enfr
Accueil / TELEVISION / VOD / SVoD / FILMS / TELEFILMS / [Critique] « Fahrenheit 11/9 » (2018) de Michael Moore : peur sur le monde
fahrenheit 11/9 Michael Moore critique film avis photo
© Midwestern Films LCC All rights reserved

[Critique] « Fahrenheit 11/9 » (2018) de Michael Moore : peur sur le monde

Michael Moore ressort sa carte de lanceur d’alerte avec Fahrenheit 11/9. Une de plus il fait le constat affligeant des travers de la société américaine, au travers du portrait effrayant de l’homme dit le puissant au monde, Donald J.Trump. L’avis et la critique film de Bulles de Culture. 

Synopsis :

FAHRENHEIT 11/9 relate la campagne présidentielle américaine de 2016. Des élections qui ont vu, à la surprise générale, la victoire de Donald Trump, un certain 9 novembre.

Stupeur et tremblements!

fahrenheit 11/9 Michael Moore critique film avis photo
© Midwestern Films LCC All rights reserved

C’est l’état dans lequel se sont retrouvés de milliers d’américains et autres citoyens du monde lorsque a été annoncée l’élection de Donald Trump. Beaucoup de personnes sont tombées des nues, mais pas Michael Moore qui l’avait senti. Après l’avoir annoncé dans une lettre ouverte intitulée 5 reasons why Trump will win en septembre 2016, Fahrenheit 11/9 nous démontre pourquoi il avait raison, CQFD.

La stupeur s’est emparée du monde ce 9 novembre 2016. On a frémi à l’idée de ce que cela pouvait signifier. Avec Fahrenheit 11/9, Michael Moore transforme la petite chair de poule de l’instant en tremblements fiévreux…

Prenez garde!

fahrenheit 11/9 Michael Moore critique film avis photo
© Midwestern Films LCC All rights reserved

C’est exactement ce que souhaite dire Michael Moore. Et peut-être parce qu’on ne l’a pas pris au sérieux quand il a écrit sa tribune, il sort la lourde artillerie. Tel Act’up qui a opté pour des campagnes chocs, Michael Moore s’emploie méthodiquement à nous démonter que Donald Trump est la gangrène sur le pied du nouveau monde. Il ne lésine sur rien. Égratigner des idoles, pour bien repartir les responsabilités, (non, tout n’est pas de la faute de Donald !), ou encore faire des parallèles avec la raison pour laquelle Adolph ne sera jamais n°1 dans la liste des prénoms de l’année !

C’est là que réside le truc en plus de Michael Moore, et qui agace ses détracteurs qui lui reprochent : une course au sensationnel. Ses documentaires sont construits comme des thrillers. Un montage orienté et un rythme progressivement si serré qu’ils développent chez le spectateur quelque chose de claustrophobique. Notre côté rationnel nous dira qu’on peut faire tout dire à des images grâce à un montage. Fahrenheit 11/9, tout en illustrant complètement ce fait, peut néanmoins générer une peur totalement irrationnelle, car la menace est réelle.

Rage et (Dés)Espoir

fahrenheit 11/9 Michael Moore critique film avis photo
© Midwestern Films LCC All rights reserved

Choquer pour attirer l’attention, Michael Moore s’y entend. Dans l’idée de provoquer une rage qui nous amènerait à changer les choses ? Pourquoi pas. Mais il est peut-être plus doué pour cela que pour générer de l’espoir. La ténacité déployée pour noircir le portrait de Donald Trump et ses adversaires n’est pas proportionnelle à celle prouvant l’impact du mouvement lycéen suite à la fusillade de Parkland. Difficile d’être rassurée par la peine dans le regard d’Emma Gonzales qui clôture le documentaire. Une lycéenne qui souffreet qui réagit tant bien que mal, c’est la jeunesse qui se rebelle, mais y arrivera-t-elle ? À moins que ce soit le réalisateur qui, bien qu’il le veuille très fort, n’y croit pas lui-même…

Établissant délibérément un autre parallèle avec un autre événement qui a déjà changé la face du monde,  le nouveau documentaire de Michael Moore mérite l’attention et donne envie de hurler à tous les américains, mais pas seulement, d’aller voter. Avec la montée au pouvoir des extrémistes de tous bords, il aide à se souvenir qu’en tant que citoyen, on se doit de faire attention. Encore faudrait-il que ceux que nous votons face vraiment de nous, citoyens, le centre de leur attention! Mais ça, évidemment c’est encore un autre débat…

En savoir plus :

  • Date de sortie France : 31/10/2018
  • Distribution France : Tf1 studio
Fanny N.

Fanny N.

Rédactrice / Editor chez Bulles de Culture
J'aime rire, j'aime pleurer, l'aime danser, j'aime chanter et tout ça, je le vis souvent au cinéma.

TOP 3 Cinéma : "Légendes d'automne" (1994), la saga "Le Parrain", "La Jeune fille à la perle" (2003)
Fanny N.

Les derniers articles par Fanny N. (tout voir)

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.