enfr
Accueil / CINEMA / [Critique Angoulême] « De Chaque Instant » (2018) : En école d’infirmiers
De Chaque Instant Nicolas Phillibert Affiche film critique avis angoulême

[Critique Angoulême] « De Chaque Instant » (2018) : En école d’infirmiers

Cet article est le 6e sur 9 pour Festival du Film Francophone d'Angoulême 2018

De Chaque Instant, documentaire français du réalisateur Nicolas Philibert est présenté en séance spéciale au Festival du Film Francophone d’Angoulême 2018. Le film sort le 29 août 2018. L’avis et la critique film de Bulles de Culture. 

Synopsis :

Chaque année, elles sont des dizaines de milliers à se lancer dans les études qui leur permettront de devenir infirmières. Admises au sein d’un « Institut de Formation en Soins Infirmiers », elles vont partager leur temps entre cours théoriques, exercices pratiques et stages sur le terrain. Un parcours intense et difficile, au cours duquel elles devront acquérir un grand nombre de connaissances, maîtriser de nombreux gestes techniques et se préparer à endosser de lourdes responsabilités.
Ce film retrace les hauts et les bas d’un apprentissage qui va les confronter très tôt, souvent très jeunes, à la fragilité humaine, à la souffrance, la maladie, et aux fêlures des âmes et des corps.

L’appréhension du corps humain

Nicolas Philibert s’intéresse au milieu hospitalier suite à une embolie pulmonaire. Plutôt que de montrer des professionnels confirmés, le réalisateur de Etre et Avoir préfère mettre en avant l’apprentissage des gestes dans De Chaque Instant, accentuant ainsi les difficultés du métier d’infirmier et le travail qui entoure la formation. L’appréhension du corps humain n’est en effet pas chose facile.

De Chaque instant adopte une construction extrêmement simple, dont les ressorts ressortent avec clarté. La première partie filme les étudiants en TD lorsqu’ils apprennent les gestes dans des salles de classe sur des mannequins. Durant cette période, on voit la rigueur que ces futurs infirmiers devront acquérir avec l’aide d’enseignements tournés notamment sur comment faire une piqûre intramusculaire, où comment poser une perfusion.

Un hommage à la profession à travers l’enseignement

Puis, la caméra suit les élèves en stages. Ces derniers devront effectuer en tout six stages durant leur cursus, soit un par semestre. Ces instants sont très importants. Ils sont les premiers contacts avec des vrais patients. Si l’expérience est souvent signe de stress pour ces apprentis infirmiers, ils sont aussi une prise de contact avec le milieu dans lequel ils vont faire leurs vies professionnelles. Les difficultés politiques autour du métier ne sont volontairement pas directement évoquées dans le reportage (sous-effectif, rémunération faible…). Nicolas Philibert se livre ainsi à un hommage sur cette vocation, plutôt qu’un pamphlet pour reformer le métier.

Enfin, la dernière partie de De Chaque Instant filme treize entretiens de fin de stage entre l’étudiant et son formateur. C’est le moment le plus émouvant du documentaire. Les élèves font le bilan de leurs expériences, grande réussite pour certains, mais signe de souffrances pour d’autres. Ces derniers ont été confrontés à des situations difficiles, mort, maladies psychatriques, abus sexuels. Ce moment privilégié avec le formateur permet de faire un point sur le parcours de l’infirmier afin de bien le guider dans ses choix futurs.

Très instructif, De Chaque Instant rend un bel hommage à ce métier tourné résolument vers l’humain.

En savoir plus :

  • Date de sortie France : 29/08/2018
  • Distribution France : Les Films de Losange
Antoine Corte

Antoine Corte

Rédacteur en chef adjoint / Deputy editor in chief chez Bulles de Culture
Toujours à défendre le cinéma français, j'aime particulièrement faire découvrir les films à petites sorties mais à portée universelle.

Top 3 Cinéma : "Moulin Rouge !" (2001), "Titanic" (1997), "Les Parapluies de Cherbourg" (1964)
Antoine Corte

Les derniers articles par Antoine Corte (tout voir)

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.