enfr
Accueil / SPECTACLES / [Critique] « Second rôle » avec Ludovic Berthillot : Dans l’ombre des grands
Second Rôle image photo critique
© Noël Carrier

[Critique] « Second rôle » avec Ludovic Berthillot : Dans l’ombre des grands

Ecrit par Pierre Delavène et Jean-Philippe Zappa, mis en scène par Gerard Moulevrier et interprété par Ludovic Berthillot, le spectacle Second rôle est proposé au Théâtre De Dix Heures à Paris jusqu’au 5 janvier 2019. L’oeuvre met en avant le métier d’acteurs à travers les rôles secondaires. L’avis et la critique de Bulles de Culture sur ce seul en scène. 

Synopsis :

La vie d’un acteur de second rôle n’est pas facile ! Ludovic Berthillot, comédien de longue date, va témoigner de ses expériences dans le métier, entre anecdotes et situations hilarantes.

Second rôle : la passion du cinéma à travers le prisme de l’acteur secondaire

Second Rôle image photo critique
© Noël Carrier

Ludovic Berthillot, vous ne le connaissez peut-être pas de nom mais ce comédien a pourtant près de 200 films ou téléfilms à son actif en tant que second rôle. Il le dit lui-même, il a tourné avec les plus grands : Jean Lefevre, Pierre Mondy ou encore avec l’immense Gérard Depardieu. Grâce au spectacle Second rôle, il tient pour une fois la tête d’affiche pour mettre en avant son métier d’acteur de l’ombre. A la façon d’un humoriste, Ludovic Berthillot interprète un rôle qui est celui de son quotidien. Dans ce spectacle, on comprendra enfin la règle des 507 heures des intermittents en quelques secondes. On entrera aussi dans les coulisses des castings pour des films… pas encore financés.

Second rôle a ce côté didactique qui plaira aux passionnés de cinéma. La pièce commence comme une masterclass. Il y est mentionné des grands noms du cinéma comme Alain Delon ou Jean Girault. On apprend notamment que Louis de Funès fût un grand abonné aux rôles secondaires jusqu’à son explosion à 40 ans dans la saga Le Gendarme. D’autres personnalités ont également été de grands seconds rôles : par exemple Claude Gensac, partenaire incontestée de de Funès, qui fût nommée pour la première fois au César de la meilleure actrice dans un second rôle à l’âge de 88 ans pour le film Lulu, femme nue de Solveig Anspach.

Au-delà de ce pan d’histoire du cinéma, Ludovic Berthillot se livre également à des confidences. Il raconte comment le tapis rouge cannois ou l’hôtel Martinez se transforment pour lui en MacDo après la séance de gala. L’acteur évoque les textes incompréhensibles qu’il doit apprendre pour passer ses castings. Mais celui-ci avoue surtout dans Second rôle son amour inconditionnel pour le cinéma et sa passion à faire le métier qu’il exerce.

La scénographie minimaliste est remarquablement réussie. Aucun décor n’est présent sur ce seul en scène si ce n’est un écran géant en fond de scène qui projette des images. Ce dispositif permet de projeter certaines scènes emblématiques de films français et d’illustrer efficacement le texte de la pièce. La mise en scène se sert également de ce système de projection pour faire intervenir, aux côtés de Ludovic Berthillot,  des guest-stars qui ont tourné des petits séquences hilarantes. D’une grande simplicité, Second rôle marque enfin ses galons grâce à son côté didactique. Tout est ainsi affaire de passionnés qui mettent en avant cette belle fonction d’acteur secondaire.

En savoir plus :

  • Second rôle au Théâtre De Dix Heures (Paris, France) du 24 octobre 2018 au 5 janvier 2019. Les mercredis à 21h30 et les samedis à 17h
Antoine Corte

Antoine Corte

Rédacteur en chef adjoint / Deputy editor in chief chez Bulles de Culture
Toujours à défendre le cinéma français, j'aime particulièrement faire découvrir les films à petites sorties mais à portée universelle.

Top 3 Cinéma : "Moulin Rouge !" (2001), "Titanic" (1997), "Les Parapluies de Cherbourg" (1964)
Antoine Corte

Les derniers articles par Antoine Corte (tout voir)

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.