enfr
Accueil / CANNES 2019 / [Critique Cannes 2019] « Matthias et Maxime » (2019) de Xavier Dolan
Matthias et Maxime critique avis film cannes 2019 image photo
© shaynelaverdiere

[Critique Cannes 2019] « Matthias et Maxime » (2019) de Xavier Dolan

Matthias et Maxime signe le retour du réalisateur Xavier Dolan en compétition officielle après son grand prix en 2019 pour l’adaptation Juste la fin du Monde. L’avis et la critique film de Bulles de Culture. 

Synopsis :

Deux amis d’enfance, Matthias (Gabriel D’Almeida Freitas) et Maxime (Xavier Dolan), s’embrassent pour les besoins d’un court métrage amateur. Suite à ce baiser d’apparence anodine, un doute récurrent s’installe, confrontant les deux garçons à leurs préférences, bouleversant l’équilibre de leur cercle social et, bientôt, leurs existences. 

Matthias et Maxime, retour en pays canadien

Xavier Dolan avait quitté son Canada natal pour se lancer dans l’expérience américaine avec Ma Vie avec John F. Donovan (2018). L’oeuvre américaine, inspiré d’une anecdote d’enfance du réalisateur, ne démérite pas. Cependant, l’oeuvre constituait une rupture avec le style habituel de l’enfant prodige cannois. Avec Matthias et Maxime, ce dernier revient sur la croisette, dix ans après sa première venue, avec une proposition dans une veine similaire à ses premiers chef d’oeuvre, J’ai tué ma mère (2009) ou Laurence Anyways (2012). Anne Dorval revient d’ailleurs à l’écran toujours avec cette figure maternelle du rôle joué par Dolan. Peu présente à l’image, elle est pourtant à la base de la caractérisation de Maxime qui a du se construire autour de la maladie psychotique de sa mère.

Le rapport filial est d’une violence inouie dans le film. Le personnage joué par Anne Dorval lui jette à la figure une télécommande allant même jusqu’à le blesser au visage. Dans moment de lucidité, elle s’inquiète du bon appétit de son enfant avant de l’insulter dans l’instant d’après de « tafiole ».  La souffrance de Maxime est donc extrême. Il ne peut dans ces conditions s’assumer en tant qu’individu. Heureusement, le héros peut compter sur une bande d’amis fidèles. En cela, le début du film s’assimile à un film de potes. L’affection maternelle, dont a besoin Maxime, se transfère automatiquement vers la mère de son meilleur ami, Matthias. Un lien indéfectible se créé entre les deux jeunes hommes depuis deux années. Ce lien indéfini va se préciser lors d’un tournage de court-métrage, où les deux doivent embrasser. C’est là que le long métrage se transforme en un drame romantique touchant. 

Un film émouvant avec quelques maladresses dans la mise en scène

Matthias et Maxime est résolument émouvant. On voit peu à peu Matthias et Maxime découvrir leur sexualité, d’une manière sobre et pudique. Le premier commence à penser constamment à son meilleur ami, quitte à le confondre avec des passants dans la rue. Le rejet de ses désirs profonds l’amène cependant à un comportement caractérisé un peu trop radicalement dans le scènario. L’avocat devient coléreux envers sa copine et se bat avec ses meilleurs amis. Le changement de tempérament manque de finesse pour le spectateur, qui comprend néanmoins le désordre psychologique subi par l’individu. D’une manière identique, Xavier Dolan distille beaucoup d’éléments données de façon impromptue au spectateur. On pense notamment à la découverte par Maxime vers la fin du film d’un dessin d’enfance réalisé lors de vacances avec Matthias.

Le savoir faire du réalisateur est toujours bien présent dans la forme. On voit énormèment de plan serré sur les visages des personnages. Le contexte s’y prête particulièrement bien avec ce film car Maxime possède une tâche de naissance dont on comprend qu’il fût l’objet de railleries. On apprend à travers d’un bref dialogue qu’il fût surnommé « la tâche » dans la cour de recré. La musique tient évidemment une part importante. Outre la bande originale composée par Jean-Michel Blais, on retrouve énormèment de chansons connues. Ambiance très machiste avec Britney Spears (chanson « Work bitch« ) dans une boite de strip tease où Matthias et son client se rendent, manière pour le réalisateur de réaffirmer le besoin de virilité hétérosexuelle de son protagoniste. En cela, l’interprète de Matthias est exceptionnel Gabriel D’Almeida Freitas. L’acteur, dans son premier grand rôle au cinéma, restitue à la perfection les introspections profondes de son personnage. 

Xavier Dolan revient donc à ses sources premières avec Matthias et Maxime. Le cinéaste livre une oeuvre à fort potentiel émotionnel. On sera ému par cette belle histoire d’amour, dont les défauts sont secondaires tant les ressorts sont à prendre avec le coeur.

En savoir plus :

  • Date de sortie France : Prochainement
  • Distribution France : Diaphana Distribution

Antoine Corte

Rédacteur en chef adjoint / Deputy editor in chief chez Bulles de Culture
Toujours à défendre le cinéma français, j'aime particulièrement faire découvrir les films à petites sorties mais à portée universelle.

Top 3 Cinéma : "Moulin Rouge !" (2001), "Titanic" (1997), "Les Parapluies de Cherbourg" (1964)
Antoine Corte

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.