enfr
Accueil / ACTU / Exposition « The Deal: A visual dialogue across the channel » : Un dialogue entre Bruxellois et Britanniques avant le Brexit
Exposition The Deal affiche Maison du Peuple Bruxelles

Exposition « The Deal: A visual dialogue across the channel » : Un dialogue entre Bruxellois et Britanniques avant le Brexit

Si le Brexit fait toujours couler de l’encre, il inspire aussi des artistes. L’exposition pluridisciplinaire The Deal: A visual dialogue across the channel propose une réflexion sur le bras de fer entre l’Union Européenne et l’équipe de Theresa May. Elle se tient à la Maison du Peuple de Saint-Gilles (Belgique) depuis le vendredi 15 février 2019. La présentation de Bulles de Culture de cet événement.

The Deal : terme pluridisciplinaire

Trente artistes pluridisciplinaires pour un terme qui peut être interprété de différentes façons. Pourquoi ? Car la Grande-Bretagne et Bruxelles (autrement dit le reste de l’Europe) sont toujours en négociations à l’heure où s’écrivent ces lignes. « Pousse-moi/retiens-moi… et par ici les traités », serait le titre d’une chanson qui passerait bien en radio. Le Brexit, mot tranchant, pointe à l’horizon. Pour l’occasion, un échange culturel et artistique entre les deux pays précités, Belgique et Grande-Bretagne, avec le thème The Deal comme fil conducteur, se tiendra dans l’une des communes de la capitale belge : Saint-Gilles

Plus de sièges communs

Exposition The Deal image Break Seat Rosette De Stefano
« Break Seat »
© Rosette De Stefano

Parmi les 30 artistes (15 belges et 15 britanniques) présents à l’exposition The Deal: A visual dialogue across the channel, il en est une particulièrement intéressante que Bulles de Culture a pu voir en exclusivité : celle de l’artiste belge Rosette De Stefano qui s’amuse du nom donné à ce départ définitif des Britanniques de l’UE en intitulant son installation Break Seat. Une oeuvre figurative où elle envisage des chaises comme un volume symbolique (sur lesquelles l’organisation de la vie des citoyens était décidée quand même) à déstructurer. Pauvre est celui dont l’âme et l’esprit ne connaissent qu’un seul marteau. Mais c’est pourtant la décision prise par les Britanniques. On peut ainsi comprendre cette œuvre comme la représentation de l’homme à un stade chamboulé, chaotique, désordonné. Une oeuvre à plusieurs lectures ! 

En savoir plus :

  • The Deal: A visual dialogue across the channel, exposition belgo-britannique du 15 au 27 février 2018 à la Maison du Peuple de Saint-Gilles
  • Maison du Peuple de Saint-Gilles
    Parvis Saint-Gilles, 37
    1060 Bruxelles, Belgique
  • Entrée gratuite

Luigi Lattuca

Rédacteur / Editor chez Bulles de Culture
Journaliste culturel fasciné par les comportements humains, aimant se retrouver défendant le ciné en solo et se délectant aussi de séries télé et d'essais percutants.

TOP 3 TV : "Desperate Housewives" (2004-2012), "Revenge" (2011-2015), "2 Broke Girls" (2011-...)
TOP 3 Cinéma : "Batman, le défi" (1992), "La Belle et la Bête" (1991), "8 Femmes" (2002)
TOP 3 Littérature : "Le bilan de l'intelligence" (1935) de Paul Valéry, "Robert des noms propres" (2002) d'Amélie Nothomb, "A nous deux, Paris !" (2012) de Benoît Duteurtre

Site personnel : Les caprices de Luigi
Luigi Lattuca

Un commentaire

  1. rosette De Stefano

    Merci Beaucoup pour ce magnifique article et tous les articles de Luigi Lattuca sont très pertinents dans leur analyse . une très belle écriture !
    `

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :