enfr
Accueil / CINEMA / [Critique Angoulême] « Première année » (2018) : Lilti redouble de talents
Première année Affiche Thomas Lilti angoulême

[Critique Angoulême] « Première année » (2018) : Lilti redouble de talents

Cet article est le 3e sur 9 pour Festival du Film Francophone d'Angoulême 2018

Première année, film français du réalisateur Thomas Lilti avec notamment Vincent Lacoste et William Lebghil, est présenté en avant première au Festival du Film Francophone d’Angoulême 2018. L’avis et la critique film de Bulles de Culture. 

Synopsis :

Antoine (Vincent Lacoste) entame sa première année de médecine pour la troisième fois. Benjamin (William Lebghil) arrive directement du lycée, mais il réalise rapidement que cette année ne sera pas une promenade de santé. Dans un environnement compétitif violent, avec des journées de cours ardues et des nuits dédiées aux révisions plutôt qu’à la fête, les deux étudiants devront s’acharner et trouver un juste équilibre entre les épreuves d’aujourd’hui et les espérances de demain.

Première année : un travail sous le signe de la propre expérience du réalisateur

Après avoir fait vivre au public les années d’internat dans Hippocrate et le quotidien d’un Médecin de campagne, Thomas Lilti s’attaque désormais à la redoutable première année de médecine dans Première année. Comme l’ensemble de ses longs métrages, le travail du cinéaste est extrêmement documenté, tiré tout droit de son expérience passée en tant que docteur.

Vu de l’intérieur, l’année de faculté parait encore plus folle que ce qu’on peut en penser. Durant toute une année scolaire, l’oeuvre montre la rudesse du traitement infligé aux étudiants, qui se plongent dans une assimilation de connaissances ahurissantes. Des incursions face caméra indiquent d’ailleurs que le concours tend à se compliquer tellement le niveau augmente avec le temps : « plusieurs étudiants pouvaient avoir 20/20, on a dû augmenter le nombre de questions à 77 et l’année prochaine, on pourrait très bien arriver à 80« . Les jeunes, tout juste bacheliers, vivent un moment sous pression où aucun moment de répit n’est toléré, de peur d’être distancié par les autres camarades.

Un film autour d’une riche amitié

Autour de cette réalité, Thomas Lilti construit une fiction pleine d’humanité autour d’une amitié de deux étudiants vivants cette expérience. Les péripéties scolaires du duo sont attendrissantes. L’histoire des deux protagonistes, incarnés par Vincent Lacoste et William Lebghil, suffit à alimenter un scénario solide où les personnages sont à la fois leurs propres adjuvants et leurs opposants.

Le réalisateur quitte son écriture déstructurée de ces deux précédents films, pour adopter un rythme chronologique beaucoup plus classique. Alors que Vincent Lacoste a bien évolué depuis Hippocrate, l’acteur était presque trop mature pour incarner Antoine. Et pourtant, les riches expériences de l’acteur, passé notamment par Christophe Honoré (Plaire, Aimer et Courir Vite) et Justine Triet (Victoria), ne l’empêchent pas de retrouver sa candeur juvénile de ses débuts. Tandis que William Lebghil est en pleine pente ascendante vers le sommet du cinéma français. Depuis Jacky au Royaume des filles (Riad Sattouf) complété par Le Sens de la fête (ToledanoNakache), il envoie un taux sympathie énorme. Pour Première Année, l’acteur rajoute un côté sensible à sa palette.

Avec Première Année, Thomas Lilti n’aura donc pas déçu, livrant une oeuvre sincère et simple. On attend impatiemment la suite de son introspection dans la vie des étudiants en médecine avec sa future série Hippocrate bientôt sur Canal+.

En savoir plus :

  • Date de sortie France : 12/09/2018
  • Distribution France : Le Pacte
Antoine Corte

Antoine Corte

Rédacteur en chef adjoint / Deputy editor in chief chez Bulles de Culture
Toujours à défendre le cinéma français, j'aime particulièrement faire découvrir les films à petites sorties mais à portée universelle.

Top 3 Cinéma : "Moulin Rouge !" (2001), "Titanic" (1997), "Les Parapluies de Cherbourg" (1964)
Antoine Corte

Les derniers articles par Antoine Corte (tout voir)

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.