enfr
Accueil / CINEMA / [Critique] « Un nouveau jour sur Terre » (2017) ou la contemplation du monde
Un nouveau jour sur Terre affiche

[Critique] « Un nouveau jour sur Terre » (2017) ou la contemplation du monde

En ces temps de disette écologique, Un nouveau jour sur Terre (Earth: One Amazing Day) de Peter Webber et Richard Dale nous proposent la vision de ce qui ne sera bientôt qu’un vestige : la nature ou plus scientifiquement, les écosystèmes naturels. L’avis et critique film de Bulles de Culture sur ce long métrage documentaire.

Synopsis :

Un nouveau jour sur Terre nous propose, grâce à de nouvelles avancées technologiques spectaculaires et des scènes totalement inédites, de nous plonger comme jamais auparavant, au plus près des splendeurs de la Nature. Du lever au coucher du soleil, reptiles et batraciens, mammifères terrestres et marins ainsi que créatures minuscules ou gigantesques guettent le soleil dont tous dépendent pour leur survie, des plus hautes montagnes aux îles les plus reculées, de la savane africaine à l’océan Arctique…

La Terre existe depuis près de 4.5 milliards d’années. Plusieurs ères se sont succédé, plusieurs périodes, comme le défunt Jurassique, ont défilé pour parvenir jusqu’au XXIe siècle. Ce siècle représente une courte ligne du grand roman de la vie qui voit l’Homme régner en maître. Homo sapiens est, dans cette œuvre, l’incarnation de la Mort, la faux qui décime la vie d’une planète bleue. L’Homme est devenu une espèce folle, en dysharmonie avec ce qui l’entoure.

Certains partisans de la vie, comme Nicolas Hulot, franchissent les hautes fonctions mais semblent abasourdis par le déclin qui s’accélère. D’autres, tels que Peter Webber (Hannibal Lecter: les origines du mal, 2007 ; La jeune fille à la perle, 2003) et Richard Dale (Mission Apollo 11, les premiers pas sur la Lune, 2009), s’arment de leurs caméras pour nous faire contempler une merveille toujours existante et, peut-être, nous réveiller de notre léthargie.

Un nouveau jour sur Terre, le fil d’une journée

Un nouveau jour sur Terre photo 3
© Paramount Pictures. All Rights Reserved

Parfois nous vivons deux journées en une. De temps à autre, ils ne se passent rien : métro, boulot, dodo. Mais lorsque l’on prend la peine de regarder autour de nous, d’un œil attentif et observateur, on peut s’apercevoir que le monde fourmille. Et c’est ce que tente de nous montrer les réalisateurs d’Un nouveau jour sur Terre. Cette œuvre n’est pas un banal documentaire animalier mais tente de décrire la journée de la Vie. Que se passe-t-il depuis le réveil du Soleil, jusqu’au moment où il nous éclaire de ses dernières lueurs ? Une course d’Est en Ouest dont dépend une majorité des êtres vivants. L’angle du récit est original et inhabituel mais permet de tenir en haleine le spectateur.

La journée racontée par les réalisateurs Peter Webber et Richard Dale est peu banal. Pour la narrer, ils ont su choisir leurs protagonistes avec soin car, on s’aperçoit à travers ce film, que nous côtoyons le merveilleux et parfois la facétie. Nous pouvons tout de même regretter la part belle faite aux mammifères au détriment d’autres espèces qui méritent, elles aussi, un peu de notoriété.

Les décors choisis pour ce film ne sont enfin qu’habitats naturels. La caméra s’immisce dans le quotidien d’espèces pudiques. Le scénario, lui n’essaie pas d’amadouer le spectateur, mais au contraire s’habille d’objectivité, pour ne communiquer que l’essentiel et la beauté.

Les choses doivent-elles devenir rares pour paraître belles ?

Un nouveau jour sur Terre photo 2
© Paramount Pictures. All Rights Reserved

Depuis plusieurs décennies, nous connaissons notre impact sur les écosystèmes. Nous savons que notre manière de vivre détruit, en l’espace de quelques années, ce qui a contribué pendant des milliards d’années, à notre gestation et notre naissance. Cette œuvre nous montre donc ce qu’il est encore possible de préserver et qui risque de devenir archive pour les générations futures. Peut-être nous servirons-nous d’Un nouveau jour sur Terre pour dire à nos enfants, ce qui fut et ne sera plus.

Cette œuvre nous fait prendre conscience que la beauté s’estompe. Les différentes formes de vie qui nous entourent se raréfient. Mais les choses doivent-elles devenir rares pour paraître belles ? Doivent-elles être belles pour qu’on daigne s’y intéresser et la préserver ?

Cette œuvre, Un nouveau jour sur Terre, est une ode à la vie, racontée par Lambert Wilson (Volontaire, 2018 ; L’Empereur, 2017) en VF, et nous vous conseillons de la contempler.

En savoir plus :

  • Date de sortie France : 05/09/2018
  • Distribution France : Paramount Pictures France
Pierre L.

Pierre L.

Rédacteur / Editor chez Bulles de Culture
TOP 5 Cinéma : "Le cercle des poètes disparus" (1989), "Vol au dessus d'un nid de coucou" (1975), "La soif du mal" (1958), "La corde" (1948), "Gran Torino" (2008)
Pierre L.

Les derniers articles par Pierre L. (tout voir)

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.