enfr
Accueil / CINEMA / [Critique] « Qu’est-ce qu’on a encore fait au Bon Dieu ? » (2018) : Hé bien, on se le demande !
QU’EST-CE QU’ON A ENCORE FAIT AU BON DIEU ? de Philippe de Chauveron affiche film cinéma

[Critique] « Qu’est-ce qu’on a encore fait au Bon Dieu ? » (2018) : Hé bien, on se le demande !

Oui, ils reviennent ! Pour Qu’est-ce qu’on a encore fait au Bon Dieu ? de Philippe de Chauveron, un scénario des plus simples a été imaginé pour le retour des soucis dus au multiculturalisme des personnages. Mais cette suite est-elle vraiment utile ? L’avis et critique film de Bulles de Culture sur cette comédie.

Synopsis :

Le retour des familles Verneuil et Koffi au grand complet ! Claude (Christian Clavier) et Marie Verneuil (Chantal Lauby) font face à une nouvelle crise. Leurs quatre gendres sont décidés à quitter la France avec femmes et enfants pour tenter leur chance à l’étranger. Incapables d’imaginer leur famille loin d’eux, Claude et Marie sont prêts à tout pour les retenir. De leur côté, les Koffi débarquent en France pour le mariage de leur fille. Eux non plus ne sont pas au bout de leurs surprises…

Le casting complet du premier film a resigné pour ce second opus, tout simplement intitulé Qu’est-ce qu’on a encore fait au Bon Dieu ?. Le premier était devenu le plus grand succès cinéma de l’année 2014. Quasiment cinq ans plus tard, le distributeur UGC Distribution a mis les petits plats dans les grands, une fois le montage de cette suite achevée, en proposant le 1er janvier 2019 une avant-première dans bon nombre de cinémas — et sur laquelle ils ont communiqué avoir vendus plus de 155.000 tickets.

Une bonne idée pour entamer l’an neuf… à condition de ne pas trop en attendre puisque la fraîcheur a disparu.

Qu’est-ce qu’on a encore fait au Bon Dieu ? : un effet de surprise passé

C’est dommage car le sujet valait la peine. Les enfants du premier opus, Qu’est-ce qu’on a encore fait au Bon Dieu ?, ont grandi et les tensions entre beaux-parents (Français de souche) et gendres (d’origine étrangère) semblaient s’être apaisées… mais tout peut redémarrer. Les scénaristes de Qu’est-ce qu’on a encore fait au Bon Dieu ? ont choisi de nous faire suivre en 2019 des vignettes de vie et le spectateur les regarde défiler sans grande passion. L’impression d’avoir juste voulu surfer sur la vague de succès du premier opus — qui a quand même dépassé les 12 millions d’entrées, rappelant les grands succès familiaux de Louis de Funès et Bourvil — n’est donc pas loin.

Le choix de la réalisation n’est pas non plus des plus pertinents pour faire de cette suite un événement. Rien que la bande-annonce de Qu’est-ce qu’on a encore fait au bon Dieu ? (voir plus bas) laissait de toute façon présager des gags moins forts. Ne soyons pas trop durs, on rit de bon cœur mais moins qu’en 2014. Deux intrigues principales sont tracées — 4 déménagements et un autre mariage moins « conventionnel » à organiser — mais elles ne se rejoignent quasiment jamais. Les personnages participent en plus à ce triste sort en jouant encore les têtes dures. Mais quand on a tous des professions aisées, qui assurent une rentrée d’argent assez confortable à la fin du mois, ça donne plus l’impression d’être gâtés et aveugles. Un peu saoûlant dans le contexte actuel.

Survol des angles intéressants

Ce Qu’est-ce qu’on a encore fait au bon Dieu ? liste tout de même presque toutes les thématiques qui crispent les Français depuis un bon bout de temps mais ne fait hélas que les effleurer. Pas de doute, nous sommes ici devant un film grand public. Mais dans ce cas, pourquoi une suite alors ? Nous avions pardonné au premier volet ses défauts, ce n’était pas pour les revoir de manière plus claire cinq ans plus tard.

Saluons de tout même le bon jeu des comédiens, surtout celui de Christian Clavier et Chantal Lauby.

En savoir plus :

  • Date de sortie France : 30 janvier 2019
  • Distribution France : UGC Distribution
  • Qu’est-ce qu’on a encore fait au bon Dieu ?
    Un film de Philippe de Chauveron
    Avec Christian Clavier, Chantal Lauby, Ary Abittan, Medi Sadoun, Frédéric Chau, Elodie Fontan, Frédérique Bel, Julia Piaton, Noom Diawara

Luigi Lattuca

Rédacteur / Editor chez Bulles de Culture
Journaliste culturel fasciné par les comportements humains, aimant se retrouver défendant le ciné en solo et se délectant aussi de séries télé et d'essais percutants.

TOP 3 TV : "Desperate Housewives" (2004-2012), "Revenge" (2011-2015), "2 Broke Girls" (2011-...)
TOP 3 Cinéma : "Batman, le défi" (1992), "La Belle et la Bête" (1991), "8 Femmes" (2002)
TOP 3 Littérature : "Le bilan de l'intelligence" (1935) de Paul Valéry, "Robert des noms propres" (2002) d'Amélie Nothomb, "A nous deux, Paris !" (2012) de Benoît Duteurtre

Site personnel : Les caprices de Luigi

Les derniers articles par Luigi Lattuca (tout voir)

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.