enfr
Accueil / CINEMA / [Critique] « Pig »(2018) de Mani Haghighi
PIG affiche film critique avis

[Critique] « Pig »(2018) de Mani Haghighi

Avec Pig, Mani Haghighi démontre avec brio l’originalité et la richesse du cinéma iranien. Alliant absurde et humour décapant, le réalisateur fait voler en éclat nombre de clichés que peut avoir l’occident sur l’Iran, et pointe du doigt un travers devenu universel. L’avis et la critique de Bulles de Culture. 

Synopsis :

Un mystérieux serial killer s’attaque aux cinéastes les plus adulés de Téhéran. Hasan Kasmi (Hasan Majooni), un réalisateur iranien, est étrangement épargné. Censuré depuis de mois, lâché par son actrice fétiche (Leïla Hatami), il est aussi la cible des réseaux sociaux. Vexé, au bord de la crise de nerfs, il veut comprendre à tout prix pourquoi le tueur ne s’en prend pas à lui… et cherche par tous les moyens à attirer son attention.

Pig : thriller hilarant

Hasan Ma'juni PIG photo film critique avis
© Epicentre Films

On entend serial killer et on prendrait presque peur. Surtout que la première scène de Pig, plutôt légère, se termine par une vision d’horreur. Le décor aidant, on pourrait se croire dans une intro des « Experts à Téhéran ». Heureusement, la suite est bien plus marrante et surprenante ! Mani Haghighi nous embarque à la recherche d’un tueur qui écrit PIG sur le fronts de ses victimes et crée le buzz sur les réseaux sociaux.

Modernité est le mot lorsqu’on voit comment l’ingénieux réalisateur de Pig présente la femme iranienne. En effet, bien que protégée par son Hijab, elle n’en est pas moins libre. Adolescente facétieuse, actrice ambitieuse, puissante productrice, mère et sœur protectrice, groupie agressive, les femmes dans Pig sont tout sauf des victimes soumises et résignées. Mieux, elles sont les éléments forts, au pragmatisme déroutant et franc-parler désarmant, autour d’un artiste, sorte de punk au cœur tendre. Une vraie diva !

Hasan le magnifique

PIG photo hasan Ma'juni critique film avis
© Epicentre Films

Dans ce rôle de diva capricieuse qui passe de la rage folle à une simulation digne d’un footballeur italien, Hasan Majooni excelle. Heureux mélange de Zack Galifianakis et de Jack Black, il incarne à merveille notre société, nombriliste à souhait. Une société qui banalise rapidement l’horreur, ne cherchant finalement qu’à en tirer son propre intérêt. N’est-ce pas en effet ironique de faire plus cas de l’opinion publique face à plusieurs têtes coupées, que de se désoler que la sienne n’en fasse pas partie ? D’en être réduit à chercher une mort atroce et accéder ainsi à la postérité ? Est-ce une question d’honneur ou plutôt la peur tomber dans l’oubli ?

Tout cela peut sembler extrême mais est délivré avec tant de folie, de drôlerie, le tout entrecoupé de scènes catastrophes totalement hilarantes et une bande son impeccable. Difficile de déterminer le moment le plus délirant, entre le tournage de pub kitsch façon Bollywood ou l’instant Guitar Hero… avec une raquette !!! La liste est non exhaustive !

Au final, on obtient un de ces films ovni, qui nous raconte avec beaucoup d’humour la société d’aujourd’hui. Il est malheureusement impossible de ne pas avoir une pensée pour le contexte politique. Le côté décalé, voire complètement barré de Pig en est d’autant plus jouissif. En effet, quelque soit le pays ou la religion , la société actuelle est passée sous le règne des nombres de vue et des likes. Même les plus réticents finissent par céder. Une préoccupation partagée dans le monde entier, mangeur ou non de… cochon !

En savoir plus :

  • Date de sortie France : 05/12/2018
  • Distribution France : Epicentre Films
Fanny N.

Fanny N.

Rédactrice / Editor chez Bulles de Culture
J'aime rire, j'aime pleurer, l'aime danser, j'aime chanter et tout ça, je le vis souvent au cinéma.

TOP 3 Cinéma : "Légendes d'automne" (1994), la saga "Le Parrain", "La Jeune fille à la perle" (2003)
Fanny N.

Les derniers articles par Fanny N. (tout voir)

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.