la dernière fois  Et au vu des scènes suivantes, Tyrion semble bien lui faire défaut après avoir libéré Jaime et organisé sa fuite avec Cersei (Lena Headey), dans un ultime adieu trop court mais poignant. Déjà surpris dans les épisodes précédents du choix des scénaristes à propos du sort de Jaime — celui-ci faisait preuve de rédemption au fil des dernières saisons et à présent, il fait fi de tout pour rejoindre Cersei — a le chic d’agacer. Triste ressort balayé en deux secondes après tous les efforts entrepris à lui reconstruire son image. Toujours sous le joug de Cersei et de son emprise machiavélique, les scénaristes tenteront en vain de lui faire vivre un ultime combat avec Euron Greyjoy (Pilou Asbaek) et ainsi clôturer le sort de l’un des deux à la hâte. Fallait bien lui trouver une fin.

L’assaut final

Les troupes se massent à l’entrée de Port-Réal, l’attaque se prépare, la défense s’organise. Les habitants affluent et s’engouffrent dans ce qui pourrait être plus un piège qu’un refuge. Arya (Maisie Williams) et le Limier (Rory McCann) réussissent à s’y immiscer, toujours déterminés par leur soif de vengeance mutuelle, l’un envers Cersei, l’autre envers Gregor Clegane.

Dans le ciel, domptant son dernier Dragon, Daenerys lance l’attaque. Les pieux de la flotte d’Euron Greyjoy n’auront cette fois pas de succès, tout comme la tant glorifiée garde dorée. Celle-ci ne lève même pas son épée qu’elle s’avoue déjà vaincue. Pour une armée d’élite, le combat aurait mérité plus de coups de lames et de tactiques. Ce qui se présageait, ne tarde pas à se manifester, Daenerys vrille, habitée à présent par la volonté de semer la terreur, et sombre dans la folie comme son père. Malgré le son des cloches, le feu de Drogon ravage Port Réal et ses innocents. Bataille de destruction massive déclenchée, orchestrée sans répit et digne des scènes de catastrophe du grand écran. Murs pulvérisés, hommes et femmes couverts de sang, à l’agonie, terrorisés, fuyant ou réduit en cendres par les flammes. Le carnage est sans équivoque, la folie de Daenerys est alors indiscutable, alors que celle-ci avait toujours pris soin de sauver les innocents des affres des tyrans peu de temps avant. Même si cette folie soudaine trouve ses raisons, elle aurait tout de même méritée plus de développement pour avoir plus de sens. L’intrigue prend des raccourcis et rend au final l’histoire moins crédible.

En attendant, tout s’écroule à Port-Réal, Cersei, qui n’a eu que trop peu de répliques dans cette saison, reste figée du haut de son donjon rouge. La fuite est son dernier rempart. En pleurs, dans les bras de Jaime, ce sont finalement les pierres du donjon qui assurent sa mort ainsi que celle de Jaime. Un regret de plus quant aux choix scénaristiques en mode raccourci sur leur triste sort.

Pourtant Arya avait bien l’intention d’accomplir sa vengeance en tuant Cersei. Mais les derniers conseils du Limier scellent deux destins différents. Celui-ci met un point d’orgue à combattre son frère, quitte à y laisser sa peau, tout en nous laissant découvrir enfin le vrai visage de La Montagne, en mode Frankenstein et bien hideux, comme on s’y attendait. Quant à Arya, elle suit ses conseils : fuir plutôt que mourir en se laissant guider par sa vengeance car c’est bien la mort qui l’attend en restant ici. Renoncera-t-elle pour autant à toute vengeance ? Ou celle ci sera-t-elle destinée à une autre cible ? Avant que les dernières pierres ne s’écroulent, que le feu consume tout espoir de vie, la fuite dans les ruelles de la ville n’est plus que sa seule issue. Mise à mal dans ce dédale sanglant, sa survie ne semble alors tenir qu’à un fil avant un sursaut tumultueux dont elle se réveille, le visage couvert de sang et de cendres, les yeux rougis remplis de larmes. Dans la pénombre de ce paysage apocalyptique aux allures de Pompéi, seul un cheval blanc, unique rescapé aux alentours, se dresse devant ses yeux, dans un halo de lumière. Elle tend sa main vers lui puis le chevauche et voilà le chapitre 5 de Game of Thrones saison 8 qui clôture son récit au milieu d’une ruelle déserte, encore en proie aux flammes et assombrie de fumées noires.

Il ne reste plus à présent qu’un seul épisode pour mettre fin — ô combien douloureuse, quelle que soit l’issue — à ces huit saisons. Côté prédictions, les paris sont risqués, tant les choix scénaristiques sèment la zizanie en prenant beaucoup de raccourcis. La conclusion s’annonce peut être encore bien plus amère que prévue. Certes, Tyrion, Jon (en retrait  tout au long de cet avant dernier épisode) et Arya semblent prédisposer à se rebeller contre la folie de Daenerys tandis que Sansa, Brienne et Bran devraient refaire leur apparition dans cet ultime épisode. Saura-t-on enfin qui accédera  au trône de Fer ? D’ailleurs, n’est-il pas lui aussi anéanti sous les pierres ?  Nul doute que cet ultime épisode de cette saga culte fera couler beaucoup d’encre, déchaînant une nouvelle fois la passion des fans. Espérons quand même que ce final renouera avec l’audace première de la série et en délivrera le meilleur. Rendez-vous ce lundi 20 mai 2019 à 3 heures du matin heure française sur OCS pour le découvrir.

Laetitia Davier

Rédactrice / Editor chez Bulles de Culture
Passionnée de films et de séries TV.

Top 4 Cinéma : "The Revenant" (2015), "Le Loup de Wall Street" (2013), "Gone Girl" (2014), "Shutter Island" (2010)

Top 6 TV : "Homeland", "House of Cards", "True Detective", "The Knick", "Suits", "The Affair"
Laetitia Davier

Un commentaire

  1. GoT 8×3 Il y a très longtemps, à une époque oubliée, une force a détruit l’équilibre des saisons. Dans un pays où l’été peut durer plusieurs années et l’hiver toute une vie,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :