enfr
Accueil / SPECTACLES / [Critique] “Adieu Monsieur Haffmann” de Jean-Philippe Daguerre
Critique et avis de Adieu Monsieur Haffmann de Jean-Pierre Daguerre
© Atelier Théâtre Actuel / Grégoire Matzneff

[Critique] “Adieu Monsieur Haffmann” de Jean-Philippe Daguerre

Cet article est le 42e sur 44 pour Festival IN & OFF d'Avignon 2018

Quatre Molières ont récompensé en 2018 la pièce de théâtre Adieu Monsieur Haffmann, écrite et mise en scène par Jean-Philippe Daguerre. Une histoire d’antisémitisme, d’amour et d’amitié au cœur de la Seconde Guerre mondiale. Avis et critique théâtre sur ce spectacle présent au festival OFF d’Avignon 2018.

Synopsis :

En mai 1942, Joseph Haffmann (Alexandre Bonstein), qui vit à Paris, décide de céder sa bijouterie à son employé Pierre Vigneau (Charles Lelaure) à condition qu’il le cache dans sa cave. Toute la famille de M. Haffmann s’est déjà réfugiée en Suisse. Mais Pierre pose lui aussi SA condition. Il est stérile et veut que Joseph fasse un enfant à sa femme Isabelle (Julie Cavanna). La cohabitation ne s’avère pas simple, d’autant plus que Pierre pour faire prospérer la bijouterie se rapproche d’Otto Abetz (Jean-Philippe Daguerre), ambassadeur de l’Allemagne nazie à Paris.

Adieu Monsieur Haffmann au festival OFF d’Avignon 2018 : un huis clos historique

Combien de dramaturges se débattent encore chaque année afin de réécrire les années noires de l’Occupation ? La force de Jean-Philippe Daguerre est de ne pas en rester à un récit classique de l’Histoire, à la « Anne Frank », où le héros juif est poussé tel un rat à se terrer dans une cave. L’auteur, comédien et metteur en scène d’Adieu Monsieur Haffmann a su introduire dans cette histoire une touche contemporaine et originale… limite loufoque !

Qu’est-ce que c’est que ce contrat sexuel entre ces deux hommes ? Contrat surprenant qui va pousser les protagonistes au bord du gouffre. Le couple va-t-il résister à cette épreuve ? Même si  tout est dit avec pudeur, la métaphore des claquettes du mari en fond de scène quand sa femme « visite sexuellement » Joseph, souligne la souffrance que s’inflige Pierre à lui-même. De plus, les sirènes nazies et leurs richesses faciles vont-elles faire chavirer les consciences ? Après tout, l’argent n’a pas d’odeur !

Seule l’épouse Isabelle (Julie Cavanna, révélation féminine à Les Molières 2018) reste la voie et la voix de l’équilibre dans l’amitié entre ces deux hommes. Pierre pourrait en profiter, Joseph n’est plus que « le Guignol qui échappe aux gendarmes ». Ce juif, auparavant patron (Alexandre Bonstein), est contraint de se cacher 22h sur 24. N’est-ce pas le moment pour son ex-employé Pierre Moineau (Charles Lelaure) de le spolier ? Entre la tension historique et la tragédie intime, à tout moment, tout peut basculer dans ce Adieu Monsieur Haffmann.

Une vie en couleurs ?

Merci à Jean-Philippe Daguerre ! Loin des clichés, la chute — chut ! — d’Adieu Monsieur Haffmann nous prouve que tout est possible. Il ne nous impose aucun manichéisme. Les rôles créés par Jean-Pierre Daguerre sont éminemment humains… donc imprévisibles ! Rien n’est tranché, ni noir, ni blanc. D’où le gris qui domine la scénographie de cette pièce.

« Si les juifs avaient la peau bleue, on pourrait les reconnaître », précise l’émission de radio qui ouvre cette pièce. Justement, pendant ces heures sombres de notre Histoire, les couleurs ont disparu. Même le tableau de Joseph : « La dame assise de Matisse » est en noir et blanc. Face à l’artisan juif humble et voûté qu’est Haffmann, Pierre le bien nommé est doué pour tailler les cailloux les plus précieux. Son courage va-t-il permettre à sa vie, tout comme au tableau de Matisse, de reprendre ses couleurs ? « Faisons que le courage soit plus fort que la peur ! »

Cet article vous est proposé par une rédactrice-invitée, la chroniqueuse Fred Chavot.

En savoir plus :

  • Adieu Monsieur Haffmann au Festival Avignon Le Off 2018, du 6 au 29 juillet au Théâtre du Roi René à 11h
  • Durée de la pièce : 1h30
Bulles de Culture invite

Bulles de Culture invite

Rédacteurs invités / Guest editors chez Bulles de Culture
Ouvert sur l'extérieur, Bulles de Culture accueille les écrits de rédactrices et rédacteurs extérieurs.
Bulles de Culture invite

Les derniers articles par Bulles de Culture invite (tout voir)

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.