enfr
Accueil / TELEVISION / VOD / SVoD / SERIES / [Critique] « L’Art du crime » saison 2 avec Nicolas Gob et Éléonore Bernheim
L'Art du crime saison 2 affiche série

[Critique] « L’Art du crime » saison 2 avec Nicolas Gob et Éléonore Bernheim

Cet article est le 288e sur 290 pour Programme TV de Bulles de Culture

Fort du succès de sa première saison (4 millions de téléspectateurs en moyenne), la série policière L’Art du crime avec Nicolas Gob et Éléonore Bernheim est de retour sur France 2. La critique série de Bulles de Culture sur L’Art du crime saison 2, diffusé à partir du vendredi 23 novembre 2018.

Synopsis des épisodes Une ombre au tableau :

Le propriétaire d’une copie d’un tableau de Claude Monet (Bertrand Combe) est assassiné et sa peinture subtilisée. Pourquoi le meurtrier a-t-il volé une banale copie ? L’enquête met Florence Chassagne (Éléonore Bernheim) et Antoine Verlay (Nicolas Gob) sur les traces d’un copiste de grand talent, dont la vie se confond étrangement avec celle du maître impressionniste.

Synopsis des épisodes Un homme blessé :

Un mystérieux interlocuteur entraîne Antoine Verlay et Florence Chassagne dans un jeu de pistes autour de l’œuvre de Gustave Courbet. À chaque énigme résolue, c’est un nouveau cadavre qu’on découvre. Et cette question lancinante : pourquoi le meurtrier s’adresse-t-il personnellement à Antoine ?

Synopsis des épisodes Le peintre du diable :

Un jeune séminariste (Matila Malliarakis) au passé trouble est assassiné. Un tatouage sur son torse met les enquêteurs sur la piste d’une œuvre disparue de Jérôme Bosch (Benjamin Baroche), peintre de la renaissance flamande fasciné par les démons.

L’Art du crime saison 2 : la dysartistie du capitaine Verlay

Le duo de l’Office central de lutte contre le trafic des biens culturels (OCBC) est de retour dans L’Art du crime saison 2 sous la forme toujours de trois enquêtes développées chacune sur deux épisodes de 52 minutes, réalisés par Chris Briant, Elsa Bennett et Hippolyte Dard, et mis en musique par Mathieu Lamboley — le tournage a eu lieu dans des lieux emblématiques de Paris tels que le Musée du Louvre, le Musée d’Orsay, la Place Vendôme et le parc des Buttes-Chaumonts. Chapeauté par le commandant commandant Pardo (Benjamin Egner), le capitaine Antoine Verlay (Nicolas Gob) et l’historienne de l’art de l’École du Louvre Florence Chassagne (Éléonore Bernheim) sont à nouveau confrontés à de nouvelles affaires criminelles liées à des oeuvres picturales. Et comme d’habitude, le policier expérimenté, plus à l’aise dans les interrogatoires — quoique ! — et les arrestations que dans les galeries ou les musées, doit s’appuyer sur les connaissances de l’historienne passionnée pour résoudre les enquêtes.

Sauf que cette fois-ci, les scénaristes Angèle Herry-LeclercPierre-Yves Mora, Fabienne Facco et Agathe Robilliard ont eu la bonne idée de sortir du chapeau un fil rouge original, drôle et amené à casser la routine de ce duo dissemblable : et si le capitaine Verlay n’était pas un inculte mais souffrait juste de « dysartistie », soit un blocage total vis-à-vis de l’art ?

Un final de saison fort et émouvant

Jusque-là, seules les parties autour de l’art et les discussions imaginaires de Florence Chassagne avec les peintres au centre de chacune des intrigues donnaient un intérêt à ces classiques enquêtes policières de la série policière L’Art du crime — le fantasme de celle-ci mêlant Le Verrou de Jean-Honoré Fragonard au capitaine Verlay est à cet égard très amusant. Même les guests de L’Art du crime saison 2, tels qu’Alexia Barlier (épisodes Un ombre au tableau) ou Julien Boisselier (épisodes Un homme blessé), semblent presque voler la vedette aux acteurs récurrents par leurs prestations et leurs rôles plus mystérieux.

Ce qui fait donc tout le charme de la troisième enquête de L’Art du crime saison 2 autour du peintre de la Renaissance flamande, Jérôme Bosch. Dans celui-ci, la série s’appuie sur l’univers plein de « diableries » de l’artiste néerlandais pour traiter le problème de « dysartistie » d’un capitaine Verlay victime soudainement d’hallucinations. Cela donne alors tout à coup une mise en scène et une ambiance beaucoup plus intéressantes à la série. Le final de ces deux derniers épisodes si particuliers en est d’autant plus fort fort et émouvant.

On ne pensait pas le dire à la vision de la première saison et des deux premières enquêtes de la seconde mais à la fin du dernier épisode de L’Art du crime saison 2, on en redemande !

En savoir plus :

  • L’Art du crime saison 2 est diffusé sur France 2 à partir du vendredi 23 novembre 2018 à 21h. La série est également diffusée en streaming et disponible en replay sur France.tv
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Jean-Christophe Nurbel

Rédacteur en Chef / Editor in Chief chez Bulles de Culture
Accro aux films, aux pièces de théâtre, aux séries et à la culture en général, j'aime les œuvres qui me surprennent.

Top 3 Cinéma : "À bout de souffle" (1960), "Blade Runner" (1982), "Casablanca" (1942)
Top 3 TV : "Engrenages" (2005-...), "The Wire" (2002-2008), "Twin Peaks" (1990-1991)
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Les derniers articles par Jean-Christophe Nurbel (tout voir)

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.