enfr
Accueil / TELEVISION / VOD / SVoD / [Critique] « Les femmes disciples de Jésus » (2018) d’Anna Cox
Les femmes disciples de Jésus d'Anna Cox image Helen Bond et Joan Taylor - The Salome Cave documentaire
© Minerva Media

[Critique] « Les femmes disciples de Jésus » (2018) d’Anna Cox

Les femmes disciples de Jésus (Jesus’ Female Disciples: The New Evidence) d’Anna Cox, documentaire inédit diffusé sur la chaîne Histoire le lundi 15 avril 2019, propose de revenir sur les premiers temps du christianisme et d’en relire les fondements. L’avis et critique de Bulles de Culture sur cette enquête passionnante.

Synopsis :

Et si la moitié au moins des disciples de Jésus avaient été des femmes ? C’est la thèse défendue par les historiennes Helen Bond, professeure à l’Université d’Édimbourg, et Joan Taylor, professeure au King’s College. Pour étayer cette thèse, elles entrainent les spectateur-trice-s dans les maillons étonnants d’une enquête fascinante.

Les femmes disciples de Jésus : une relecture historique des premiers temps du christianisme

Quelles sont les femmes de l’entourage de Jésus que la Bible nous donne à connaître ? La sulfureuse Marie-Madeleine, bien sûr, vient à tous les esprits. C’est donc de ce personnage que partent Helen Bond et Joan Taylor. Elles interrogent alors son nom : toute femme est normalement associée à un homme, père, frère, mari. Or ce n’est pas le cas de Marie-Madeleine. Elles interrogent encore l’origine de « Madeleine », nom qui provient de Magdala, et les dénominations de la Bible qui fait état de Marie « la Magdaléenne ». Les conclusions qu’elles en tirent annoncent une poursuite d’enquête surprenante.

Tel est le cas effectivement quand sont évoqués les cas de Jeanne, femme de l’intendant d’Hérode, femme de haut rang qui décide de tout quitter pour suivre Jésus, et de Salomé. L’histoire de ces femmes nous entraîne sur des sites archéologiques. On les découvre alors guérisseuses et disciples au sens plein. Les femmes disciples de Jésus s’appuie encore sur des expressions tirées de la Bible, qui laissent entendre qu’à chaque disciple homme devait correspondre une disciple femme.

On découvre encore que ces femmes proches de Jésus devaient probablement puiser sur leurs ressources propres pour rendre l’entreprise de Jésus possible. On est loin, somme toute, du rôle auquel l’Église place aujourd’hui les femmes. On est surtout aux antipodes de l’argument suivant lequel l’Église a exclu les femmes de la prêtrise et des ordres, celui selon lequel leur rôle aurait été mineur. Pourquoi et comment ces femmes ont-elles donc été oubliées ?

Faire revenir les femmes du christianisme à la vie

Pour comprendre quelle entreprise a permis l’oubli de ces femmes, Helen Bond et Joan Taylor reviennent en Italie. Les femmes disciples de Jésus pénètre alors dans des catacombes à Naples où l’on trouve, parmi les peintures murales, une femme évêque. De là, on peut déduire que jusqu’au Ve siècle, on trouve des femmes dans les ordres, ce que fustige d’ailleurs un pape en 495.

Si les femmes ont eu accès à l’ordination, qu’est-ce qui a pu les en chasser ? L’étude des représentations de la résurrection de Lazare permet de faire l’hypothèse qu’un changement s’opère autour du IVe siècle, époque de Constantin, lequel a besoin d’un christianisme de pouvoir, un christianisme masculin, pour unifier son empire.

Autant vous dire que la démonstration menée dans Les Ffmmes disciples de Jésus est convaincante, dérangeante, lumineuse… On ne peut que remarquer qu’elle est l’oeuvre de femmes : une réalisatrice/productrice, Anna Cox, deux historiennes qui rencontrent des spécialistes femmes… C’est le moment où l’on sent bien que sans l’engagement des femmes, ces figures féminines du christianisme auraient sombré définitivement dans l’oubli. C’est le moment où l’on sent bien que la domination masculine dans l’Église a été savamment construite.

Bulles de Culture ne saurait que vous recommander vivement de regarder Les femmes disciples de Jésus, car il est évident que la thèse que le documentaire défend et la documentation précise de son argumentaire mériteraient d’être diffusées le plus largement possible !

En savoir plus :

  • Les femmes disciples de Jésus est diffusé sur la chaîne Histoire le lundi 15 avril 2019 à 20h40, puis le mardi 16 avril 2019 à 22h25, le samedi 20 avril 2019 à 11h40, le lundi 22 avril 2019 à 19h45, le vendredi 3 mai 2019 à 16h50, le mercredi 8 mai 2019 à 17h45. Le documentaire sera également disponible en replay
  • Durée du documentaire : 48 minutes

Morgane P.

Rédactrice/Editor chez Bulles de Culture
Littéraire dans l’âme, cœur tendre, j’aime que l’on me raconte des histoires, que l’on m’emmène à la rencontre de personnages qui me fassent vibrer, qui m’emportent, qui me touchent, et vivre à travers eux de belles et incroyables aventures.

Top 3 Littérature : Laurent Mauvignier ; "Journal" de Jean-Luc Lagarce, "Aurélien" de Luis Aragon
Top 3 Poésie : "Les Planches courbes" d'Yves Bonnefoy, "Les Chimères" de Gérard de Nerval, "Un Été dans la Combe" de Jean-Claude Pirotte
Top 3 Théâtre : Jean-Luc Lagarce, Anton Tchékhov, Euripide
Morgane P.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.