enfr
Accueil / ACTU / Slim Lessio, rappeur belge, revient avec « Pas le temps » (2019)
Slim Lessio image Cover single Pas le temps musique
©Harry Pirnay / Adrien Cronet / Romain Garcin

Slim Lessio, rappeur belge, revient avec « Pas le temps » (2019)

Apparu dans le paysage du rap belge en 2016, Slim Lessio revient avec le titre Pas le temps. Une douce voix sur un flow bien calibré. Écoutez-le sur Bulles de Culture.

Entre ego-trip et introspection, un flow reconnaissable aux premières notes et une trap efficace, le jeune rappeur originaire de Spa (à l’est de la Belgique) — ville réputée pour le festival des Francofolies — confirme sa place dans le paysage du rap belge avec ses paroles toujours mélancoliques. C’est presque l’heure de la confirmation pour lui après quasiment trois ans de carrière.

Pas le temps, nouvelle flèche décochée par Slim Lessio

Tournés vers l’émotion plutôt que sur la figure de style, les nouveaux morceaux de Slim Lessio se veulent plus proches des gens sans se prendre trop au sérieux. Pas le temps (publié chez Sony Belgium Music carrément !) est un clip à son image : un peu noir (pour le côté « je me laisse pas faire ») et un peu rose (voix douce). Slim Lessio travaille aussi sur son image et son style global avec Nico Bellagio, manager et directeur artistique d’Hamza, un autre rappeur et beatmaker belge.

En savoir plus  :

  • Pas le temps de Slim Lessio est disponible depuis le 15 avril 2019 sur le label Columbia de Sony Music
  • Pas le temps a été produit par Prinzly et Double X
  • Slim Lessio était en première partie de la tournée d’Hamza

Luigi Lattuca

Rédacteur / Editor chez Bulles de Culture
Journaliste culturel fasciné par les comportements humains, aimant se retrouver défendant le ciné en solo et se délectant aussi de séries télé et d'essais percutants.

TOP 3 TV : "Desperate Housewives" (2004-2012), "Revenge" (2011-2015), "2 Broke Girls" (2011-...)
TOP 3 Cinéma : "Batman, le défi" (1992), "La Belle et la Bête" (1991), "8 Femmes" (2002)
TOP 3 Littérature : "Le bilan de l'intelligence" (1935) de Paul Valéry, "Robert des noms propres" (2002) d'Amélie Nothomb, "A nous deux, Paris !" (2012) de Benoît Duteurtre

Site personnel : Les caprices de Luigi
Luigi Lattuca

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.