enfr
Accueil / TELEVISION / VOD / SVoD / SERIES / [Critique] « Ad Vitam » (2018) : La série SF de Thomas Cailley
Ad Vitam de Thomas Cailley image série
© Ivan Mathie 2017

[Critique] « Ad Vitam » (2018) : La série SF de Thomas Cailley

Cet article est le 284e sur 294 pour Programme TV de Bulles de Culture

Après Trepalium et Transfert, nouvelle incursion de la chaîne franco-allemande ARTE dans la science-fiction à partir du jeudi 8 novembre 2018. L’avis et critique série de Bulles de Culture sur Ad Vitam de Thomas Cailley avec Yvan Attal et Garance Marillier.

Synopsis :

Bienvenue dans un monde où vieillir appartient au passé. La science a mis au point la régénération, un bain de jouvence qui offre aux adultes la possibilité d’arrêter le vieillissement de leurs cellules. Un monde où la surpopulation guette, et où le droit à mourir est devenu une revendication. Alors que la doyenne de l’humanité fête ses 169 ans, les corps de sept jeunes suicidés sont découverts sur une plage. Darius Asram (Yvan Attal), un flic qui traîne avec lassitude le poids de ses 119 ans, est chargé de l’enquête. Il sollicite l’aide de Christa (Garance Marillier), une jeune fille instable qui séjourne dans un centre de soins pour mineurs révoltés. Par le passé, Christa a fréquenté la secte d’un certain Caron, à l’origine d’une vague de suicides chez les jeunes…

Ad Vitam : un univers dystopique qui s’appuie sur un casting solide

Après avoir participé à l’écriture de la série d’anticipation Trepalium, le césarisé Thomas Cailley repointe le bout de son nez en tant qu’auteur et réalisateur avec la série Ad Vitam, quatre ans après le succès de son premier long métrage Les Combattants (2014). Et pour ce nouveau projet, il nous plonge avec son co-scénariste Sébastien Mounier dans un univers à la fois proche et lointain où l’immortalité est accessible à une grande majorité de la population mais pose de nombreux problèmes. Et sur cet univers dystopique, il greffé une enquête criminelle autour de cadavres de mineurs retrouvés sur une plage, qui fait resurgir le souvenir d’anciens suicides collectifs de mineurs.

Côté casting, avec ses faux airs d’Al Pacino, l’excellent Yvan Attal est l’enquêteur en charge de cette affaire. Enquêteur aussi expérimenté et las que celui de Blade Runner, ce vieux flic âgé de 119 ans forme un duo avec une jeune fille de 24 ans rebelle et suicidaire, incarnée par Garance Marillier. Et pour cette intrigue mêlant donc deux générations autour de la question de la vie éternelle et de la place de chacun dans celle-ci, la série s’appuie sur de nombreux acteurs secondaires solides tels qu’Ariane Labed, Rod ParadotNiels Schneider ou autre Hanna Schygulla.

Une série audacieuse à saluer malgré ses défauts

Côté réalisation, Thomas Cailley et le co-réalisateur Manuel Schapira ont pris le parti pour la série Ad Vitam de créer un monde relativement proche de notre réalité, ce qui peut décevoir quelque peu sur le plan visuel — le tournage de la série a eu lieu dans la ville de Paris et ses environs ainsi que dans la station balnéaire de Benidorm en Espagne. Malgré tout, cela n’empêche pas les premiers épisodes d’Ad Vitam d’intriguer et de sous-tendre un monde futuriste plein de mystères. Sauf que le nombre restreint d’épisodes (six épisodes de 52 minutes) ne permet pas vraiment de tout explorer et conduit d’ailleurs à une fin rapide et concentrée sur un seul et dernier épisode, qui n’apporte du coup pas toute les réponses espérées. Autre défaut, la musique originale du groupe d’électro HiTnRuN est un peu trop omniprésente et est peut-être même trop rythmée par rapport à la notion de temps infini développée par la série.

Reste que malgré nos réserves, nous saluons bien évidemment l’audace de cette création dans le paysage audiovisuel français où le genre SF se compte sur les doigts d’une main — mentionnons aussi la chaîne OCS qui s’est également aventurée récemment dans la science-fiction avec des séries télés telles que Nu et Missions. Peut-il d’ailleurs y avoir un Ad Vitam saison 2 ? Rien n’est moins sûr mais le Prix de Meilleure série française au festival Séries Mania en 2018 laisse en tout cas espérer que oui.

Produits disponibles sur Amazon.fr

En savoir plus :

  • Ad Vitam est diffusé sur ARTE tous les jeudis du 8 au 22 novembre 2018 à 20h55. La série est également diffusée en streaming et disponible en replay sur arte.tv
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Jean-Christophe Nurbel

Rédacteur en Chef / Editor in Chief chez Bulles de Culture
Accro aux films, aux pièces de théâtre, aux séries et à la culture en général, j'aime les œuvres qui me surprennent.

Top 3 Cinéma : "À bout de souffle" (1960), "Blade Runner" (1982), "Casablanca" (1942)
Top 3 TV : "Engrenages" (2005-...), "The Wire" (2002-2008), "Twin Peaks" (1990-1991)
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Les derniers articles par Jean-Christophe Nurbel (tout voir)

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.