enfr
Accueil / CINEMA / ♥ [Critique] « Emma Peeters » (2018) : Une comédie belge noire sur un sujet tabou
Emma Peeters de Nicole Palo affiche film cinéma

♥ [Critique] « Emma Peeters » (2018) : Une comédie belge noire sur un sujet tabou

En attendant qu’un distributeur français soit séduit par ce film, Bulles de Culture vous présente Emma Peeters de Nicole Palo, à l’occasion de sa sortie en salles en Belgique le mercredi 17 avril 2019. Remarqué dans plusieurs festivals, il vaut le coup d’œil grâce à une belle brochette d’acteurs — dont le chanteur qui monte Mustii — et un ton cynique. Notre avis et critique film sur ce long métrage coup de coeur.

Synopsis :

Emma Peeters (Monia Chokri) va avoir 35 ans et, dans sa vie, elle n’a rien fait de remarquable. Après des années de galère à Paris à essayer de devenir actrice, une idée l’enchante : elle décide de mettre fin à ses jours et fixe la date pour la semaine suivante, le jour de son anniversaire. Au cours de ses préparatifs, Emma rencontre Alex Bodart (Fabrice Adde), un employé de pompes funèbres fantasque qui va l’aider dans son entreprise téméraire.

Emma Peeters n’en peut plus !

Emma Peeters de Nicole Palo image film cinéma
© Sergio Santamaria

Comment vivre et exister dans une ville comme Paris ? Sujet mille fois vu ? Peut-être mais dans l’œil d’une réalisatrice belge, ça vaut le coup d’oeil car c’est frais, moderne et ça y va franco : le sujet du suicide est le fil rouge du film Emma Peeters ! D’ailleurs, comme l’héroïne qui cherche un moyen « pas trop douloureux » de se supprimer, Nicole Palo, qui a écrit et réalisé, a cherché des investisseurs intéressés par son récit. Certains lui ont fait comprendre que c’était non et qu’il ne fallait pas revenir avant quelques modifications. Ce film a donc été pensé sur sept ans de la pré à la post-production.

Une union Belgique/Québec pour un résultat sarcastique

Emma Peeters de Nicole Palo image film cinéma
© Sergio Santamaria

Acerbe, parfois cinglant et très joli à regarder, le film Emma Peeters a été tourné dix jours à Paris et produit par la Belgique et le Canada — lequel l’a déjà sorti en décembre 2018.

« J’espère que ça va vous plaire et… n’ayez pas peur. » : tels étaient les mots de présentation de Nicole Palo à Mons au cinéma Plaza Art le jeudi 11 avril 2019 lors de l’une des avant-premières organisées dans son pays. C’est drôle de voir a posteriori pourquoi elle a dit cela… L’intelligence de la réalisatrice est d’avoir inséré le suicide dans une comédie romantique. C’est audacieux, libérateur et plutôt fin. Périlleux mais pas insolent, intelligent sans être déterminé, le film est en tout cas nourri d’une énergie qui ne lui fait connaître aucun temps mort. « Pour certaines scènes et certains dialogues, c’est en tournant que je me suis décidé si j’allais aller vers la comédie ou vers l’émotion », a ajouté la réalisatrice toujours au Plaza Art.

Deux têtes connues

Même si la notoriété fait beaucoup pour qu’un film paraisse « bankabale », Emma Peeters ne contient pas de visages connus, excepté ceux de Andréa Ferréol (La Grande BouffeLe Dernier Métro) et de Mustii, chanteur qui fait aussi de la télé (La Trève).

Pour le reste, on sent juste de l’expérience et des acteurs qu’on aimerait retrouver avec plaisir très, très vite.

En savoir plus :

  • Emma Peeters a été présenté à la Mostra de Venise dans le cadre du Giornate Degli Autori – Venice Days
  • Date de sortie en Belgique : 17/04/2019
  • Distribution Belgique : Imagine Distribution
  • Date de sortie en France : inconnue
  • Distribution France : inconnu

Luigi Lattuca

Rédacteur / Editor chez Bulles de Culture
Journaliste culturel fasciné par les comportements humains, aimant se retrouver défendant le ciné en solo et se délectant aussi de séries télé et d'essais percutants.

TOP 3 TV : "Desperate Housewives" (2004-2012), "Revenge" (2011-2015), "2 Broke Girls" (2011-...)
TOP 3 Cinéma : "Batman, le défi" (1992), "La Belle et la Bête" (1991), "8 Femmes" (2002)
TOP 3 Littérature : "Le bilan de l'intelligence" (1935) de Paul Valéry, "Robert des noms propres" (2002) d'Amélie Nothomb, "A nous deux, Paris !" (2012) de Benoît Duteurtre

Site personnel : Les caprices de Luigi
Luigi Lattuca

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.