enfr
Accueil / MUSIQUE / FESTIVALS DE MUSIQUE / MaMA Festival 2018 : 2e soirée de concerts avec 47Soul, Adam Naas, Michelle David & The Gospel Sessions, Part-Time Friends…
MaMA Festival 2018 image Michelle David & the Gospel Sessions et Adam Naas musique
© Laetitia Davier / Bulles de Culture

MaMA Festival 2018 : 2e soirée de concerts avec 47Soul, Adam Naas, Michelle David & The Gospel Sessions, Part-Time Friends…

Après une première et riche soirée de découvertes musicales, le MaMA Festival 2018 a réservé à nouveau une seconde soirée de concerts toujours aussi éclectiques et pointus. Au programme : du gospel, de la pop soul et joyeuse et de l’électro-dabkeh entre autres. 

MaMA Festival 2018 : les lives continuent

De retour dans le quartier de Pigalle à Paris pour cette deuxième soirée de concerts du MaMA Festival 2018, direction la Cigale où se produisent House Gospel Choir. Sur scène, un collectif londonien, mené par la chanteuse soprano SheZar, accompagnée de musiciens réunis autour d’un projet : mixer chœur de gospel traditionnel et des classiques house des années 1990-2000. Ferveur sur scène et dans la salle, c’est joyeux et revigorant. Au Backstage By The Mill, Michelle David & The Gospel Sessions chavirent l’âme au rythme d’un gospel enveloppé de soul, blues, jazz, et funk. Le tout porté par la sublime voix de la chanteuse. Élégance, authenticité, groove, leur univers confirme la définition de leur musique « qui nourrit le cœur et apaise l’âme ».

Dans un tout autre registre à La Cigale, 47Soul, originaire de Palestine, brise les frontières et embarque le public du MaMA Festival 2018 au rythme de leur électro-dabkeh Arabe. Rythmes traditionnels et sons électroniques se mélangent pour donner une couleur unique et un style affirmé à leur musique, hautement entraînante et dansante.

Petite halte au Carmen pour s’évader au MaMA Festival 2018 sur les mélodies accrocheuses et pop-rock de l’américain Rayland Baxter, puis direction Le Bus Palladium. Sur scène, le duo de Part-Time Friends, révélé en 2016 par le tube Here We Are, poursuit son ascension avec leur nouvel album Born to Try. Mélodies pop aériennes, lumineuses et colorées, rythmes entraînants, alchimie vocale et univers insouciant, l’efficacité des titres est encore plus bluffant au fil d’un Streets & Stories, Understand, Hear That Sound. On adore.

https://twitter.com/bullesdeculture/status/1053006894116327425

Alors que la pop de Camp Claude résonne au Backstage by The Mill, La Cigale se transforme en clubbing avec la dance made in US de Baauer. Retour au Bus Palladium ensuite où Adam Naas, déjà présent au MaMa Festival l’année dernière où il présentait son premier EP, Fading Away, revient avec The Love Album. Univers pop soul, voix chaude et langoureuse élevée d’aigus délicats, Adam Naas, entouré par ses deux complices à la guitare, à la basse et aux claviers impose avec élégance et enveloppe les sens au fil d’un Cherry Lipstick, True Intimacy résolument savoureux.

https://www.instagram.com/p/BpF6OcvhY_G/?utm_source=ig_web_copy_link

A La Machine du Moulin Rouge, l’électro prend place à la Chaufferie avec Mokado et au Central avec la japonaise Yuki avant de laisser place au live d’Arnaud Rebotini, césarisé pour sa BO du film 120 battements par minute, et de se conclure à plus de deux heures du matin par Boris Brejcha et Sara Zinger.

Reprise des festivités musicales le vendredi pour la dernière soirée de clôture du MaMA Festival 2018 avec Oxmo Puccino, Gaël Faye, Hans Cooper, Eagle Eye Cherry

En savoir plus  :

Laetitia Davier

Laetitia Davier

Rédactrice / Editor chez Bulles de Culture
Passionnée de films et de séries TV.

Top 4 Cinéma : "The Revenant" (2015), "Le Loup de Wall Street" (2013), "Gone Girl" (2014), "Shutter Island" (2010)

Top 6 TV : "Homeland", "House of Cards", "True Detective", "The Knick", "Suits", "The Affair"
Laetitia Davier

Les derniers articles par Laetitia Davier (tout voir)

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.