enfr
Accueil / TELEVISION / VOD / SVoD / SERIES / [Critique] « You » saison 1 sur Netflix : le grand retour de Penn Badgley après « Gossip Girl »
You serie Netflix critique avis saison 1
© Netflix

[Critique] « You » saison 1 sur Netflix : le grand retour de Penn Badgley après « Gossip Girl »

Smartphones, applis et réseaux sociaux ont bouleversé les modes de rencontres amoureuses.Mais où est la part de rêve… et surtout de cauchemar à se farcir ? Démonstration éloquente dans une des nouvelles séries de Netflix pour 2019 : You, qui marque le retour à l’écran de l’acteur Penn Badgley. Avis et critique de Bulles de Culture.

Synopsis :

Obsédé par une étudiante rêvant de devenir auteur, un charmant libraire (Penn Badgley) tente par tous les moyens de s’immiscer dans la vie de la jeune femme.

Quand nous avons appris que You – adaptée du roman du même nom de Caroline Kepnes et offerte par Netflix le 26 décembre 2018 pour être grignotée en 2019 – était co-produite avec Lifetime, chaîne réputé pour ses fictions à l’eau de rose, l’étonnement ne fut guère important. Tout n’est pas parfait dans cette série avec un nouveau héros au sang-froid inquiétant lors d’un harcèlement hautement facilité par le smartphone de sa proie.

You : Penn Badgley en malade idéal

You serie Netflix critique avis saison 1
© Netflix

You vaut le détour. Partant d’une banale rencontre dans une librairie entre deux jeunes adultes, la série – conté par la voix off de son héros déséquilibré, nous emmène très rapidement vers quelques rebondissements. Le charme du héros opère tout de suite. Lifetime a choisi Penn Badgley, ex-acteur de Gossip Girl, pour l’incarner. Le physique d’ange parfait, un peu latino, un peu gendre idéal, un peu prêt à s’encanailler, oui un peu de tout cela à la fois. Très bon point de départ pour camper un homme dont l’intérieur est chargé. You lui donne l’occasion de dévoiler une autre facette de son talent et de nous faire interpréter ses troublants regards.

Parfois cliché

You serie Netflix critique avis saison 1
© Netflix

Totalement moderne avec les smartphones et les ordinateurs au cœur de son intrigue, You parle de stalking, autrement dit d’espionnage-harcèlement. Dans cet honnête divertissement, Joe (Penn Badgley) flashe sur une fille éprise de littérature, Beck, et décide par tous les moyens d’en faire sa petite amie. Érotomane, Joe ne lâche rien et part même espionner sa victime derrière sa fenêtre… laquelle ne pense pas investir dans l’achat de rideaux. Tout ce qu’il découvre d’elle (notamment sa collection d’amants d’un soir qu’il découvre en ayant le super pouvoir d’entendre la table d’à côté dans un bar rempli de monde) va le pousser à des actes extrêmes. On évite donc pas le cliché « frère de Dexter » et on regrettera même qu’il arrive très vite dans le second épisode mais on vous le disait : Lifetime co-produit.

Néanmoins, pas d’ennui ressenti devant You. Elle demeure même un bon outil pédagogique pour discuter des traces laissées sur tous les réseaux sociaux visités sur téléphone et des obsessions malsaines de l’être humain.

En savoir plus :

  • You, créée par Greg Berlanti (Riverdale, Arrow, Flash, Supergirl) et Sera Gamble (The Magicians) d’après le roman éponyme de Caroline Kepnes
  • Date de diffusion du pilote sur Lifetime : 9 septembre 2018
  • Date de sortie Netflix : 26 décembre 2018
  • Une saison 2 a déjà été annoncée par le service de streaming.

Luigi Lattuca

Rédacteur / Editor chez Bulles de Culture
Journaliste culturel fasciné par les comportements humains, aimant se retrouver défendant le ciné en solo et se délectant aussi de séries télé et d'essais percutants.

TOP 3 TV : "Desperate Housewives" (2004-2012), "Revenge" (2011-2015), "2 Broke Girls" (2011-...)
TOP 3 Cinéma : "Batman, le défi" (1992), "La Belle et la Bête" (1991), "8 Femmes" (2002)
TOP 3 Littérature : "Le bilan de l'intelligence" (1935) de Paul Valéry, "Robert des noms propres" (2002) d'Amélie Nothomb, "A nous deux, Paris !" (2012) de Benoît Duteurtre

Site personnel : Les caprices de Luigi
Luigi Lattuca

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.