enfr
Accueil / TELEVISION / VOD / SVoD / SERIES / [Critique] « Coincoin et les Z’inhumains » (2018) de Bruno Dumont
Coincoin et les Z’inhumains photo 1
© Roger Arpajou

[Critique] « Coincoin et les Z’inhumains » (2018) de Bruno Dumont

La série P’tit Quinquin de Bruno Dumont est de retour sur ARTE pour une deuxième saison. L’avis et critique série de Bulles de Culture sur la comédie Coincoin et les Z’inhumains, diffusée les jeudis 20 et 27 septembre 2018.

Synopsis :

Le p’tit Quinquin (Alane Delhaye), devenu Coincoin, a grandi. Son amoureuse Ève Terrier (Lucy Caron) l’a abandonné pour une fille, Corinne (Priscilla Benoist). Avec son copain l’Gros (Julien Bodart), il fait toujours les quatre-cent coups dans la région où des habitants déguisés vont et viennent aux défilés d’un carnaval proche. C’est alors qu’il découvre dans un pré la présence d’un curieux magma, qu’on dirait tombé du ciel. L’inénarrable commandant Van der Weyden (Bernard Pruvost), secondé par son fidèle Rudy Carpentier (Philippe Jore),mène l’enquête, tandis que de nouvelles manifestations « inhumaines » surviennent.

Coincoin et les Z’inhumains : comédie et science-fiction

Le p’tit Quinquin a grandi depuis qu’il est sorti tout droit de l’imagination de l’auteur-réalisateur Bruno Dumont en 2014 et le voilà désormais devenu l’adolescent oisif Coincoin séparé de sa Eve et qui traîne avec son pote  l’Gros. Et bien sûr, le commandant Van der Weyden et son adjoint Carpentier, dont la conduite de la voiture de fonction de la gendarmerie est toujours aussi particulière, sont aussi de retour, surtout suite à la découverte d’un phénomène étrange, un mystérieux magma noir tombé du ciel un peu partout dans la région.

Ainsi, après s’être ouvert à la comédie avec P’tit Quinquin, prolongée de fantastique dans le long métrage Ma Loute (2016) et de comédie musicale dans le film Jeannette, l’enfance de Jeanne d’Arc (2017), l’auteur-réalisateur Bruno Dumont continue d’élargir le terrain de ses expérimentations en agrémentant de science-fiction la mini-série Coincoin et les Z’inhumains. Et c’est ainsi sur fond d’envahissement extraterrestre que l’auteur-réalisateur continue de mettre sa région des Hauts-de-France sur le devant de la scène et de traiter sous couvert d’humour de sujets sensibles telles que l’immigration et le racisme.

Un récit lâche mais un univers absurde toujours aussi original

Pendant quatre épisodes de 52 minutes, Coincoin et les Z’inhumains, suite de la série P’tit Quinquin, propose donc une nouvelle fois un regard burlesque et décalé sur notre société. Et malgré un récit toujours aussi lâche, un rythme lent — ce qui ne sied pas trop à la déclinaison d’une série en épisodes — et un final un peu trop en roue libre, il reste le plaisir de retrouver des personnages haut en couleur et un univers absurde toujours aussi original.

En savoir plus :

  • Coincoin et les Z’inhumains est diffusé sur ARTE les jeudis 20 et 27 septembre 2018 à 20h55. La mini-série est également disponible en streaming et en replay sur arte.tv

Produits disponibles sur Amazon.fr

Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Jean-Christophe Nurbel

Rédacteur en Chef / Editor in Chief chez Bulles de Culture
Accro aux films, aux pièces de théâtre, aux séries et à la culture en général, j'aime les œuvres qui me surprennent.

Top 3 Cinéma : "À bout de souffle" (1960), "Blade Runner" (1982), "Casablanca" (1942)
Top 3 TV : "Engrenages" (2005-...), "The Wire" (2002-2008), "Twin Peaks" (1990-1991)
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Les derniers articles par Jean-Christophe Nurbel (tout voir)

    Un commentaire

    1. Quelle stupidité en tout cas de la part de Dumont d’avoir tourné cette suite en 2:35, ce format imbécile, particulièrement insupportable sur un téléviseur, et pour raconter cette histoire dans laquelle les expressions et mimiques des acteurs sont si tordantes ! Mon plaisir en est gâché. L-a-m-e-n-t-a-b-l-e. Ce parti pris est idiot.

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    %d blogueurs aiment cette page :