enfr
Accueil / SPECTACLES / [Critique] « Croustilleux La Fontaine » : Découvrir Jean de La Fontaine autrement
Croustilleux Lafontaine par Juliette image Jean-François Novelli spectacle musical
© Florence Le villain

[Critique] « Croustilleux La Fontaine » : Découvrir Jean de La Fontaine autrement

Le théâtre Les Déchargeurs propose de découvrir Croustilleux La Fontaine, un spectacle à mi-chemin entre chant et théâtre, interprété par Jean-François Novelli, sur une musique d’Antoine Sahler et une mise en scène de Juliette. L’avis et critique de Bulles de Culture.

Synopsis :

Le ténor Jean-François Novelli chante des oeuvres méconnues de Jean de La Fontaine, écrites sur un ton bien plus « polisson » que ses célèbres Fables. Accompagné au piano en alternance par Nicolas Royez ou Romain Vaille, il sublime la musique du compositeur Antoine Sahler.

S’emparer des contes grivois de La Fontaine : une idée lumineuse

Le récital auquel assiste le spectateur ayant décidé de découvrir Croustilleux La Fontaine apparaît comme un objet non identifié et terriblement savoureux. L’idée principale est la suivante : mettre en musique des oeuvres méconnues de l’immense Jean de La Fontaine, dont la renommée populaire s’appuie sur les fameuses Fables et beaucoup moins sur ces petits contes coquins et espiègles. La voix de ténor de Jean-François Novelli s’empare alors du texte de la Fontaine, sur la musique du compositeur Antoine Sahler, qui dévoile tout son talent au gré des histoires qui s’égrènent.

Religieux égrillards, nonnes ingénues, recettes licencieuses… tous ces thèmes bien éloignés des Fables de nos bancs d’école, se succèdent sur les planches dans de courts tableaux mis en scène par Juliette, qui allie respect, mise en valeur du texte de La Fontaine dans la bouche du ténor à des situations facétieuses, voire burlesques.

La grande force de Croustilleux La Fontaine est aussi celle de rendre très clair et intelligible le texte de La Fontaine. La langue parfois difficile de l’époque est tout à fait compréhensible pour le spectateur, grâce à une diction parfaite de Jean-François Novelli et une musique au rythme bien pensé d’Antoine Sahler.

Croustilleux La Fontaine : brillante alliance entre chant, musique et théâtre

Ce récital original qu’est Croustilleux La Fontaine se déroule au gré des petits écrits de La Fontaine et des mélodies composées par Antoine Sahler. Pour ne pas céder à une juxtaposition artificielle, la mise en scène de Juliette est ici très précieuse. Tout ce qui se passe entre les chants est placé sous le sceau de la dérision et de l’humour.

Le talent de Jean-François Novelli n’est pas à prouver. Se mettant au service du texte en toute humilité, il offre parfois au spectateur des envolées d’une haute justesse, n’hésitant pas à caricaturer également son propre personnage de chanteur.

Les mélodies d’Antoine Sahler accompagnent merveilleusement bien l’ensemble, avec des airs entêtants, signe d’une franche réussite.

L’ensemble donne un résultat très singulier, qui demande peut-être quelques minutes au tout départ pour s’acclimater, mais qui s’achève dans une explosion de rires et d’admiration.

A voir !

En savoir plus  :

  • Croustilleux La Fontaine avec Jean-François Novelli, mise en scène de Juliette, au théâtre Les Déchargeurs (Paris, France) du 13 au 22 décembre 2018. Les jeudi, vendredi et samedi à 21h30
Agathe M.

Agathe M.

Rédactrice / Editor chez Bulles de Culture
Croqueuse d'art, j'aime découvrir et faire découvrir des œuvres éclectiques.

TOP 3 Cinéma : Vittorio de Sica, Pasolini, Visconti
TOP 3 Littérature : Schnitlzer, Kundera, Roth
TOP 3 Théâtre : Brecht, Anouilh, Claudel
Agathe M.

Les derniers articles par Agathe M. (tout voir)

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.