enfr
Accueil / CINEMA / [Critique] « Le Monde est à toi » (2018) de Romain Gavras
LE_MONDE EST A TOI de Romain Gravas AFFICHE

[Critique] « Le Monde est à toi » (2018) de Romain Gavras

Présenté à la Quinzaine des Réalisateurs du Festival de Cannes 2018, Le Monde est à toi est le second long métrage de Romain Gavras. Après l’émoi cannois et le recul, quel est nos nouveaux avis et critique film sur ce long métrage au casting cinq étoiles ?

Synopsis :

François (Karim Leklou), petit dealer, a un rêve : devenir le distributeur officiel de Mr Freeze au Maghreb. Cette vie, qu’il convoite tant, vole en éclat quand il apprend que Dany (Isabelle Adjani), sa mère, a dépensé toutes ses économies. Poutine, le caïd lunatique de la cité propose à François un plan en Espagne pour se refaire. Mais quand tout son entourage : Lamya (Oulaya Amamra) son amour de jeunesse, Henri (Vincent Cassel) un ancien beau-père à la ramasse tout juste sorti de prison, les deux jeunes Mohamed complotistes et sa mère chef d’un gang de femmes pickpockets, s’en mêle, rien ne va se passer comme prévu !

Le Monde est à toi : une parodie ultra pop de Scarface

Dans le monde de Romain Gavras, la vie de gangster ne fait pas rêver : dans le long métrage Le Monde est à toi, François vit encore au crochet de sa mère, tandis qu’il peine à imposer son autorité auprès des autres dealers de la cité et tente de reconquérir Lamya (Oulaya Amamra). Afin d’échapper à cette vie, François a décidé de vendre des Mr Freeze au Maghreb. Il lui faut toutefois un petit pécule pour s’installer. C’est pourquoi il accepte la mission confiée par Poutine : ramener du cannabis d’Espagne après l’avoir acheté à un mystérieux « Écossais ». Accompagné par son ex-beau-père (Vincent Cassel, étonnant de drôlerie dans ses logorrhées que personne n’écoute, puis dans son intérêt pour les vidéos complotistes), par les deux Mohammed et par Lamya, François sent les négociations avec l’Écossais tourner au vinaigre, et doit bien se résoudre à appeler sa mère.

L’intrigue ressemble à une parodie de films de gangsters, mais l’intérêt du film Le Monde est à toi est ailleurs. D’abord, il y a la façon de filmer la bagarre, la destruction, bref la violence chère à Romain Gavras, comme on le sait depuis le clip Stress du groupe Justice. Ensuite, dans Le Monde est à toi, une grande place est laissée à la musique. La géniale bande-son alterne variété française (Michel Sardou, Laurent Voulzy, Daniel Balavoine) et nouvelle scène rap (Jul, PNL, Booba/Kaaris) : autant de plaisirs coupables dans lesquels on se vautre avec délice. Dans une scène mémorable qui nous a laissés bouche bée, Lamya se saisit d’un micro et offre une interprétation du tube du groupe Toto, Africa, à la fois pleine de grâce, de force et de fragilité. L’image est quant à elle saturée de couleurs, du bleu trop criard de la piscine aux costumes de Dany, interprétée par Isabelle Adjani.

Isabelle Adjani, reine de la comédie

Dès sa première apparition, la mère de François prend toute la place, à l’écran et dans nos cœurs (grenadine). On la voit au balcon de son appartement de cité HLM, silhouette pleine de couleurs qui jure avec le bâtiment gris en forme de demi-cercle. A l’intérieur, elle sirote un verre de whisky en chantonnant du Laurent Voulzy avant de conseiller son fils dans ses affaires et ses amours.

Romain Gavras offre à Isabelle Adjani un personnage formidable. Elle incarne le rôle d’une femme accro aux jeux d’argent, à la tête d’un gang de pickpockets de grands magasins, et surtout mère envahissante. On rêve d’un spin-off sur sur sa vie d’avant le temps de l’intrigue, « Le Monde de Dany ». Celle qu’on connaît surtout pour ses rôles dramatiques (L’Été meurtrier, Camille Claudel) peut ici démontrer son talent comique. Jamais à court d’idées pour aider son fils — et surtout s’aider elle-même —, Dany ira jusqu’à kidnapper une enfant dans un enchaînement de scènes dont le montage ne peut prêter qu’aux éclats de rire.

Le Monde est à toi : une simple comédie ?

Mais faut-il retenir du film Le Monde est à toi qu’une grosse farce avec quelques apparitions de stars — on compte, aussi et entre autres, François Damiens et Philippe Katerine au casting —, des chansons qui font plaisir et des images bigarrées?

Non. D’une part, il faudrait au moins souligner la prestation d’Oulaya Amamra qui confirme ici son talent et son magnétisme, deux ans après Divines. D’autre part, la distance ironique avec laquelle le réalisateur traite l’intrigue ne gâche pas son dénouement, qui renoue avec un thème plus classique et universel : l’émancipation vis-à-vis des figures parentales.

Le long métrage Le Monde est à toi est cathartique à plus d’un titre : certes, comme dans les « vrais » films de gangsters, la violence gratuite sert de défouloir au spectateur, mais ce sont les plaisirs coupables musicaux, les couleurs pop et surtout l’émancipation parentale qui renforcent cette certitude : le monde est à nous.

En savoir plus :

  • Date de sortie France : 15/08/2018
  • Distribution France : StudioCanal
Lauriane N.

Lauriane N.

Rédactrice / Editor chez Bulles de Culture
Cinéphile dilettante, j'aime qu'on me raconte des histoires.

Top 3 Cinéma : "Mulholland Drive" (2001), "Mommy" (2014), "Volver" (2006)
Lauriane N.

Les derniers articles par Lauriane N. (tout voir)

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.