enfr
Accueil / TELEVISION / VOD / SVoD / FILMS / TELEFILMS / [Critique] « Mémoire de sang » (2018) avec Isabelle Gelinas et Blandine Bellavoir
Mémoire de sang d'Olivier Guignard photo 1
© Emmanuelle JACOBSON-ROQUES / QUAD / FTV

[Critique] « Mémoire de sang » (2018) avec Isabelle Gelinas et Blandine Bellavoir

Cet article est le 200e sur 229 pour Programme TV de Bulles de Culture

Le téléfilm Mémoire de sang d’Olivier Guignard est diffusé sur France 3 le samedi 22 septembre 2018. L’avis et critique de Bulles de Culture sur ce thriller psychologique avec Isabelle Gelinas, Blandine Bellavoir et Louise Monot.

Synopsis :

Louise (Louise Monot), 32 ans, est médecin anesthésiste au CHU du Havre. Sa vie avec son mari pédiatre (Samir Boitard) et leurs deux enfants, heureuse et sans histoires, est soudain bouleversée par la découverte du corps momifié de son beau-père dans le béton d’une écluse en réfection. Michel Vasseur (), le mari de sa mère (Isabelle Gélinas), l’homme qui l’a élevée, avait brusquement quitté sa famille et la région il y a 18 ans, sans plus jamais donner de nouvelles…

Mémoire de sang : téléfilm policier et thriller psychologique

La découverte du cadavre d’un homme disparu il y a longtemps et que tout le monde croyait parti va raviver des souvenirs enfouis dans une famille, particulièrement chez la belle-fille du disparu, Louise, qui s’était beaucoup attachée à son beau-père mais ne gardait aucun souvenir de son « départ ». D’abord, téléfilm policier avec une enquête menée par une jeune flic, le téléfilm Mémoire de sang suit en parallèle la trame d’un thriller psychologique à travers le personnage de Louise dont  les souvenirs très enfouis vont peu à peu et violemment refaire surface.

Un trio féminin au premier plan

Ce n’est pas l’intrigue imaginée par les scénaristes Marie Deshaires et Catherine Touzet, dont on devine assez vite la résolution, qui fait l’intérêt de la fiction unitaire Meurtre de sang mais bien son interprétation, en particulier son trio féminin. Il y a tout d’abord Louise Monot (Malaterra) dans le rôle de Louise, le personnage qui s’effondre et dont le souvenir traumatique est probablement la clé de l’affaire criminelle. Et il y a surtout les personnages d’Isabelle Gelinas et Blandine Bellavoir. La première est Sandrine Vasseur, l’ancienne flic et surtout la mère aimante mais secrète de Louise. La seconde est Camille, l’enquêtrice douée et déterminée à découvrir la vérité — elle est d’ailleurs ici beaucoup plus crédible dans ce rôle de policier que dans celui de la série de TF1 Insoupçonnable. D’ailleurs comme pour chacun des personnages de ce téléfilm, il existe un lien entre ces deux personnages car Sandrine a été la professeure de Camille. Ce qui donne lieu à des scènes intéressantes mêlées de respect et d’émancipation.

Intrigue prévisible mais plaisir de réalisation et bon casting

Le tournage du téléfilm Mémoire de sang a eu lieu au Havre, à Honfleur (près de Butin pour la belle maison familiale) et en Île-de-France. Comme dans les autres fictions de ce type sur France 3, le réalisateur Olivier Guignard met en valeur ces différents coins de Normandie, notamment par de très beaux plans aériens sur les cales sèches du Havre et sur l’impressionnant Pont de Normandie émergeant au-dessus des nuages. Il prend aussi beaucoup de plaisir à jouer des codes du thriller psychologique à travers de nombreuses variantes de plans pour symboliser l’inconscient de Louise dont les classiques portes fermées et images de sang. Enfin, la musique originale de cette fiction unitaire a été composée par David Imbault (Transferts).

Bref, même si l’intrigue est prévisible, la réalisation et le casting de ce Meurtre de sang en font un bon téléfilm à regarder un samedi soir.

En savoir plus :

  • Mémoire de sang est diffusé sur France 3 le samedi 22 septembre 2018 à 21h. Le téléfilm est également diffusé en streaming et disponible en replay sur France.tv
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Jean-Christophe Nurbel

Rédacteur en Chef / Editor in Chief chez Bulles de Culture
Accro aux films, aux pièces de théâtre, aux séries et à la culture en général, j'aime les œuvres qui me surprennent.

Top 3 Cinéma : "À bout de souffle" (1960), "Blade Runner" (1982), "Casablanca" (1942)
Top 3 TV : "Engrenages" (2005-...), "The Wire" (2002-2008), "Twin Peaks" (1990-1991)
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Les derniers articles par Jean-Christophe Nurbel (tout voir)

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.