enfr
Accueil / TELEVISION / VOD / SVoD / [Critique] « Florence et la galerie des Offices » de Luca Viotto
FLORENCE ET LA GALERIE DES OFFICES de Luca Viotto image documentaire
© D.R.

[Critique] « Florence et la galerie des Offices » de Luca Viotto

Cet article est le 9e sur 287 pour Programme TV de Bulles de Culture

C’est à une (re)découverte exclusive de la Florence de la Renaissance et de la célèbre galerie des Offices que nous invite le documentaire Florence et la galerie des Offices (Firenze e gli Uffizi 3D/4K) de Luca Viotto, diffusé sur la chaîne Histoire le jeudi 8 novembre 2018. L’avis et critique documentaire de Bulles de Culture.

Synopsis :

Écrit par Laura Allievi, réalisé par Luca Viotto, le documentaire Florence et la galerie des Offices s’appuie sur un outil technique : l’utilisation de caméras ultra HD pour explorer les merveilles architecturales et les chefs d’oeuvre picturaux de la Florence de la Renaissance.

Florence et la galerie des Offices : une visite sous le patronage de Laurent de Médicis

En plus de posséder une dimension technique innovante, le documentaire Florence et la galerie des Offices montre une grande finesse d’écriture. Un objectif : faire revivre la Florence de la Renaissance et son émulation artistique. Pour cela, choix est fait de recourir au personnage de Laurent de Médicis sous les traits et la voix du comédien Simon Merrells.

Le choix d’écriture fonctionne parfaitement en ce qu’il permet une remise en contexte à la fois intrigante et romanesque. Nous découvrons ainsi les différents membres de la puissante famille des Médicis, sans qui Florence ne serait jamais devenue l’épicentre de la Renaissance au XVe siècle. Conçu comme fil directeur du reportage, ce personnage historique intervient régulièrement, apportant des précisions sur ses liens avec les artistes, sur les significations de certaines oeuvres ou sur le destin des membres de sa famille.

Aussi le documentaire se situe-t-il entre objectivité historique et subjectivité des anecdotes ou événements mis en avant. Cette tension entre Histoire et individu confère un véritable plus à Florence et la galerie des Offices.

Florence comme on ne l’a jamais vue

Que l’on ait eu ou pas la chance de fouler les pavés de la célèbre cité italienne, Florence et la galerie des Offices apporte une vision inédite et splendide de cette ville dont l’extraordinaire beauté fait l’unanimité. Cela tient déjà aux conditions de prises de vue : des bâtiments sans la foule de touristes qui les explorent et des tableaux sans public les entourant, qui peut se prévaloir d’un tel privilège ?

C’est là que la dimension technique des outils utilisés prend tout son sens, car l’emploi de caméras ultra HD offre une qualité d’image saisissante. Si cela prend déjà une réelle importance dans la façon dont est filmée, entre autres, la cathédrale Santa Maria Del Fiore avec son architecture audacieuse, ses immenses fresques et ses admirables vitraux, on reste ensuite subjugué-e-s par les images des tableaux, sculptures et fresques qui se déploient ainsi avec le faste éclatant de leur beauté initiale.

Les célèbres Le Printemps et La Naissance de Vénus de Botticelli se dévoilent comme jamais on n’avait pu les voir jusque-là. Le David de Michel-Ange, sculpture épatante s’il en est, est sidérant de précision. Judith décapitant Holopherne, oeuvre d’Artemisia Gentileschi, coupe le souffle de son horreur magnifique.

Cette performance technique s’accompagne des commentaires d’Antonio Natali, directeur de la Galerie des Offices, de Marco Ciatti, directeur de l’Opificio delle Pietre Dure, et d’Arturo Galansino, directeur du Palazzo Strozzi. Leurs analyses expertes attirent l’oeil et l’attention sur des éléments fascinants.

Que l’on soit donc expert-e des trésors florentins ou que l’on souhaite les découvrir, Florence et la galerie des Offices permet de retrouver l’enchantement éclatant de la Renaissance florentine.

En savoir plus :

  • Florence et la galerie des Offices est diffusé sur la chaîne Histoire le 8 novembre 2018 à 20h40, puis le dimanche 11 novembre 2018 à 22h35
  • Durée du documentaire : 1h27
Morgane P.

Morgane P.

Rédactrice/Editor chez Bulles de Culture
Littéraire dans l’âme, cœur tendre, j’aime que l’on me raconte des histoires, que l’on m’emmène à la rencontre de personnages qui me fassent vibrer, qui m’emportent, qui me touchent, et vivre à travers eux de belles et incroyables aventures.

Top 3 Littérature : Laurent Mauvignier ; "Journal" de Jean-Luc Lagarce, "Aurélien" de Luis Aragon
Top 3 Poésie : "Les Planches courbes" d'Yves Bonnefoy, "Les Chimères" de Gérard de Nerval, "Un Été dans la Combe" de Jean-Claude Pirotte
Top 3 Théâtre : Jean-Luc Lagarce, Anton Tchékhov, Euripide
Morgane P.

Les derniers articles par Morgane P. (tout voir)

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.