enfr
Accueil / TELEVISION / VOD / SVoD / SERIES / [Critique] « Les Petits Meurtres d’Agatha Christie » épisode « Mélodie mortelle »
Les Petits Meurtres d’Agatha Christie épisode Mélodie mortelle photo série 2
© Caroline DUBOIS

[Critique] « Les Petits Meurtres d’Agatha Christie » épisode « Mélodie mortelle »

Cet article est le 213e sur 226 pour Programme TV de Bulles de Culture

Après Drame en trois actes et Meurtres en solde, Mélodie mortelle est un nouvel épisode de la série Les Petits Meurtres d’Agatha Christie à découvrir sur France 2 en 2018. L’avis et critique série de Bulles de Culture sur cet épisode diffusé le vendredi 28 septembre.

Synopsis :

Nicky (Roxane Bret) une jeune chanteuse de variété, et son fiancé Mike (Arthur Defays), qui est aussi son guitariste, sont des habitués de la une du magazine Salut, les copains qui vient d’être créé en 1962. Lorsque Mike est retrouvé assassiné, Nicky est désespérée et doit annuler tous ses concerts, mettant sa carrière en péril. Laurence (Samuel Labarthe) doit enquêter dans un milieu qu’il méprise royalement, celui d’une maison de disques et de ses chanteurs yé-yé. Franck Soler (David Ayala), le producteur de Nicky, repère le beau brin de voix d’Avril (Blandine Bellavoir) et veut en faire une vedette, la nouvelle Sheila ! Mais un assassin rôde dans les studios d’enregistrement. Laurence et Marlène (Élodie Frenck), devenue présidente du fan-club d’Alice, ne quittent plus la nouvelle star pour la protéger. Car dans le milieu du show-biz, les haines deviennent vite mortelles.

Les Petits Meurtres d’Agatha Christie épisode Mélodie mortelle : ambiance yé-yé des années 60

Adapté du roman Cinq heures vingt-cinq (1931) d’Agatha Christie par les scénaristes Jennifer Have et Anne Peyrègne, l’épisode Mélodie mortelle de la série Les Petits Meurtres d’Agatha Christie nous plonge dans l’ambiance yé-yé des années 60 avec notamment en guest-star la comédienne Roxane Bret dans le rôle d’une chanteuse idole des jeunes et l’acteur Arthur Defays, petit-fils du comédien Pierre Richard, dans celui de son petit ami guitariste. Quand à notre trio préféré, les deux scénaristes et le réalisateur Christophe Campos vont s’amuser à les plonger — surtout Alice et Marlène — dans cette folie des années yé-yé.

Ainsi, la journaliste Alice Avril va au début pousser la chansonnette pour les besoins de son enquête puis devenir une chanteuse pour midinettes aussi lisse que ses cheveux — son interprète Blandine Bellavoir semble d’ailleurs aimer les porter ainsi depuis l’épisode précédent, Meurtres en solde. Heureusement et pour notre plus grand plaisir de téléspectateurs, notre journaliste rebelle et féministe ne s’en laissera pas compter. De son côté, la secrétaire Marlène Leroy est toujours aussi passionnée et à fond dans ce qu’elle fait. Après avoir été récemment une maniaque des soldes, la comédienne Élodie Frenck va se métamorphoser en fan absolue des chanteuses yé-yé.

Une belle conclusion au grand amour du commissaire

Par contre, même si comme d’habitude le commissaire Swan Laurence mène l’enquête policière, il prend beaucoup moins part à l’univers de l’épisode Mélodie mortelle. En effet, il est surtout ici au cœur d’une intrigue secondaire qui voit surgir des souvenirs pour son grand amour avec la regrettée médecin-légiste Euphrasie Maillol, morte abruptement et hors-champ dans l’épisode Le Miroir se brisa. Et même si ce retour soudain et ponctuel dans la série Les Petits Meurtres d’Agatha Christie peut paraître étrange et qu’on peine à le lier avec le reste de l’intrigue de ce Mélodie mortelle, on ne s’en plaindra pas car cela nous permet de revoir un ancien personnage secondaire fort de la série. Les comédiens Samuel Labarthe et Natacha Lindinger prennent d’ailleurs beaucoup de plaisir à ses retrouvailles et à ce perpétuel jeu du chat et de la souris entre leurs personnages, avec en plus ici un parfum de douce folie. Cela apporte au final une belle conclusion à la belle histoire d’amour entre Maillol et Laurence.

Bref, même si ce Mélodie mortelle part un peu dans tous les sens, on prend toujours autant de plaisir à retrouver les personnages emblématiques de la série policière et comique Les Petits Meurtres d’Agatha Christie.

En savoir plus :

Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Jean-Christophe Nurbel

Rédacteur en Chef / Editor in Chief chez Bulles de Culture
Accro aux films, aux pièces de théâtre, aux séries et à la culture en général, j'aime les œuvres qui me surprennent.

Top 3 Cinéma : "À bout de souffle" (1960), "Blade Runner" (1982), "Casablanca" (1942)
Top 3 TV : "Engrenages" (2005-...), "The Wire" (2002-2008), "Twin Peaks" (1990-1991)
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Les derniers articles par Jean-Christophe Nurbel (tout voir)

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.