enfr
Accueil / SPECTACLES / ♥ [Critique] « Debout dans les cordages » de Marc Nammour, Serge Teyssot-Gay et Cyril Bilbeaud
Debout dans les cordages image Marc Nammour, Serge Teyssot-Gay, Cyril Bilbeaud concert littéraire
© D.R.

♥ [Critique] « Debout dans les cordages » de Marc Nammour, Serge Teyssot-Gay et Cyril Bilbeaud

C’est au texte d’Aimé Césaire, Cahier d’un retour au pays natal, que s’attaquent Marc Nammour, Serge Teyssot-Gay et Cyril Bilbeaud avec Debout dans les cordages, un spectacle d’une puissance fulgurante et absolue. L’avis et critique de Bulles de Culture sur ce spectacle coup de coeur.

Synopsis :

Le Cahier d’un retour au pays natal d’Aimé Césaire est un texte à la fois poétique et autobiographique, un texte qui retrace le retour aussi douloureux que nécessaire d’un jeune Antillais en quête d’identité. Cette quête identitaire va donner lieu à la construction du mouvement poétique de la négritude, famille poétique qui a réuni Aimé Césaire, Léopold Sédar Senghor ou encore Léon Gontran-Damas, entre autres grands poètes. Saisi par la voix de Marc Nammour, chanteur charismatique s’il en est du groupe La Canaille, magnifié par l’univers sonore de Serge Teyssot-Gay, ex-Noir Désir, et de Cyril Bilbeaud, ex-Sloy, le texte de Césaire retrouve la fougue de la révolte et la fermeté de son cri contre l’injustice.

Debout dans les cordages : un spectacle électrisant

Debout dans les cordages fait rugir le texte d’Aimé Césaire. Rugir, oui. Parce que Marc Nammour en donne une interprétation époustouflante qui rend son âme à cette poésie virulente, violemment engagée et engageante. C’est le chaos de ce texte qui explose au grand jour, avec sa structure non linéaire qui flirte avec l’incohérence, avec la rengaine de ses phrases-refrains qui viennent rattacher le public à son fil, avec l’incongruité furibonde de ses images.

Pour donner corps à cette étrangeté poignante, Serge Teyssot-Gay et Cyril Bilbeaud, qui ont formé le groupe de rock et de rap Zone libre en 2006, créent un cadre sonore à l’influence rock qui joue sur un futurisme exotique, un univers aussi chaotique qu’énigmatique. Ce cadre vient souligner et magnifier l’influence surréaliste qui traverse le texte du Cahier d’un retour au pays natal.

L’énergie que dégage le trio n’a d’égale que la véhémente intensité du texte auquel Debout dans les cordages redonne vie. La performance des trois artistes est remarquable : nul doute que ces trois-là ont un sacré cran. Le texte sonne fort et juste sous le masque du personnage titubant d’errance et de colère qu’incarne Marc Nammour, tout comme la virtuosité des musiciens ne cesse de déployer les plumes flamboyantes de son audace au fil du spectacle.

Du chaos à la lumière

Debout dans les cordages opère un choix, celui de faire quelques coupes dans le texte d’Aimé Césaire. Il faut dire que l’absence de linéarité le permet amplement. Le spectacle gomme ainsi les passages aux références les plus précisément historiques pour qu’apparaisse plus nettement la posture du poète face à l’héritage avilissant de l’esclavage et de l’exploitation.

Dans les mots de Césaire, c’est l’exploitation des Antilles qui est en vue. Debout dans les cordages rend à ces mots leur actualité et en augmente encore la portée subversive en donnant à entendre l’immensité de la colère de ceux qui viennent après les siècles d’exploitation sordide et la difficulté du geste d’amour qu’offre le pardon pour s’ouvrir à l’avenir.

Servi par trois immenses artistes donnant tout d’eux-mêmes, c’est plus que jamais un texte magnifique d’engagement, de colère et d’espoir que donne à entendre Debout dans les cordages, un texte encore trop peu entendu d’un poète extraordinaire, d’un homme extraordinaire. Spectacle coup de coeur, Bulles de Culture ne peut que vous recommander mille fois de courir en faire la découverte !

En savoir plus :

  • Debout dans les cordages a été joué à Les Scènes du Jura les 15 et 16 octobre 2018
  • Debout dans les cordages est joué au Granit de Belfort le 17 novembre 2018
  • Durée du spectacle : 1h10
Morgane P.

Morgane P.

Rédactrice/Editor chez Bulles de Culture
Littéraire dans l’âme, cœur tendre, j’aime que l’on me raconte des histoires, que l’on m’emmène à la rencontre de personnages qui me fassent vibrer, qui m’emportent, qui me touchent, et vivre à travers eux de belles et incroyables aventures.

Top 3 Littérature : Laurent Mauvignier ; "Journal" de Jean-Luc Lagarce, "Aurélien" de Luis Aragon
Top 3 Poésie : "Les Planches courbes" d'Yves Bonnefoy, "Les Chimères" de Gérard de Nerval, "Un Été dans la Combe" de Jean-Claude Pirotte
Top 3 Théâtre : Jean-Luc Lagarce, Anton Tchékhov, Euripide
Morgane P.

Les derniers articles par Morgane P. (tout voir)

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.