enfr
Accueil / CINEMA / [Critique] « Mademoiselle de Joncquières » (2018) : Qui sera le plus berné ?
affiche film Mademoiselle de Joncquières d'Emmanuel Mouret

[Critique] « Mademoiselle de Joncquières » (2018) : Qui sera le plus berné ?

A mi-chemin entre Jacques le Fataliste et Les Liaisons Dangereuses, Edouard Baer fait la cour à Cécile de France dans un nouveau drame romantique et gracieux. Mais ne dit-on pas qu’à force de jouer avec le feu, on finit par se brûler ? L’avis et critique film de Bulles de Culture sur Mademoiselle de Joncquières, un film d’Emmanuel Mouret aux accents féministes.

Synopsis :

Madame de La Pommeraye (Cécile de France), jeune veuve retirée du monde, cède à la cour du marquis des Arcis (Edouard Baer), libertin notoire. Après quelques années d’un bonheur sans faille, elle découvre que le marquis s’est lassé de leur union. Follement amoureuse et terriblement blessée, elle décide de se venger de lui avec la complicité de Mademoiselle de Joncquières (Alice Isaaz) et de sa mère.

Mademoiselle de Joncquières : la jeune fille à la perle ?

C’est sous les doux traits d’Alice Isaaz, souvent vue dans des rôles de garce, que Mademoiselle de Joncquières s’incarne. Elle n’est pas le personnage principal mais elle est hautement importante dans cette intrigue de jeux de dupes… où le dupé n’est pas celui que l’on croit. Toute innocente, toute gracile, presque apeurée par le monde des adultes, elle devient la raison d’être du marquis libertin incarné par un marquis de nature : Edouard Baer. Le dandy par excellence du cinéma français tourne autour de cette jeune fille à qui le mot « virginité » est celui qui va le mieux.

Raisonner corps et esprit dans des jeux de dupes

Mais comment tout commence et où Emmanuel Mouret, réalisateur de ce Mademoiselle de Joncquières, veut nous emmener ? Cette aventure de mœurs contient des réflexions annexes et c’est ce qui en fait tout son charme. Sortant à point nommé — le spectateur comprendra en entendant Cécile de France dans la dernière partie du film —, il ouvre le débat sur les attentes de chacun en amour et les jeux qui y sont autorisés. Entre adultes consentants, entre jeux de l’âne et de la carotte pour se défier, entre tromperies et honnêteté assez impossible à cette époque, le film ne nous perd heureusement jamais et bénéficie d’une lumière assez vivifiante. Depuis ses premiers marivaudages au cinéma, on sait Emmanuel Mouret attaché à l’étude des égarements du cœur et de l’esprit. Les héros et héroïnes de ses films n’aiment rien tant que raisonner de l’amour et de ses paradoxes.

Séduction lexicale

Vous l’aurez compris : ce qui occupe la dramaturgie du film Mademoiselle de Joncquières est la vengeance de Madame de La Pommeraye, partagée entre sa dignité travaillée et le côté incontrôlé de son amour-propre. Cécile de France arrive à être sur un fil pour l’humaniser, l’excuser et en même temps la rendre cynique et méprisante. Elle forme, en outre, un très beau duo avec Laure Calamy. On notera donc des dialogues particulièrement savoureux — aucun n’est de trop — avec parfois un abandon familier de certaines bonnes manières de l’époque qui ne choque absolument pas.

Madame de Joncquières est une belle réussite du cinéma français.

En savoir plus :

  • Date de sortie France : 12/09/2018
  • Distribution France : Pyramide Distribution

Luigi Lattuca

Rédacteur / Editor chez Bulles de Culture
Journaliste culturel fasciné par les comportements humains, aimant se retrouver défendant le ciné en solo et se délectant aussi de séries télé et d'essais percutants.

TOP 3 TV : "Desperate Housewives" (2004-2012), "Revenge" (2011-2015), "2 Broke Girls" (2011-...)
TOP 3 Cinéma : "Batman, le défi" (1992), "La Belle et la Bête" (1991), "8 Femmes" (2002)
TOP 3 Littérature : "Le bilan de l'intelligence" (1935) de Paul Valéry, "Robert des noms propres" (2002) d'Amélie Nothomb, "A nous deux, Paris !" (2012) de Benoît Duteurtre

Site personnel : Les caprices de Luigi

Les derniers articles par Luigi Lattuca (tout voir)

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.