enfr
Accueil / CINEMA / [Critique] « L’amour debout » (2018) de Michael Dacheux
L'amour debout affiche film critique avis

[Critique] « L’amour debout » (2018) de Michael Dacheux

Dans son premier long-métrage sélectionné à l’Acid à Cannes l’an dernier, Michaël Dacheux nous parle d’amour sous toutes les formes, comme l’indique bien le titre, L’Amour debout. La critique et l’avis de Bulles de Culture

Synopsis :

Martin (Paul Delbreil), dans un dernier espoir, vient retrouver Léa (Adèle Csech) à Paris. Ils ont tous deux vingt cinq ans et vécu leur première histoire d’amour ensemble. Désormais, chacun s’emploie à construire sa vie d’adulte.

L’amour de Paris

L’Amour debout est une ode à Paris. Pas le Paris de La mode, La mode, La mode ou des Champs-Élysées saccagés par les gilets jaunes, plutôt celui où chaque rue, chaque quartier a une petite histoire. Michaël Dacheux, à travers le personnage de Léa, guide touristique à ses heures, nous fait (re)découvrir le passé de la ville-lumière. On peut y voir la ville filmée par quelqu’un qui en est clairement tombé amoureux et c’est communicatif. Paris est décrite comme la ville des possibilités, des rencontres opportunes et inattendues. C’est la ville de l’espoir pour un aspirant réalisateur ( un brin biographique?), pour des jeunes gens qui y viennent à la poursuite de leurs rêves, à la découverte de soi.

L’Amour sous toutes les formes

Dans le film de Michaël Dacheux, vous l’aurez compris, l’amour est partout ! C’est une des motivations de Martin (charismatique Paul Delbreil)  quand il monte à Paris pour retrouver Léa. C’est ce qui naît, perturbant, entre Léa et un de ses clients. L’Amour debout parle de l’amour des autres aussi. Celui qui fait subsister Martin dans une grande ville. Une bienveillance que l’on croit perdue, et qui pourtant subsiste à travers de nombreuses mains tendues, formant un cordon d’entraide autour de ce-dernier.

L’Amour debout est un premier film avec un réel parti pris, dans lequel certains verront sûrement beaucoup de poésie. D’autres le trouveront, comme peut être parfois le sentiment universel qu’il décrit, à certains moments, inexplicable, bredouillant, confus…

En savoir plus  :

  • Date de sortie France : 30/01/2019
  • Distribution France : Epicentre Films

Fanny N.

Rédactrice / Editor chez Bulles de Culture
J'aime rire, j'aime pleurer, l'aime danser, j'aime chanter et tout ça, je le vis souvent au cinéma.

TOP 3 Cinéma : "Légendes d'automne" (1994), la saga "Le Parrain", "La Jeune fille à la perle" (2003)
Fanny N.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.