enfr
Accueil / TELEVISION / VOD / SVoD / FILMS / TELEFILMS / [Critique] « Meurtres à Strasbourg » (2016) avec Hélène de Fougerolles et Olivier Sitruk
MEURTRES à STRASBOURG de Laurence Katrian image téléfilm
© Christophe BRACHET / FTV

[Critique] « Meurtres à Strasbourg » (2016) avec Hélène de Fougerolles et Olivier Sitruk

Cet article est le 8e sur 257 pour Programme TV de Bulles de Culture

Ce samedi 27 octobre 2018, France 3 rediffuse un épisode de la collection Meurtres à…. L’avis et critique de Bulles de Culture sur le téléfilm policier Meurtres à Strasbourg de Laurence Katrian avec Hélène de Fougerolles et Olivier Sitruk.

Synopsis :

Alors que Julian Mathis (Jean-Baptiste Maunier), jeune héritier du prestigieux domaine viticole du Clos-Mathis, et Clara Lemestre (Eugénie Derouand), brillante œnologue récemment embauchée, s’apprêtent à faire déguster une cuvée spéciale de vin d’Alsace à de riches investisseurs étrangers, c’est un vin rosé, et non pas blanc, qui s’écoule… A l’intérieur de la cuve, ils trouvent le corps de Ronald Mathis (Jean-François Legonin), le père de Julian, les yeux collés. Katel Leguennec (Hélène de Fougerolles), commandant du SRPJ de Strasbourg arrive sur place. Elle y retrouve Maxime Keller (Olivier Sitruk), patron du service médico-légal…

Meurtres à Strasbourg : meurtres, secrets inavouables et intrigue plutôt réussie

Pour ce nouveau téléfilm de la collection Meurtres à…, légende — ici, celle de Sainte Odile, patronne de l’Alsace, datant du VIIe siècle — et affaire criminelle sont une nouvelle fois au rendez-vous d’une histoire située dans une région de France — comme son titre l’indique, le tournage a eu lieu dans le chef-lieu de la région Grand Est. Et à l’affiche comme souvent, un duo de comédiens : Hélène de Fougerolles est plutôt convaincante dans le rôle de Katel, la commandante de la SRPJ en charge de l’enquête, tandis qu’Olivier Sitruk est par contre moins inspiré dans celui de Maxime, le directeur du service médico-légal. Bien sûr, comme souvent dans Les Meurtres à…, ces deux personnages ont un passif en commun. En effet, si Katel a aimé Maxime par le passé, elle a fini par se lasser de l’attendre et a épousé le père de celui-ci, joué par Jean-Claude Dauphin.

Dans la fiction unitaire Meurtres à Strasbourgle scénario de Claire Alexandrakis et Aude Blanchard ainsi que la réalisation de Laurence Katrian suivent donc le personnage joué par Hélène de Fougerolles dans son enquête criminelle concernant une riche famille de la région, tout étant obligé par le personnage d’Olivier Sitruk à questionner ce qui la lie à un père et son fils. Meurtres, secrets inavouables et rebondissements sont ainsi au programme de ce téléfilm à l’intrigue plutôt réussie et à la musique originale composée par Florent Athenosy. A noter la présence au casting de Jean-Baptiste Maunier, le petit Pierre Morhange du film Les Choristes (2003), qui interprète ici le fils de la première victime.

En savoir plus :

  • Meurtres à Strasbourg est diffusé sur France 3 le samedi 27 octobre 2018 à 21h. Le téléfilm est également diffusé en streaming et disponible en replay sur France.tv
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Jean-Christophe Nurbel

Rédacteur en Chef / Editor in Chief chez Bulles de Culture
Accro aux films, aux pièces de théâtre, aux séries et à la culture en général, j'aime les œuvres qui me surprennent.

Top 3 Cinéma : "À bout de souffle" (1960), "Blade Runner" (1982), "Casablanca" (1942)
Top 3 TV : "Engrenages" (2005-...), "The Wire" (2002-2008), "Twin Peaks" (1990-1991)
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Les derniers articles par Jean-Christophe Nurbel (tout voir)

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.