enfr
Accueil / TELEVISION / VOD / SVoD / SERIES / [Critique] « La Faute » (2018) avec Valérie Karsenti et Natacha Lindinger
La Faute de Nils Tavernier affiche série

[Critique] « La Faute » (2018) avec Valérie Karsenti et Natacha Lindinger

Cet article est le 5e sur 290 pour Programme TV de Bulles de Culture

Bulles de Culture a vu trois épisodes sur quatre de la mini-série réalisée par Nils Tavernier avec Valérie Karsenti et Natacha Lindinger dans les rôles-titres. Notre avis et critique série sur La Faute, diffusé sur M6 à partir du jeudi 21 novembre 2018.

Synopsis :

Avec trois enfants, un mari, et un métier à plein temps, Lisa Tedesco (Valérie Karsenti) est une femme débordée ! Elle a du mal à être à la fois la mère, l’épouse et l’amie idéale qu’elle voudrait être, et se le reproche sans cesse. Un vrai contraste avec sa meilleure amie Claire (Natacha Lindinger), stéréotype de la mère “parfaite” pour qui tout semble simple. Le jour où Lisa oublie d’aller chercher la fille de Claire à l’école, l’adolescente (Delphine Lacheteau) disparaît alors qu’un prédateur sexuel sévit dans la région. Aussi, elle n’a d’autre choix que de tout faire pour retrouver la fille de son amie.

La Faute : des personnages féminins interessants mais également beaucoup de déjà-vu

La Faute est l’adaptation en série télé du premier roman policier éponyme de l’écrivaine britannique Paula Daly. Ecrite par Laurent Bertoni et Xavier Daugreilh, mis en musique par Laurent Auguy, Stéphane Brossollet et Philippe Rinino, cette mini-série nous propose une nouvelle fois une histoire de disparition d’enfants au sein d’une communauté dont nous découvrirons au fil des épisodes les multiples facettes de ses membres. Côté réalisation, si Nils Tavernier multiplie les plans aériens pour nous montrer les magnifiques paysages de montagne du département de la Haute-Savoie — le tournage a eu lieu du côté de d’Annecy et de Rumilly —, il peine par contre à nous offrir une mise en scène et une ambiance interessantes et originales de série policière. De même, si les comédiennes Valérie KarsentiNatacha Lindinger et Jina Djemba jouent plutôt bien leurs rôles nuancés de mères de famille ou de commandante en charge de l’enquête, les acteurs et personnages masculins sont clairement les points faibles de la série.

Heureusement, en quatre épisodes de 52 minutes, la mini-série La Faute se boucle vite et évite de s’étirer en longueur. On craint juste d’avoir deviné la fin dès le premier épisode, mais la série multipliant bien évidemment les fausses pistes, une dernière surprise n’est pas à exclure.

Produits disponibles sur Amazon.fr

En savoir plus :

  • La Faute est diffusé sur M6 les jeudis 22 et 29 novembre à 21h sur M6. La série est également diffusée en streaming et disponible en replay sur 6play
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Jean-Christophe Nurbel

Rédacteur en Chef / Editor in Chief chez Bulles de Culture
Accro aux films, aux pièces de théâtre, aux séries et à la culture en général, j'aime les œuvres qui me surprennent.

Top 3 Cinéma : "À bout de souffle" (1960), "Blade Runner" (1982), "Casablanca" (1942)
Top 3 TV : "Engrenages" (2005-...), "The Wire" (2002-2008), "Twin Peaks" (1990-1991)
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Les derniers articles par Jean-Christophe Nurbel (tout voir)

    Un commentaire

    1. je ne suis pas tres serie française en revanche j adore liliane, j ai donc suvie tous les épisode malgrés les images tres à la française, mais je ne comprend pas la morale de l histoire.
      c est à dire que l on peux tromper sa femme avec une plus jeune, lui faire un enfant, laisse devenir folle la femme avec laquelle on a eu deux enfants, la laisser etre interné en psychiarie et faire sa nouvelle vie… sans que rien ne nous arrive. que je sache nous ne vivons pas sous le régime dr la polygamie

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    %d blogueurs aiment cette page :