enfr
Accueil / TELEVISION / VOD / SVoD / FILMS / TELEFILMS / [Critique] « Les crimes silencieux » (2017) avec Richard Berry et Odile Vuillemin
Les crimes silencieux de Frédéric Berthe image téléfilm
© Céline NIESZAWER

[Critique] « Les crimes silencieux » (2017) avec Richard Berry et Odile Vuillemin

Cet article est le 6e sur 259 pour Programme TV de Bulles de Culture

Avec Odile Vuillemin et Richard Berry en tête d’affiche, le téléfilm policier Les crimes silencieux de Frédéric Berthe est rediffusé sur France 3 le samedi 3 novembre 2018. L’avis et critique de Bulles de Culture.

Synopsis :

Certaines nuits, au coeur des mines de charbon abandonnées du pays des corons, on entend encore les « cris silencieux » des mineurs enterrés vivants lors de la plus grande catastrophe minière d’Europe, celle de Courrières, en 1906. De retour dans sa région avec sa famille, la capitaine de police Tess Borski (Odile Vuillemin) pensait que les entrailles de la terre s’étaient refermées sur cette plaie qui avait bouleversé le monde ouvrier de l’époque. Avec François Dubois (Richard Berry), le commissaire qui dirige le groupe d’enquêtes, ils sont confrontés à une succession de crimes étranges qui peu à peu font ressurgir ce passé douloureux…

Les crimes silencieux : meurtres au pays des corons

Pour ce nouveau polar en région proposé par le service public, c’est dans le Nord de la France et de ses anciennes mines que nous entraîne le téléfilm Les crimes silencieux — le tournage a eu lieu à Lille et ses environs — où une visite dans une mine transformée en musée se conclue par la découverte d’un cadavre dans une pièce bien nommée, la salle des pendus. Au commande de l’enquête criminelle, la capitaine Tess Borski, de retour dans sa région natale et chez son père avec sa petite famille, doit travailler en équipe avec François Dubois, un policier cynique qui se révèle être aussi son supérieur. Mais en parallèle de ce travail d’investigation autour de la personnalité trouble de la victime, ce sont aussi les failles des deux protagonistes et de leurs proches qui intéressent le scénariste Philippe Isard et le réalisateur Frédéric Berthe.

Un bon polar régional avec une réalisation et une interprétation réussie

Côté casting, Odile Vuillemin apporte comme d’habitude dans Les crimes silencieux son étrangeté et sa force à un personnage amener à mener de front une enquête difficile tout en tentant de sauver son couple et sa famille car son compagnon, également policier et interprété par Alexis Loret, sombre dans la dépression et des envies suicidaires depuis une intervention sensible dans le cadre de son travail. De son côté, Richard Berry excelle dans le rôle du flic ironique et las qui apporte une approche un peu différente dans la typologie habituelle des duos dissemblables des policiers du samedi soir. Notons également la présence au casting de Fédor Atkine dans le rôle d’un patriarche un peu étouffant, de Valérie Kaprisky dans celui de la femme de la victime, d’Olivier Chantreau dans celui d’un amant trouble et d’Alban Casterman dans celui court mais amusant d’un archiviste.

Côté réalisation, la fiction unitaire Les crimes silencieux offre de magnifiques plans du pays des corons, mines et terrils compris. Côté intrigue, le scénario mêle avec habileté fait historique ancré dans région — la catastrophe minière de Courrières dans le département du Pas-de-Calais qui avait fait des milliers de morts au début du 20e siècle —, enquête policière et histoires de familles. Le tout accompagné d’une musique originale composée par Jean-Pierre Taïeb. Dommage qu’un soudain basculement de point de vue opéré par le scénario et que la direction prise ensuite par le récit conduisent à un dénouement forcé où tous les problèmes sont résolus un peu trop rapidement et aisément.

Cependant, si le coupable se devine assez rapidement et que la fin peut décevoir, le téléfilm Les crimes silencieux se révèle malgré tout un bon polar régional avec une réalisation et une interprétation réussie.

En savoir plus :

  • Les crimes silencieux est diffusé sur France 3 le samedi 3 novembre 2018 à 21h. Le téléfilm est également diffusé en streaming et disponible en replay sur France.tv
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Jean-Christophe Nurbel

Rédacteur en Chef / Editor in Chief chez Bulles de Culture
Accro aux films, aux pièces de théâtre, aux séries et à la culture en général, j'aime les œuvres qui me surprennent.

Top 3 Cinéma : "À bout de souffle" (1960), "Blade Runner" (1982), "Casablanca" (1942)
Top 3 TV : "Engrenages" (2005-...), "The Wire" (2002-2008), "Twin Peaks" (1990-1991)
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Les derniers articles par Jean-Christophe Nurbel (tout voir)

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.