enfr
Accueil / TELEVISION / VOD / SVoD / FILMS / TELEFILMS / [Critique] « La Loi de Marion » (2018) avec Sandrine Bonnaire et Samuel Labarthe
La Loi de Marion de Stéphane KAPPES image téléfilm 4
© Pierre PLANCHENEAU

[Critique] « La Loi de Marion » (2018) avec Sandrine Bonnaire et Samuel Labarthe

Cet article est le 249e sur 262 pour Programme TV de Bulles de Culture

La Loi de Marion de Stéphane Kappes est un nouvel épisode en 2018 de la collection de fictions unitaires La Loi de… sur France 3. L’avis et critique de Bulles de Culture sur ce téléfilm avec Sandrine Bonnaire et Samuel Labarthe, diffusé le mardi 2 octobre 2018.

Synopsis :

Pendant vingt ans, Marion Veyron (Sandrine Bonnaire) a vécu sous l’emprise d’Olivier Queyras (Samuel Labarthe), son mentor, mari et patron , avant de trouver le courage de rompre ce lien de dépendance. Désormais à la tête de son cabinet, se sentant responsable du meurtre d’une femme, Karine Gérard (Gabrielle Atger), qu’elle conseillait, Marion représente la fille de la victime, Chloé (Maïra Schmitt), constituée partie civile. Tandis que son ex-mari prend la défense de Laurent Gerard (Pierre Diot), coupable présumé, pour réparer l’affront de son divorce. Ici va se jouer la carrière de Marion et peut-être même sa vie…

La Loi de Marion : face-à-face entre Sandrine Bonnaire et Samuel Labarthe

Sous-titré Insécurité rapprochée ou La Peur, la fiction unitaire La Loi de Marion offre un réjouissant face-à-face entre les comédiens Sandrine Bonnaire et Samuel Labarthe dans le rôle de deux avocats talentueux et divorcés l’un de l’autre. Dans une affaire de meurtre, la première va défendre la fille de la victime tandis que l’autre se place du côté du meurtrier avec l’ambition affichée de battre son ex-femme au tribunal. Mais si celle-ci a moins d’expérience que lui aux assises, elle compte bien s’appuyer sur les années passées à ses côtés pour remporter le procès et faire condamner l’assassin.

Faux-semblants, coups bas, fausses pistes, mensonges et rebondissements sont donc au programme de ce nouveau téléfilm judiciaire.

Un manque de rythme et de cohérence

Le tournage de La Loi de Marion a eu lieu du côté de la ville d’Angoulême dans le département de la Charente. Écrit par le duo Céline et Martin Guyot, réalisé par Stéphane Kappes et mis en musique par Gennaro Nocerino, l’intrigue de ce téléfilm n’est par contre pas très inspirée. Car si les passes d’armes entre Sandrine Bonnaire, que l’on prend toujours autant plaisir à voir jouer, et Samuel Labarthe, toujours aussi à l’aise dans les rôles de personnages imbus de leur personne, donnent lieu à des scènes fortes, le téléfilm manque dans son ensemble de rythme et surtout de cohérence. On a ainsi du mal à comprendre comment la fille de la défunte ne soit pas plus marquée par l’assassinat de sa mère et que dire de la fin du téléfilm totalement abracadabrantesque.

Bref, La Loi de Marion est un épisode de La Loi de… dont l’intérêt réside surtout dans la présence de ces deux acteurs principaux.

En savoir plus :

  • La Loi de Marion est diffusé sur France 3 le mardi 2 octobre 2018 à 21h. Le téléfilm est également diffusé en streaming et disponible en replay sur France.tv
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Jean-Christophe Nurbel

Rédacteur en Chef / Editor in Chief chez Bulles de Culture
Accro aux films, aux pièces de théâtre, aux séries et à la culture en général, j'aime les œuvres qui me surprennent.

Top 3 Cinéma : "À bout de souffle" (1960), "Blade Runner" (1982), "Casablanca" (1942)
Top 3 TV : "Engrenages" (2005-...), "The Wire" (2002-2008), "Twin Peaks" (1990-1991)
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Les derniers articles par Jean-Christophe Nurbel (tout voir)

    2 Commentaires

    1. Bonsoir
      Je pense que vous vous trompez : la fin du film n’a rien d’abracadabrantesque. Au contraire, c’est très réaliste, rapprochez vous de personne ayant vécu avec un pervers narcissique pour mieux comprendre.
      Merci

    2. Bonsoir,

      En mentionnant la fin de ce téléfilm, je ne parle bien évidemment pas de la construction du personnage de Samuel Labarthe, que je trouve aussi intéressante, mais de l’enchaînement incohérent des séquences finales pour mettre à jour son « jeu », l’amener à être démasqué et conclure cette histoire.

      Bien à vous.

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    %d blogueurs aiment cette page :