enfr
Accueil / TELEVISION / VOD / SVoD / [Critique & Interview] « Il miracolo » (2018) de Niccolò Ammaniti
Il miracolo de Niccolò Ammaniti image série
© Montesi Antonello

[Critique & Interview] « Il miracolo » (2018) de Niccolò Ammaniti

Auréolée d’un double prix au festival Séries Mania en 2018, la mini-série italienne Il miracolo est diffusée sur Arte à partir du jeudi 10 janvier 2018. L’avis et critique série de Bulles de Culture ainsi que notre rencontre avec son créateur Niccolò Ammaniti.

Synopsis :

Rome, de nos jours. Lors d’une descente dans la planque d’un chef mafieux, des policiers font une troublante découverte : une statuette de la Vierge pleurant des larmes de sang. Aidé par une équipe de scientifiques, le général Votta (Sergio Albelli) enquête dans le plus grand secret sur ce phénomène. Il en informe le Premier ministre Fabrizio Pietromarchi (Guido Caprino), qui, à la veille d’un référendum portant sur la sortie de l’Europe de l’Italie, traverse une crise publique et privée. Pendant ce temps, un prêtre, le père Marcello (Tommaso Ragno), erre dans la ville, en proie à des addictions destructrices…

Il miracolo : la vision bouleversante d’une Vierge aux larmes de sang

Je me suis toujours demandé pourquoi les miracles existent et pourquoi il y a deux types de miracles dans la religion catholique. Le premier est le miracle qui est lié à l’espoir, qui est accordé aux malades grâce à leur foi et à leurs prières. Le miracle est dû à leur proximité avec Dieu, comme par exemple à Lourdes quand on reçoit la grâce. Le deuxième type de miracle est un peu plus étrange, il est plus païen et surnaturel. Et j’ai toujours été intéressé par ce deuxième type de miracle.
— Niccolò Ammaniti

Dans la mini-série la série Il miracolo, alors qu’approche un référendum sur la question de savoir si l’Italie va rester ou non au sein de la communauté européenne (point de départ totalement fictif qui paraît maintenant incroyablement réaliste !), le Premier ministre du pays découvre l’existence d’une statue en plastique de la Vierge qui pleure neuf litres de sang par heure. Que doit-on faire ? Révéler cette découverte au grand public ou continuer à la garder secrète.

Homme politique, prêtre, scientifique, militaire, criminel… plusieurs personnages vont ainsi se retrouver confronter à ce phénomène surnaturel : « Je voulais parler d’un vrai miracle et de notre relation à un fait surnaturel qui changerait notre existence. La science nous fournit des certitudes mais comment réagirions-nous face à la statue d’une Vierge, qui pèserait 2,5 kg et qui pleurerait 100 litres de sang par jour ? », nous a ainsi expliqué le créateur Niccolò Ammaniti lors d’un point presse. Et son idée n’a pas laissé indifférent le jury du festival de Séries Mania puisque la série Il miracolo y a raflé deux prix : le Prix spécial du jury et le Prix d’interprétation masculine pour le comédien Tommaso Ragno, qui y interprète un personnage de prêtre obsédé sexuel, voleur et accroc au jeux de hasard.

Mais qu’en avons-nous pensé ?

Une série intéressante sur la question de la foi et des croyances

Série de 8 épisodes de 52 minutes, Il miracolo est la première création pour la télévision de l’écrivain italien à succès Niccolò Ammaniti — co-écrite avec Stefano Bises, Francesca Manieri et Francesca Marciano et co-réalisée avec Francesco Munzi et Lucio Pellegrini. Elle nous plonge au côté de personnages croyants et non-croyants en crise et qui, confrontés à un phénomène extraordinaire et inexpliqué, va voir leurs vies bouleversées. Que ce soit le personnage du Premier ministre, interprété par Guido Caprino, confronté à quelque chose de beaucoup plus grand que lui, ou la biologiste, jouée par Alba Rohrwacher, qui se prend à imaginer pouvoir sauver sa mère grâce à ce sang divin, ou encore ce prêtre dépravé qui espère en vain être soigné de ses pulsions par cette apparition. Pour Niccolò Ammaniti, « chaque personnage de cette série a quelque chose à se faire pardonner ou quelque chose qui lui manque. La question est donc de savoir comment par ce miracle, leur vie va changer. Tous ces personnages vivent une semaine à l’ombre de cette Vierge et leur vie en est bouleversée. L’histoire aurait pu se passer ailleurs car pour moi, ce qui était important, c’étaient les personnages avec leurs histoires, leurs passés et comment tout cela change quand il se confronte à ce miracle ».

Certes,  Il miracolo est une mini-série qui peut paraître au premier abord un peu froide et abstraite dans sa conception mais la qualité de sa réalisation, l’esthétisme de son image, le soin apportée à la bande son — notamment le mélange de musiques existantes, telle que la chanson Il Mondo chantée par Jimmy Fontana dans le générique de début, et d’une musique originale composée par le mexicain Murcof — et la complexité de ses personnages en font une série originale et intéressante sur la question de la foi et des croyances.

A noter qu’à moins d’un miracle (dixit le co-producteur Mario Gianani), la série n’aura pas de saison 2.

Propos recueillis à Paris le mardi 11 décembre 2018.

En savoir plus :

  • Il miracolo est diffusé sur ARTE à partir du jeudi 10 janvier 2019 à 20h55. La série est également diffusée en streaming et disponible en replay sur arte.tv
Follow me

Jean-Christophe Nurbel

Rédacteur en Chef / Editor in Chief chez Bulles de Culture
Accro aux films, aux pièces de théâtre, aux séries et à la culture en général, j'aime les œuvres qui me surprennent.

Top 3 Cinéma : "À bout de souffle" (1960), "Blade Runner" (1982), "Casablanca" (1942)
Top 3 TV : "Engrenages" (2005-...), "The Wire" (2002-2008), "Twin Peaks" (1990-1991)
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.