enfr
Accueil / CINEMA / [Critique] « Aladdin » (2019) de Guy Ritchie
Aladdin de Guy Ritchie affiche film cinéma

[Critique] « Aladdin » (2019) de Guy Ritchie

Nouveau film en live-action à partir d’un dessin animé Disney, Aladdin est la première incursion du réalisateur Guy Ritchie dans l’univers du film familial. L’avis et critique film de Bulles de Culture sur ce long métrage avec Mena Massoud, Will Smith, Naomi Scott et Marwan Kenzari.

Synopsis :

Quand un charmant garçon des rues du nom d’Aladdin (Mena Massoud) cherche à conquérir le cœur de la belle, énigmatique et fougueuse princesse Jasmine (Naomi Scott ), il fait appel au tout puissant Génie (Will Smith), le seul qui puisse lui permettre de réaliser trois vœux, dont celui de devenir le prince Ali pour mieux accéder au palais…

Aladdin : nouvelle Jasmine et nouveau style

Cette nouvelle version d’Aladdin reprend les grandes lignes du film d’animation original de John Musker et Ron Clements, sorti en 1993 dans les salles françaises, tout en le réactualisant. Ainsi, contrairement au dessin animé et pour se conformer au nouveau standard des « princesses » Disney, Jasmine est un personnage plus rebelle et moteur. Une nouveauté que l’on retrouve d’ailleurs dans la musique originale du compositeur Alan Menken, déjà à la baguette de la précédente version. Ainsi, au côté des titres marquants tels que Ce Rêve bleu (A Whole New World en V.O.) ou Prince Ali bien évidemment présents, une nouvelle chanson, intitulée Parler (Speechless en V.O.), vient s’insérer dans cette nouvelle adaptation pour accompagner la révolte plus active de la princesse Jasmine contre le destin qu’on veut lui réserver.
Par contre, si cette différence ne joue pas en défaveur de ce nouveau Aladdin, il est au contraire plus difficile de comprendre ce changement qui concerne ce style plus Bollywood pour les chorégraphies et la musique (un marché plus lucratif ?) dans un récit sensé se dérouler au Moyen-Orient.

Retours sur le long plan de la parade lors de l'arrivée du prince Ali dans la ville d'Agrabah et sur le dernier plan du film qu'est celui du mariage de Jasmine en compagnie de Will Smith, Mena Massoud, Naomi Scott et Guy Ritchie.#Aladdin Aladdin Disney

Publiée par Bulles de Culture sur Vendredi 24 mai 2019

Un bon divertissement à partager en famille

Côté casting, la chanteuse et actrice Naomi Scott illumine l’écran dans le rôle d’une princesse Jasmine plus nuancée au détriment d’un Aladdin, joué par un Mena Massoud, plus prévisible et en retrait. Quand au Jafar proposé par Marwan Kenzari, il manque singulièrement de complexité. Toutefois, c’est au final surtout Will Smith dans le rôle du Génie enfermé dans la lampe qui était attendu au tournant. Et il faut avouer qu’il s’en sort plutôt bien. Certes, il s’est facilité la tâche en orientant son personnage vers ce qu’il connaît le mieux, c’est-à-dire le hip-hop, mais cela fonctionne plutôt bien et son enthousiasme à incarner le fameux Génie est contagieux.

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Les moments préférés de @naomigscott pendant le #tournage de #aladdin @disneyfr #conferencedepresse #video @guyritchie @willsmith @menamassoud @alanmenken #actrices #actress #cinema

Une publication partagée par Bulles de Culture (@bulles_de_culture) le

Bref, si les quelques libertés prises par cette adaptation en prise de vues réelles pourront décevoir les fans du dessin animé originel, il faut reconnaître que l’on passe néanmoins un bon moment devant cet Aladdin — réalisé par un Guy Ritchie plus sobre qu’à l’accoutumée — qui ne se veut rien d’autre qu’un divertissement consensuel à partager en famille.

 

En savoir plus :

  • Date de sortie France : 22/05/2019
  • Distribution France :  The Walt Disney Company France
  • Film à partir de 8-9 ans
Follow me

Jean-Christophe Nurbel

Rédacteur en Chef / Editor in Chief chez Bulles de Culture
Accro aux films, aux pièces de théâtre, aux séries et à la culture en général, j'aime les œuvres qui me surprennent.

Top 3 Cinéma : "À bout de souffle" (1960), "Blade Runner" (1982), "Casablanca" (1942)
Top 3 TV : "Engrenages" (2005-...), "The Wire" (2002-2008), "Twin Peaks" (1990-1991)
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.